24.9 C
Dzaoudzi
mardi 30 novembre 2021
AccueilEducationLycée de Mamoudzou : quelques tensions autour du blocage

Lycée de Mamoudzou : quelques tensions autour du blocage

Le 8e jour de grève de l’intersyndicale a commencé avec quelques tensions devant certains établissements scolaires. Au lycée Bamana de Mamoudzou, les policiers sont entrés dans l’enceinte de l’établissement pour ouvrir les grilles bloquées par les grévistes.

Les policiers ouvrent le portail du lycée de Mamoudzou
Les policiers ouvrent le portail du lycée de Mamoudzou

Dès 6 heures, les grilles du lycée Youssouna Bamana de Mamoudzou étaient bloquées par des professeurs en grève. Une chaîne et un cadenas en empêchaient l’ouverture.
Pour autant, les premiers élèves qui arrivaient ce matin pouvaient pénétrer dans l’établissement par d’autres entrées, dont l’accès pompiers.
«C’est un blocage finalement symbolique reconnaissaient un gréviste. En plus de l’accès pompiers, il y a des trous partout dans le grillage.» De fait, la direction de l’établissement reconnaissait que les élèves qui souhaitaient entrer pouvaient le faire. Quelques cours étaient assurés par des enseignants non grévistes.

Tensions avec la police

C’est au moment où la police est intervenue pour ouvrir le portail principal que la tension est montée. Une première équipe de policiers arrivée avec une pince n’a pas réussi à casser la chaîne. Quelques renforts et une nouvelle pince sont alors appelés à la rescousse.
Entre-temps, les manifestants ont décidé de ne plus laisser faire. S’en suit une bousculade jusqu’à ce que des forces de l’ordre pénètrent dans l’établissement pour couper la chaîne des grévistes par l’intérieur.
«Ils ont fait acte de violence, dénonçait un manifestant. Ils sont intervenus à l’intérieur de l’établissement». Un autre : «Ce blocage était symbolique mais avec l’intervention de la police dans l’enceinte du lycée, symboliquement aussi, on a franchi un pas.»

Des élèves partagés

Une lycéenne lit le tract de l'intersyndicale à l'entrée du lycée de Mamoudzou
Une lycéenne lit le tract de l’intersyndicale à l’entrée du lycée de Mamoudzou

Le portail ouvert, les esprits se calment rapidement. Les professeurs grévistes distribuent alors un nouveau tract à leurs élèves, une soixantaine, massés devant l’entrée : «Le gouvernement abandonne Mayotte en incitant les fonctionnaires à quitter l’île. Sans profs, pas d’éducation. Sans policiers ni douaniers, pas de sécurité. Sans personnel médical, pas de soin. Sans magistrats, pas de justice.» Et ce message trouve un certain écho chez les lycéens partagés. Aux huées contre les policiers suivent des applaudissements à l’ouverture du portail, aux « Vive la grève » succèdent des « on veut des cours ».
Un sentiment résumé par un élève de 1ère : «Cette grève, c’est bien mais en même temps, nous, on est pénalisés. Moi, je me demande ce que fait l’Etat. Qu’est-ce que sera Mayotte dans 10 ans ? C’est nous l’avenir de Mayotte !»

Quelques grévistes restaient devant le lycée pendant que les autres rejoignaient la barge avec leur valise pour la manifestation organisée en Petite Terre.
RR

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

COVID, ARS, MAYOTTE, OMICRON

Covid : baisse des indicateurs à Mayotte, des nouveaux Omicron suspectés...

0
Le territoire continue à être épargné par l'épidémie qui affole la métropole et les autres DOM. Le taux d'incidence descend à 21,8 cas pour...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan