29.9 C
Dzaoudzi
dimanche 29 mai 2022
AccueilOcéan IndienLes Comores gagnent un point dans le classement mondial de RSF

Les Comores gagnent un point dans le classement mondial de RSF

Le pays passe de la 84eme à la 83eme place dans le nouveau classement mondial de Reporters Sans Frontières (RSF). La journée internationale de la liberté de la presse a été célébrée exceptionnellement aux Comores le 4 mai à cause de l’Aïd-el fitr, sous le thème, "le journalisme sous l’emprise du numérique". Le Syndicat national des journalistes aux Comores s’est mobilisé sur la Place de l’indépendance à Moroni pour demander le libre exercice d’un métier pollué aujourd’hui par les réseaux sociaux. Les grandes réformes de la profession de journaliste demeurent lentes malgré les ambitieuses bases jetées depuis 1994.

C’est un petit point de plus gagné par les Comores dans le classement 2021 de Reporters Sans Frontières (RSF) qui n’a pas pour autant fourni de nouveaux détails sur ce petit bond en avant. L’ONG estime que le pays est toujours dominé par la culture de l’autocensure. “Alors que la liberté de la presse est garantie par la Constitution de 2001, révisée en 2018, l’autocensure reste répandue chez les journalistes comoriens, en raison de lourdes peines punissant la diffamation”, écrit-il.

Une presse toujours balbutiante

Les Comores avaient pourtant été mieux notées ces six dernières années, devenant ainsi cinquième en Afrique et en tête des pays arabes qui respectent au mieux la liberté d’expression. Mais les “intimidations, agressions, arrestations, menaces, censure” de ces dernières années ont fait perdre des points au pays entre 2018 et 2019 avec “une recrudescence importante et inhabituelle des atteintes à la liberté de la presse”, d’après RSF. “Face à la multiplication des arrestations de journalistes et de bloggeurs ces dernières années, le Syndicat national des journalistes aux Comores a dénoncé la systématisation de ‘la nuit à la brigade’”, ajoute l’ONG.

A l’occasion de la célébration, mardi 4 mai, de la journée internationale de la liberté de la presse, le Syndicat national des journalistes aux Comores (SNJC) s’est mobilisé à la Place de l’indépendance à Moroni. Près d’une cinquantaine de journalistes avait répondu présents. La nouvelle présidente du SNJC, Faïza Soulé Youssouf, ancienne rédactrice du journal Al-watwan et correspondante de Mayotte la 1ere, est justement revenue sur le climat général dans le pays et a appelé à “une meilleure protection des journalistes”, précisant que le chemin reste encore long pour une presse libre et débarrassée de toute forme de censure. “Le climat aux Comores est particulièrement délétère pour les journalistes. Il y a beaucoup de censure, pire il y a beaucoup d’autocensure. Les licenciements de journalistes ne respectent aucune procédure”, dit-elle

Le grand défi de la presse aux Comores reste aujourd’hui la formation des journalistes. Les dérives sont accessoirement liées au manque criant de formation des hommes des medias et la diffusion à outrance de contenus non vérifiés. Une récente étude, pilotée par Actions medias Francophones (AMF) fait état de “sept journalistes sur dix” qui n’ont pas les armes nécessaires pour informer avec objectivité faute de connaissances de bases. Le Syndicat des journalistes veut faire de la formation “une priorité” pour mieux professionnaliser les gens des medias et moraliser les contenus.

Le modèle économique des médias demeure un grand défi aux Comores.

La formation des journalistes et la régulation des réseaux sociaux

“Nous réfléchissons au format qui servira de cadre pour que tous les journalistes, les administrateurs puissent être formés pour une information qui sera juste, vérifiée et qui répondra aux exigences de la profession. C’est l’une des urgences, il me semble de la profession”, a souligné Faïza Soulé Youssouf. “Les Comoriens sont avides d’information et suivent ces médias-là. Aussi, dès à présent, nous nous devons de faire en sorte d’être irréprochables dans le traitement de l’information”, a-t-elle ajouté devant ses confrères.

Le deuxième défi est la régulation des réseaux sociaux qui polluent le métier, déstructurant le débat public et réduisant la qualité de l’information. Le thème retenu cette année “le journalisme sous l’emprise du numérique” interpelle les milieux de la profession. Des plateformes numériques devenues de producteurs de contenus ne respectant pas les principes de base de la profession ou qui deviennent de simples relais de publications diffamatoires ou attentatoires à la vie privée. “Nous sommes tous témoins de la multiplication ces dernières années de médias en ligne, qui ne diffusent généralement que des Live Facebook et des vidéos reprises sur d’autres supports”, a déploré la présidente du SNJC, demandant une réflexion poussée sur ce phénomène et des mesures concrètes et immédiates de renforcement de la politique de régulation.

L’autre défi de la presse reste le modèle économique des medias aux Comores. Les investissements dans la presse sont limités dans les medias publics. Les fonds se limitent sur le paiement des salaires et des charges de fonctionnement. Aucun plan de formation ni politique d’autonomisation réelle des contenus éditoriaux. Les recettes publicitaires se tarissent au fil des années, exposant les medias privés notamment à des grosses difficultés financières. “Les médias peinent à être rentables, ce qui fragilise leur indépendance”, note Reporters Sans Frontières dans son rapport sur les Comores.

Des réformes lentes de la profession

Les grandes réformes de la profession de journaliste dans l’archipel demeurent lentes malgré les ambitieuses bases jetées depuis 1994 à l’occasion des premiers Etats généraux de la presse. En 2009 (comme en 2007 d’ailleurs), des assises de la presse avaient réitéré la mise en place d’un Fonds d’appui aux medias privés notamment, soit sous forme d’aides directes, ou de subventions indirectes. Il a fallu attendre que cela soit officiellement intégré dans la loi N° 21-011/AU du 8 juin 2021, portant nouveau code de l’information. Le texte, promulgué le 18 janvier dernier précise dans l’article 56, que “l’Etat accorde une aide aux medias privés dans le but de promouvoir le pluralisme, la diversité et l’équilibré de l’information”. Reste maintenant à mettre en place les structures de suivi pour l’élaboration des arrêtés d’application de la loi.

Le premier organe de régulation, le Conseil national de la presse et de l’audiovisuel (CNPA), a été mis en place en 2010. Cette structure était censée être installée en 1994 après l’adoption du premier code de l’information du pays. Mais l’instabilité politique et les crises institutionnelles en cascade ont retardé sa création. Aujourd’hui, cette instance dirigée par des grands professionnels, est encore dépourvue de ressources humaines suffisantes et d’un budget conséquent pour jouer véritablement son rôle de régulateur.

Les premières cartes de presse des journalistes ont été délivrées en juillet 2018 avant d’être suspendues en 2019 faute de moyens pour faire fonctionner le comité d’attribution. Un observatoire de la déontologie a été créé et mis en place en 2021 avec l’appui d’Actions Medias Francophones (AMF) et l’expertise de Pierre Ganz, journaliste et vice-président de l’Observatoire de la déontologie de l’information en France. L’observatoire est dirigé par Ali Moindjié, ancien directeur de la publication du journal Al-watwan (1996), ancien correspondant de l’AFP et membre du CNPA.

A.S.Kemba, Moroni

 

 

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Colloque sur “La place de la coutume à Mayotte” au CUFR

139533
Le Centre Universitaire de Recherche et de Formation (CUFR) organise la restitution publique du projet de recherche intitulé "La place de la coutume à Mayotte" porté notamment par Aurélien Siri, directeur du CUFR et maître de conférences en Droit privé, qui se déroulera le mercredi 1er juin 2022 à l'amphithéâtre du CUFR de Dembéni
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Yael Braun Pivet, Mayotte, OUtre-mer

Yaël Braun-Pivet, nouvelle ministre des outre-mer, avait pointé la responsabilité de l’Etat dans la...

139533
Au terme d'un suspens sans fin, le nouveau gouvernement choisi par la nouvelle première ministre a été constitué. Plusieurs ministres restent au gouvernement, et c'est Yaël Braun-Pivet qui est nommée à l'Outre-mer. Elle était venue en immersion dans les quartiers de cases en tôles sur les hauteurs de Doujani en 2018
Sénat, déchets, outre-mer, Mayotte

Le Sénat étudie la gestion des déchets dans les territoires ultramarins: “Comment éviter le...

139533
La Délégation sénatoriale aux outre-mer va consacrer son prochain rapport d’information à la gestion des déchets dans les territoires ultramarins. En partant d'une "situation préoccupante", il faut arriver à un objectif "zéro déchets". Un déplacement des sénateurs est prévu en juin à Mayotte
Législatives, LREM, Ensemble!, Mayotte

Législatives – Boinamani Madi Mari investi par le parti de la majorité présidentielle dans...

139533
Deux nouveaux candidats sont investis en outre-mer par "Ensemble ! - Majorité présidentielle", l'émanation de LREM en associations avec les autres partis au pouvoir. Nous en sommes à la 3ème vague ultramarine d'investiture de candidats...
Fort-de-France, RUP, Mayotte

L’appel de Fort-de-France pour une politique collant aux réalités des territoires ultramarins

139533
Au lendemain de la présidentielle, alors que l'Europe est sous les feux de l'actualité internationale, les représentants des 6 RUP français ont alerté sur l'urgence de modifier les politiques Outre-mer des Etats.
Chirongui, Mayotte

Bihaki Daouda, nouveau maire de Chirongui

139533
Le conseil municipal a élu un successeur à l'éphémère et condamné Andhanouni Saïd qui aura dirigé la commune pendant moins de deux ans. Bihaki Daouda devra mener les nombreux projets de la commune, qui ont été poursuivis pendant l'interim
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com