26.9 C
Dzaoudzi
lundi 8 août 2022
AccueilEnvironnementTimbres collectors aux couleurs de la biodiversité de Mayotte : une invitation...

Timbres collectors aux couleurs de la biodiversité de Mayotte : une invitation au voyage

Le bureau de poste de Dzaoudzi Labattoir a connu l’effervescence des grands jours en ce jeudi après-midi. En présence du directeur régional de La Poste de Mayotte, la présidente de l’association ATOLL, et des élus des communes de Petite-Terre et du Conseil départemental, le bloc collector des huit timbres à l’effigie de la biodiversité de Mayotte a été dévoilé.

« Nous sommes ici réunis pour la sortie du bloc collector sur la biodiversité mahoraise. Je suis très fier du travail accompli » s’est félicité Denis Muel, directeur régional de La Poste de Mayotte. Après six mois de travail, le public peut enfin découvrir les huit timbres aux couleurs de la biodiversité de Mayotte. L’Association Territoriale pour l’Observation du Littoral et du Lagon (ATOLL) a fourni près d’une centaine de photographies, mais ce sont les facteurs de Mayotte qui ont opéré la sélection « lors d’un futari », précise le directeur régional.

Le directeur régional de La Poste de Mayotte lors de son discours

Seulement 2500 exemplaires édités

Parmi les photos retenues pour constituer ce bloc collector, « une raie manta, des dauphins, une tortue verte, un maki, l’îlot de sable blanc, un poisson-clown, un baobab ainsi qu’un ylang ylang, symboles de la richesse de l’écosystème et de la nécessité de le préserver », détaille Raima Fadul, présidente d’ATOLL. « Mayotte est tellement riche qu’il fallait malheureusement faire un choix », reconnaît Denis Muel. Seulement 2500 exemplaires seront disponibles, que ce soit auprès des facteurs, dans les bureaux de poste de l’île ou en ligne pour ceux qui souhaitent l’acquérir depuis la métropole. Un nombre restreint au regard des 400 000 exemplaires qui composent habituellement les éditions particulières de timbre. « Ces timbres ont une validité permanente au tarif lettre verte», précise Mogni Ibrahim, directeur de secteur Dzaoudzi Labattoir.

Sensibiliser à la protection de l’écosystème de l’île

Cette démarche de valorisation du patrimoine environnemental, avec ce collector, entre en droite ligne avec « l’engagement de La Poste dans la préservation de l’environnement », souligne Denis Muel. Un moyen aussi, précise-t-il, « de sensibiliser les personnes plus âgées, mieux faire connaître la biodiversité

La présidente d’ATOLL expliquant les différents timbres

de l’île car en matière d’environnement, il n’y a pas de petites actions ». D’ailleurs, la Martinique et la Guadeloupe bénéficient déjà de leur propre bloc de timbres collectors, Mayotte est le troisième département, viendront ensuite La Réunion et la Guyane.

Si l’élue du Conseil départemental Soihirat El Hadad, également présidente de la commission départementale de présence postale territoriale, regrette « l’absence de la mangrove » parmi les photos sélectionnées, elle n’en reste pas moins lucide quant aux retombées pour l’île : « Mayotte va pouvoir voyager avec notre correspondance ». Donner à voir la beauté de l’écosystème de l’île au lagon tout en faisant prendre conscience de la nécessité de le préserver, une gageure que tente de réaliser à son échelle La Poste.

Pierre Mouysset

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139533
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139533
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.

Koungou : un comité de sécurité créé pour faire face à la délinquance

139533
Jeudi dernier, la ville de Koungou communiquait sur les réseaux sociaux à propos de la constitution d’un comité de sécurité. Son objectif ? Mutualiser les moyens des comités déjà existants pour mieux mailler les quartiers et améliorer la collecte d’information en cas de troubles. Malgré les actes de médiation, les événements de ces derniers temps font naître un ras-le-bol perceptible.

Les outre-mer dans la Constitution : « changer de paradigme ultramarin est une nécessité...

139533
Pour nourrir le débat sur la place des outre-mer dans la Constitution, la délégation sénatoriale aux outre-mer a organisé en juin dernier une réunion conjointe avec l’Association des juristes en droit des outre-mer. L’objectif, esquisser des pistes de réflexion pour refonder les articles 73 et 74 de la Constitution au regard des réalités des territoires ultra-marins.

Les députés de l’île en première ligne pour défendre Mayotte et les outre-mer

139533
Estelle Youssouffa et Mansour Kamardine semblent ne pas avoir démérité depuis ce début de semaine dans l’hémicycle. Si la première a été élue en début de semaine vice-présidente de la délégation aux outre-mer de l’Assemblée nationale, le second a eu un amendement voté en son nom prévoyant une enveloppe de 15 millions d’euros pour « renforcer les aides alimentaires en Outre-mer ».
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com