30.8 C
Mamoudzou
samedi 20 avril 2024
AccueilEducationL’équipe hip-hop du lycée Bamana qualifiée pour les championnats de France ! 

L’équipe hip-hop du lycée Bamana qualifiée pour les championnats de France ! 

Le 13 mars 2024, l’équipe hip-hop du lycée Younoussa Bamana, détentrice du titre de championne académique, s’est qualifiée pour les championnats de France de danse hip-hop de l’Union Nationale du Sport Scolaire (UNSS) qui auront lieu à Marseille du 14 au 17 mai 2024. 

À l’occasion d’un concours de hip-hop académique organisé le 13 mars dernier, les danseurs de l’équipe de hip-hop du lycée Younoussa Bamana ont décroché le titre de champions académiques et se sont qualifiés pour participer aux championnats de France de danse hip-hop de l’Union Nationale du Sport Scolaire (UNSS) qui auront lieu au Palais des Sports de Marseille du 14 au 17 mai 2024, où 13 académies, dont celle de Mayotte, seront représentées. 

Cette équipe de hip-hop du lycée Younoussa Bamana se compose de 6 danseurs : 3 filles et 3 garçons, ayant entre 16 et 18 ans, et d’une 7ème membre désignée comme la juge officielle de l’équipe et certifiée au niveau académique, sans qui l’équipe n’aurait pu participer à ces championnats. 

Un visa collectif et de l’argent, conditions sine qua non pour danser à Marseille 

équipe, Championnats, danse, hip-hop, Bamana, lycée
Les danseurs de hip-hop du lycée Bamana ont décroché le titre de champions académiques et participeront aux championnats de France du 14 au 17 mai 2024 à Marseille (DR/AuréMllr)

Depuis l’annonce de la qualification de l’équipe aux championnats de France, leur entraîneur, Alexandre Barrier, professeur d’éducation physique et sportive au lycée Younoussa Bamana, explique qu’une « course aux subventions » a démarré, pour permettre aux élèves de se déplacer jusqu’à Marseille et de concourir, puisque « quatre des danseurs qualifiés de l’équipe ne sont pas Français. » Le personnel du lycée, avec l’appui du rectorat, sont actuellement « en train de finaliser un visa collectif pour faciliter ce voyage vers Marseille aux danseurs n’ayant pas la nationalité française. »

Une cagnotte en ligne ouverte 

En plus de cet impératif administratif, « trouver de l’argent pour financer le voyage des jeunes est nécessaire » explique Alexandre Barrier. L’enseignant a ainsi salué l’appui considérable du proviseur du lycée Bamana, Laurent Perdir-Prévost « qui s’est engagé pour nous aider à financer ce voyage en avançant éventuellement des billets d’avion, que la Délégation régionale académique à la jeunesse, à l’engagement et aux sports (DRAJES) rembourserait éventuellement ultérieurement. » Pour rechercher des financements, une cagnotte a également été ouverte en ligne, où près de 1220,50 euros ont d’ores-et-déjà pu être récoltés.

Des entraînements soutenus jusqu’aux championnats de France 

Hip-hop, championnats, Bamana, danse
Pendant les championnats, « lorsque la musique sera envoyée, une bouteille tournera au milieu de la scène pour définir quelle équipe passera en premier et cette équipe aura 45 secondes pour son show » explique Alexandre Barrier (DR/AuréMllr)

Ainsi, pendant que le personnel du lycée Younoussa Bamana, du rectorat et de la DRAJES se décarcassent la tête pour répondre à ces conditions administratives et financières afin de permettre aux élèves de concourir, les danseurs et leur encadrant s’astreignent à un rythme d’entrainements très soutenu : « On s’entraîne le plus possible en tenant compte des emplois du temps des élèves (…) On s’entraîne surtout le soir et notamment les lundis et mardis soirs de 17h à 18h30 (…) On a aussi fait plusieurs entraînements avec le collège de Majikavo et le collège de Kawéni 1 qui participeront également  à ces championnats de France (…) Lundi 1er avril, comme c’est férié, on va s’entraîner toute la journée grâce au proviseur du lycée qui nous laisse la possibilité de nous entraîner dans des salles dédiées du lycée », a précisé Alexandre Barrier.

« À Mayotte, on a des danseurs géniaux mais c’est souvent le cadre administratif qui peut poser problème »

En 2023, des danseurs du collège de Kawéni 1, du collège de Majikavo et du lycée de la Cité du Nord avaient déjà été sélectionnés pour représenter Mayotte à ces championnats de France de danse hip-hop de l’Union Nationale du Sport Scolaire (UNSS).

Hip-hop, finale, championnats, Bamana, Marseille, sport, danse
D’après A. Barrier, le budget estimé pour permettre aux danseurs de participer aux championnats de France de hip-hop à Marseille est de 15.000 euros. (DR/AuréMllr)

Pour Alexandre Barrier, il n’est pas rare que des jeunes danseurs de Mayotte atteignent un tel niveau pour se qualifier à des championnats de France de hip-hop. Néanmoins d’après l’enseignant, « à Mayotte, on a des danseurs géniaux mais c’est souvent le cadre administratif qui peut poser problème (…) On se heurte à des contraintes administratives stratosphériques des réalités de notre île, qui peuvent être frustrantes car on a ici de vrais talents. » D’après Alexandre Barrier, ces défis sportifs et la possibilité de participer à des championnats, permettent ainsi de « lutter contre un isolement de cette île ».

Cette année, la Présidence de l’UNSS a souhaité « prioriser les sports collectifs ». On peut cependant espérer qu’au regard des performances des danseurs de Mayotte, tout sera mis en oeuvre au niveau régional pour permettre à ces jeunes de déployer leurs talents en hip-hop à Marseille, qui bien qu’il s’agisse d’une discipline individuelle, ne fonctionnerait pas, sans collectif.

Mathilde Hangard 

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Mayotte, rectorat,

Face aux directeurs d’école, Jacques Mikulovic ambitionne de « relever le défi du choc...

0
Les chefs d’établissements du premier degré avaient rendez-vous mercredi après-midi avec le recteur et son équipe afin de faire « un bilan d’étape » mais aussi préparer en amont la prochaine rentrée scolaire de septembre. Plusieurs thèmes étaient à l’ordre du jour comme les moyens mis en œuvre pour le 1er degré, la carte scolaire, l’évaluation des élèves mais aussi l’organisation de la nouvelle 6e.

Une semaine pour célébrer les Jeux de Paris 2024 et les athlètes du monde...

0
A l’occasion de la 8e édition de la Semaine Olympique et Paralympique (SOP) plusieurs événements et manifestations étaient proposés dans les établissements scolaires de l’île. Vendredi, pour clôturer la semaine, le collège Ali Halidi de Chiconi a organisé des activités sportives animées par des associations locales sur le thème du handicap.
Prix, excellence, économie, Anridhoine, concours

Itinéraire d’un élève brillant 

0
Parfois, certains sujets relatés échappent au rythme politique ou à une quelconque priorité d’actualités, auxquels notre rédaction s’intéressent tout autant, pour mettre avant tout en valeur l’humain. Des histoires comme celle-ci sont une lumière de plus dans un ciel parfois orageux, une aspiration vers d’autres rêves, loin des guerres de villages.
sport

Sport UNSS : Le collège de Chiconi champion académique de futsal féminin

0
Le collège de Chiconi expérimente depuis maintenant deux ans le futsal pour les filles. Arrivées vice-championnes de l’académie en 2023, cette année elles ont réussi à décrocher le titre de championnes de Mayotte leur permettant de se qualifier pour les championnats de France en métropole.

Une formation pour développer les sports de pleine nature

0
Cette semaine s’est déroulée, à l’initiative de la DRAJES, une formation sur les modalités d’accompagnement et de mise en œuvre d’une politique publique de développement maîtrisé des sports de nature afin de contribuer au développement et à la valorisation du territoire.

Recent Comments