26.8 C
Mamoudzou
mercredi 24 avril 2024
AccueiljusticeProcès d'assises : Une séquestration lourde de conséquences

Procès d’assises : Une séquestration lourde de conséquences

Vendredi, la cour d’assises a rendu son verdict après quatre jours de procès au sujet de la séquestration d’un ancien salarié du lycée de Coconi.

Vendredi 29 mars, à l’issue d’un procès de quatre jours, où cinq hommes étaient accusés d’avoir volé, blessé, séquestré et ligoté, un homme de 58 ans dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre 2020, la cour d’assises a rendu son verdict.

Les magistrats ont suivi les réquisitions du parquet, à l’exception de la peine donnée à un des accusés, présenté comme ayant été le « meneur de la bande ». Pour cet homme, si les réquisitions de l’avocat général avaient été portées à 18 ans de réclusion criminelle, les magistrats ont durci cette peine à 21 années de réclusion criminelle, assortie de 15 ans d’interdiction de détention d’arme et d’une interdiction définitive de présence sur le territoire français.

Un autre accusé, qui systématiquement apparaissait souriant lors du procès, et qui n’avait eu de cesse de répéter que l’agression dont il avait été victime avait été « plus grave », notamment parce qu’ « on lui avait cassé les jambes », écopera d’une peine de 15 années de réclusion criminelle, également assortie de 15 ans d’interdiction de détention d’arme et d’une interdiction définitive de présence sur le territoire français.

L’accusé, qui, après avoir commis ces faits, avait poignardé sa compagne, a été condamné à la peine de 18 années de réclusion criminelle, avec l’interdiction de détenir ou de porter une arme pour une durée de 15 ans. 

L’accusé, pour lequel l’expert psychiatre avait affirmé l’existence « d’une dangerosité criminologique » et qui avait eu des gestes déplacés à l’égard de la cour, a été condamné à la peine de 10 années de réclusion criminelle, soumis à une interdiction de détenir ou de porter une arme pour une durée de 15 ans. 

Enfin, l’homme qui avait eu le rôle de « guetteur » dans ces faits, a été condamné à la peine de 10 années de réclusion criminelle, assortie d’une interdiction de détenir ou de porter une arme pour une durée de 15 ans.

Ainsi, à la différence des trois mineurs au moment des faits, seuls les deux hommes qui étaient majeurs au moment des faits, ont reçu une interdiction définitive de présence sur le territoire français.

Il semblerait qu’au regard de la gravité des faits et des peines prononcées, les magistrats aient entendu la souffrance de la victime. 

Mathilde Hangard 

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Assises, tribunal, procès

Procès d’assises : « C’est pas moi, c’est l’autre »

0
Depuis trois jours, cinq accusés comparaissent devant la cour d’assises, pour avoir volé, blessé, séquestré et ligoté un homme à un arbre dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre 2020.
Assises, tribunal,

Assises : L’histoire de l’homme qui a passé seize heures ligoté dans la forêt 

0
Il y a bientôt quatre ans, un homme de 58 ans, cambriolé et blessé à son domicile, a été embarqué de force dans la forêt en pleine nuit, où cinq agresseurs l’ont ligoté à un arbre, pieds et poings liés. Ce récit macabre est l’objet du procès d’assises qui s’est ouvert ce mardi.
assises

Assises : 20 ans de réclusion criminelle pour avoir poignardé son oncle

0
Lundi, à l'issue du procès d’un homme mis en accusation pour un meurtre commis à Majikavo-Koropa près de quatre années plus tôt, la cour d'assises a rendu son verdict

Procès d’assises : 11 coups de couteau pour un terrain

0
Vendredi matin s’est ouvert le premier jour d'un procès d’assises, présidé par Nathalie Brun-Zahi, au sujet d’un homme mis en accusation pour un meurtre commis à Majikavo-Koropa près de quatre années plus tôt

Industrie : les clés de Nadine Levratto pour un « tissu industriel durable »

0
Mardi matin, l’hémicycle Younoussa Bamana accueillait de nouvelles Assises de l’industrie afin de présenter la feuille de route pour le secteur industriel de Mayotte des dix prochaines années : le "Livre blanc". Si ce livrable n’est pas encore finalisé, ce moment a été l’occasion de pallier un manque significatif de données sur le secteur industriel du territoire. 

Recent Comments