30.8 C
Mamoudzou
samedi 20 avril 2024
AccueilPolitiqueUn premier conseil de sécurité pour faire le bilan des actions mises...

Un premier conseil de sécurité pour faire le bilan des actions mises en place depuis un mois

Comme il l’avait annoncé lors de sa prise de fonction, il y a environ un mois de cela, le préfet de Mayotte, François-Xavier Bieuville, va rendre compte régulièrement à la presse mais aussi et surtout aux Mahorais de l’action de l’État et de ses services concernant la sécurisation dans l’île. Hier avait ainsi lieu la première conférence du genre avec l’ensemble des élus de Mayotte.

Le tout Mayotte à la fois politique, administratif ou encore sécuritaire avait rendez-vous, hier matin, à la mairie de Mamoudzou pour assister à la première conférence de sécurité voulue par François-Xavier Bieuville. Les principaux maires des communes de l’île, ainsi que les présidents des intercommunalités étaient présents, mais aussi le chef de la gendarmerie, le général Lucien Barth, ainsi que le Directeur territorial de la Police Nationale (DTPN), Hervé Derache, entre autres. A la sortie de cette conférence, qui s’est faite à l’abri des micros et des caméras, le préfet de Mayotte a rendu compte de cette réunion.

« Faire ce que je dis et dire ce que je fais ! »

« L’objectif de cette réunion est de rendre compte de l’activité de l’État et des forces de l’ordre pour la sécurisation de nos concitoyens. Je fais ce que j’ai dit et je dis ce que j’ai fait », a ainsi déclaré François-Xavier Bieuville. Depuis environ un mois ce sont une douzaine d’opérations coup de poing qui ont permis d’interpeller 80 personnes ainsi que plusieurs reconduites à la frontière, fait valoir le préfet. « Ces opérations ont surtout permis de s’attaquer à l’économie souterraine, à la prostitution, aux trafics en tout genre ou encore aux motos-taxi ». En outre, le préfet s’est félicité du bon déroulement de la rentrée scolaire il y a quelques semaines. « La rentrée s’est bien passée…Il y a eu moins d’attaques grâce aux forces de l’ordre », a-t-il annoncé.

Wuambushu, le rideau de fer, le stade de Cavani…

Préfet, conférence, choléra
François-Xavier Bieuville va rendre compte régulièrement aux Mahorais des actions de l’État

Concernant le deuxième volet de l’opération Wuambushu, François-Xavier Bieuville a indiqué qu’il commencerait après le Ramadan, vers le 15-20 avril. « Nous travaillons sur les actions que nous allons mener, mais nous allons poursuivre les mêmes axes d’effort que sont la lutte contre l’immigration clandestine (LIC), les décasages et les opérations de résorptions de l’habitat insalubre (RHI) ainsi que l’interpellation des chefs de bandes. Du Wuambushu nous en faisons tous les jours avec les actions menées par les forces de l’ordre. Notre objectif est le rétablissement de la sécurité afin que nos concitoyens vivent mieux au quotidien ».

Au sujet du rideau de fer, annoncé par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, lors de sa visite début février, le préfet explique que les services de l’État vont mettre en place un dispositif de détection et de surveillance maritime afin d’être plus rapide pour interpeller les passeurs et autres contrebandiers. « Nous avons lancé des appels à projets pour l’acquisition de technologies nouvelles… », et il se défend, par ailleurs, sur le fait que l’insécurité n’a toujours pas diminué. « J’ai eu des témoignages et des retours me disant que la situation s’était améliorée et qu’il y avait une plus grande tranquillité dans l’île, soutient-il. Mais nous devons continuer nos efforts ». Le préfet de Mayotte s’est également brièvement exprimé sur les migrants du stade de Cavani : « L’engagement a été tenu et respecté, grâce notamment aux concours du Conseil départemental et de la mairie de Mamoudzou qui ont permis de sécuriser le site ainsi que sa surveillance ». De plus, Il n’élude pas le nouveau problème des tentes qui poussent comme des champignons aux abords du stade, « On va s’attaquer à l’occupation de la voie publique et de l’hébergement maintenant, c’est la deuxième étape », explique-t-il.

Un point sur les chiffres et les renforts

Le général Lucien Barth, commandant de la gendarmerie de Mayotte, a donné quelques précisions concernant l’activité des forces de l’ordre ces dernières semaines en prenant pour exemple le nombre de grenades lacrymogènes utilisé. « En janvier notamment il y avait de fortes tensions… Nous avons utilisé un nombre conséquent de grenades lacrymogènes pour le maintien de l’ordre. A titre de comparaison, pour le mois de mars, nous avons utilisé l’équivalent d’une heure de tirs de grenades lacrymogènes que nous avons fait durant le mois de janvier, c’est près de 40 fois moins, assure-t-il. Nous avons remis en question nos modes d’action et nous avons été plus offensifs », poursuit le général de brigade.

Le général Lucien Barth assure que la gendarmerie a remis en question ses modes d’action et a été plus offensive

Concernant le calme relatif durant ce mois de Ramadan, Lucien Barth indique que les forces l’ordre sont à la tâche. « Il y a eu plusieurs enquêtes judiciaires, plusieurs donneurs d’ordres et des têtes de réseaux ont été interpellés… On construit, on travaille sur le fond du problème ». Enfin, le chef de la gendarmerie de Mayotte s’est brièvement exprimé sur l’escadron guépard arrivé depuis quelques semaines sur notre territoire. « C’est le 6e escadron ! Il a un mode d’action plus offensif, plus percutant et plus mobile et s’intègre par ailleurs dans un dispositif plus global en renforçant les effectifs ».

Le prochain conseil de sécurité aura lieu dans deux mois afin de rendre compte à nouveau des activités des différents services de l’État mais aussi de faire un premier bilan sur les résultats de Wuambushu 2 …

B.J.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

L’agenda loisirs du week-end : Un casting de Miss Mayotte, de la lecture pour...

0
Au programme de ce week-end : Casting Miss Mayotte 2024 à la MJC de Mangajou ; Animation « Bébé lecteur » à la médiathèque municipale à Chirongui ; un carnaval à Labattoir avec défilé et diverses animations, de la rando avec les Naturalistes et les sorties tranquilles, une soirée au Zen Eat ; les finales de la Supercoupe communale sport ramadan Football ; sans oublier les séances de cinéma.
JIOI, athlétisme, Mayotte, JO, Baléares

Faute d’infrastructure, nos athlètes vont s’entrainer ailleurs

0
Ils se sont envolés vers Paris ce vendredi puis les Baléares, Ali Soultoini, Kamel Zoubert et Mohamed Ousseni où ils ont rejoint Saïd Soyifidine et Djassim Ahamada
Interreg, Mayotte, Madagascar

Lancement d’une filière de fourrage malgache au profit du bétail mahorais

0
C’est une opération dans le cadre de la gestion par le conseil départemental de l’enveloppe européenne INTERREG VI Canal du 2021-2027 de 10,2 millions d’euros. Pour rappel, il s’agit de développer des actions « gagnant-gagnant »,...
CDC Habitat, Banque des Territoires, SIm, logements, EPFAM, Mayotte, LBU

Inauguration de logements à Dzoumogné, « on aimerait y habiter ! »

0
Malgré les crises, la SIM poursuit son objectif de sortir 500 logements par an. A Dzoumogne, le maire a été proactif sur la sortie de deux programmes de financement de 90 logements au total

Recyclage plastique : L’opération « Hifdahuichisiwa » a connu un large succès

0
Du 18 mars au 13 avril, Citeo a lancé une vaste opération de collecte des bouteilles en plastique en partenariat avec l’association Nayma, appelée « Hifdahuichisiwa ». Un dispositif ludique sous forme de jeu-concours a été mis en place afin d’inviter les Mahorais à ramener leurs bouteilles d’eau en plastique. Ce Jeudi, à La Croisette à Mamoudzou, les 25 gagnants du concours se sont vus remettre un bon d’achat de 150 euros.

Recent Comments