31.8 C
Mamoudzou
samedi 20 avril 2024
AccueilFil infoPolitique : L’Assemblée nationale, ton univers impitoyable…

Politique : L’Assemblée nationale, ton univers impitoyable…

Dans un communiqué que l’on pourrait qualifier de lettre au vitriol, le député de La Réunion, Jean-Hugues Ratenon, répond à sa collègue Estelle Youssouffa qui l’avait interpellé et traité de « mahorais phobie », le 26 mars dernier, en plein hémicycle de l’Assemblée nationale. Pour lui, la députée de Mayotte ne serait ni plus ni moins que « la faire valoir et la marionnette du gouvernement », la qualifiant même de « Poutine de l’Océan Indien ».

C’est une polémique qui n’arrête pas d’enfler à mesure que les jours passent. Les propos du député de La Réunion, Jean-Hugues Ratenon, concernant la violence de Mayotte qui serait importée sur l’île Bourbon, attisent les véhémences. « Face aux polémiques stériles, orchestrées ; aux pompiers pyromanes ; aux insultes ; je veux rappeler que j’ai juste posé le problème de la violence autant à Mayotte qu’à La Réunion. Des tensions qui nécessitent une union sacrée. Je persiste et signe et je ne retire absolument rien de mes propos », fait savoir le député.

Dans une lettre adressée au préfet Filippini, il se félicite d’avoir obtenu une réunion avec le représentant de l’État et s’interroge sur le comportement des élus mahorais. « Au grand étonnement de beaucoup et de moi en premier, cette lettre au préfet a suscité un tollé de certains élus de Mayotte accusant La Réunion d’être à l’origine du sous-développement de Mayotte ! Rien que ça ! », écrit-il.

Jean-Hugues Ratenon, député de la 5e circonscription de La Réunion

Le député met en cause sa collègue, la députée de Mayotte Estelle Youssouffa, qui ferait miroiter monts et merveilles aux Mahorais : « Encore cette semaine, les députés de la majorité de Darmanin, Sacha Houllié et Elodie Jacquier- Laforge (ndlr : ils étaient en visite sur notre territoire la semaine dernière) disent qu’à Mayotte, la fin du droit du sol est un mirage. Là encore ce n’est pas Ratenon qui le dit, mais ceux-là même qui l’ont promis. Donc Mme Youssouffa devrait arrêter de faire rêver sa population et dire enfin la vérité ».

Jean-Hugues Ratenon explique ensuite dans ce courrier qu’à de nombreuses reprises il a défendu les intérêts de Mayotte : « pas plus tard que l’année dernière, dans une déclaration, j’ai souligné qu’il y a la France continentale mais aussi la France de l’océan indien avec Mayotte et La Réunion.  En 2011, en séjour à Mayotte, j’ai défendu la départementalisation de Mayotte afin d’offrir aux habitants des conditions de vie dignes comme n’importe quel autre Français en exigeant la réalisation de l’égalité sociale. En 2017, dès ma première élection comme député, j’ai réitéré cette demande à plusieurs reprises (…). Je vous mets au défi Madame de me dire qui dans l’hémicycle est intervenu autant de fois que moi pour défendre Mayotte (…). Pas plus tard que l’année dernière lors de l’examen du budget des Outre-Mer, j’ai voté tous les amendements de la députée Youssouffa ».

Estelle Youssoufa, députée de la 1ere circonscription de Mayotte

Le député de l’île Bourbon pointe du doigt les prises de position et parfois le mutisme de la députée du 101e département français : « Je ne l’ai pas beaucoup entendue depuis son élection pour réclamer l’égalité sociale, des moyens pour la santé, l’éducation, le logement, la construction d’un 2ème hôpital, d’une 2ème prison puisque celle existante est en surpopulation à 250%. Des liaisons aériennes avec des tarifs abordables… qu’est-ce qu’elle attend pour poser globalement les problèmes de Mayotte ? ». Et de poursuivre : « Je ne l’ai pas entendue aussi quand Macron a été l’un des premiers à féliciter et recevoir en grande pompe à l’Elysée le Président des Comores dont la réélection est sujette à beaucoup de critiques ».

Enfin, le député Ratenon assure qu’il soutiendra et défendra l’île au lagon concernant le projet de loi Mayotte : « Dès le mois de mai un texte pour Mayotte arrivera à l’Assemblée et je serai présent pour faire valoir l’intérêt de Mayotte et j’invite la députée Youssouffa à faire de même. Alors aujourd’hui m’accuser de mahorais phobie, c’est être ignorant de l’histoire ». Et de conclure : « Oui Madame Estelle Youssouffa, je persiste et signe la violence importée n’a pas sa place à La Réunion. Oui Madame Estelle Youssouffa : ne vous comportez pas comme la Poutine de l’Océan Indien. Vous jouez avec le feu ».

La Rédaction

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Marine Le Pen plébiscitée à Mayotte, « contre les campagnes de com’ du gouvernement »

0
La présidente du RN à l'Assemblée nationale est certaine de retrouver ici ses thèmes de prédilection, l'insécurité, l'immigration clandestine, quoique peu à peu grignotés par les annonces gouvernementales et européennes. Ses soutiens n'y voient "que de la communication"

L’agenda loisirs du week-end : Un casting de Miss Mayotte, de la lecture pour...

0
Au programme de ce week-end : Casting Miss Mayotte 2024 à la MJC de Mangajou ; Animation « Bébé lecteur » à la médiathèque municipale à Chirongui ; un carnaval à Labattoir avec défilé et diverses animations, de la rando avec les Naturalistes et les sorties tranquilles, une soirée au Zen Eat ; les finales de la Supercoupe communale sport ramadan Football ; sans oublier les séances de cinéma.
JIOI, athlétisme, Mayotte, JO, Baléares

Faute d’infrastructure, nos athlètes vont s’entrainer ailleurs

0
Ils se sont envolés vers Paris ce vendredi puis les Baléares, Ali Soultoini, Kamel Zoubert et Mohamed Ousseni où ils ont rejoint Saïd Soyifidine et Djassim Ahamada
Interreg, Mayotte, Madagascar

Lancement d’une filière de fourrage malgache au profit du bétail mahorais

0
C’est une opération dans le cadre de la gestion par le conseil départemental de l’enveloppe européenne INTERREG VI Canal du 2021-2027 de 10,2 millions d’euros. Pour rappel, il s’agit de développer des actions « gagnant-gagnant »,...
CDC Habitat, Banque des Territoires, SIm, logements, EPFAM, Mayotte, LBU

Inauguration de logements à Dzoumogné, « on aimerait y habiter ! »

0
Malgré les crises, la SIM poursuit son objectif de sortir 500 logements par an. A Dzoumogne, le maire a été proactif sur la sortie de deux programmes de financement de 90 logements au total

Recent Comments