30.9 C
Dzaoudzi
vendredi 21 janvier 2022
AccueilSociétéEux-aussi veulent l'indexation

Eux-aussi veulent l’indexation

Les salariés de la mairie de Mamoudzou ont défilé ce matin dans les rues du chef-lieu. Ils protestent contre le choix laissé aux collectivités d’indexer les salaires de leurs agents.

P1040108
Les manifestants dénoncent l’absence d’égalité entre les différentes fonctions publiques

“Non au décret, oui à l’indexation !” ont scandé les agents en référence à la publication du décret “indexation” le 28 octobre dernier au Journal officiel. Le texte désigne uniquement la majoration de traitement des agents de la fonction publique d’État et hospitalière, laissant le choix aux collectivités territoriales.

Le mouvement est à destination du gouvernement et non des élus de la mairie.
“Le gouvernement sait très bien que les collectivités n’ont pas les moyens de payer l’indexation, on demande juste l’égalité de traitement avec les autres fonctionnaires”, soutient Ali Kamal Edine, policier municipal et délégué du personnel Cisma-Cfdt.

Le cortège de 200 grévistes s’est élancé de la mairie de Mamoudzou pour rejoindre, à pas d’escargot le rond-point El-Farouk, à Kawéni. La mairie de Mamoudzou compte 876 agents, dont environ un tiers de contractuels.

“On veut bénéficier nous aussi de l’indexation, mais nous sommes écartés par l’État”, déplore Ali Mohamed, aide-comptable de la commune.

Ousséni Balahachi rappelle "l'oubli" des collectivités territoriales du décret "indexation"
Ousséni Balahachi rappelle “l’oubli” des collectivités territoriales du décret “indexation”

Le mouvement des agents de la plus importante commune mahoraise devrait faire boule de neige. L’indexation des salaires des agents des 17 communes de Mayotte et du conseil général seront soumis à une délibération des élus de leurs collectivités.

La grève est suspendue à Mamoudzou avant de reprendre dès lundi 18 novembre. “Un préavis de grève a été déposé aujourd’hui [mardi] par l’intersyndicale de la fonction publique territoriale pour la semaine prochaine”, indique Ousséni Balahachi, secrétaire général de la Cisma-CFDT.

Axel Lebruman

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Conseil des prud’hommes, les présidents élus, “le bateau peut partir”

139533
C'est une première à Mayotte, le conseil des Prud'hommes remplacera dès février le tribunal du travail. Les conseillers ont fini leur formation et élu leurs présidents ce jeudi, avec un certain équilibre entre employeurs et employés qui augure la poursuite du travail dans des conditions sereines.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
RUP, Sébastien Lecornu, Mayotte, Schengen

Révision de Schengen et de la politique des RUP : « Mayotte a une carte à...

139533
Une nouvelle stratégie à l’égard des Régions Ultrapériphérique de L’Europe, dont Mayotte, est en cours d’élaboration par la Commission européenne qui la finalisera en mai 2022. Chacun était prié de défendre sa position au sein d’une stratégie commune
Projet de loi Mayotte, Sébastien Lecornu, Mayotte

Projet de loi Mayotte : le sujet se politise de plus en plus

139533
Le timing aidant avec des élections présidentielles qui se rapprochent, réduisant peu à peu le nombre de conseils des ministres susceptibles de l’examiner, le projet de loi Mayotte entame sa 2ème semaine de feuilleton du « je t’aime, moi non plus »
Mayotte, LR

Législatives : Issihaka Abdillah confirmé comme candidat LR

139533
Les candidats commencent à se mettre en ordre de marche pour les prochaines législatives qui se tiendront les dimanches 12 et 19 juin 2022. Les LR ont investi au niveau national deux candidats sur...
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139533
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139533
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com