26.9 C
Dzaoudzi
mercredi 10 août 2022
AccueilCultureMois du conte à Bandrélé : mettre en valeur la tradition orale

Mois du conte à Bandrélé : mettre en valeur la tradition orale

Du 1er au 25 juin, la mairie de Bandrélé avec son Réseau lecture publique organise toute une série d’évènements culturels autour du conte mahorais. Ces multiples manifestations participent à la sauvegarde du patrimoine oral de l'île en initiant les plus jeunes. Ouvert à tous, chacun y trouvera son compte.

Alors que la première édition du Mois du conte s’est ouverte le mercredi 1er juin, une scène ouverte était organisée à la médiathèque de Bandrélé. L’occasion pour Assani M’Chindra-Mari, délégué aux affaires scolaires de prendre la parole, en remplacement du maire de la commune. « Le Mois du conte met à l’honneur les contes mahorais et la tradition orale », félicite-t-il avant de poursuivre, « le conte a un fort pouvoir éducatif qui cultive l’imaginaire et vivifie la morale ».

Sauvegarder et mettre en valeur la tradition orale

Chants et danses traditionnelles réalisés par ACB Bandrélé

Durant tout le mois, des lectures seront proposées dans le réseau de lecture publique de Bandrélé, qui en plus de la médiathèque est composé de la bibliothèque de Nyambadao et celle de Mtsamoudou. « Les temps forts seront à Bandrélé », précise Djamilat Mze, du service culture de la mairie, tels que la veillée conte du samedi 18 juin ou encore les spectacles avec la compagnie Ari / Art à l’ancien foyer de la commune. « Les activités sont ouvertes à tout le monde, il n’y a pas de public spécifique », détaille-t-elle avant de concéder que « le samedi, il y a quand même plus d’enfants, puisque les grands se retrouvent au terrain de football ».

Les activités qui se tiennent habituellement, à l’instar des « mercredis jeux », vont intégrer la thématique du conte. « Ce qui est formidable avec le conte c’est qu’il est accessible à tout le monde. Pas besoin de savoir lire ou écrire pour se l’approprier », précise Djamilat Mze. Néanmoins, pour ceux qui le souhaiteront ou le pourront, des ateliers d’écriture seront proposés les vendredis 3, 10 et 17 juin à la médiathèque de Bandrélé.

Éveiller la jeunesse de la commune Bandrélé

Après une matinée consacrée à l’heure du conte numérique de 10h à 11h, les enfants ont

Les spectacles participent à l’ouverture au monde de la culture

pu assister ce samedi à la lecture de devinettes en shimaore ainsi que des proverbes à la médiathèque de Bandrélé. Un spectacle de chakacha, danse traditionnelle mahoraise a également été proposé. La soixantaine d’enfants présents ont également assisté à une représentation artistique concernant la vie du poète Arthur Rimbaud et de son poème « Le bateau ivre ». Une manifestation qui invite les plus petits mais également les plus grands au voyage de l’esprit et à l’échange puisque, comme le souligne Djamilat Mze « chaque conte a une morale ».

Pierre Mouysset

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Coupures d’électricité à Hagnoudrou ce jeudi 11 août de 8 h...

139533
Dans le cadre de travaux d'entretien, Electricité de Mayotte (EDM) fait savoir dans un communiqué que des coupures sont prévues le jeudi 11 août...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Visite ministérielle : de grands enjeux en perspective

139533
Dans le cadre de la visite du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre délégué aux Outre-mer, Jean-François Carenco, prévue la semaine du 22 août prochain, les séances de travail se sont multipliées à Paris la semaine dernière. Ainsi, le 5 août, le président du Conseil départemental, Ben Issa Ousseni a été reçu par Jean-François Carenco. La veille, la parlementaire Estelle Youssouffa s’était entretenue avec Gérald Darmanin.

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139533
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139533
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.

Koungou : un comité de sécurité créé pour faire face à la délinquance

139533
Jeudi dernier, la ville de Koungou communiquait sur les réseaux sociaux à propos de la constitution d’un comité de sécurité. Son objectif ? Mutualiser les moyens des comités déjà existants pour mieux mailler les quartiers et améliorer la collecte d’information en cas de troubles. Malgré les actes de médiation, les événements de ces derniers temps font naître un ras-le-bol perceptible.

Les outre-mer dans la Constitution : « changer de paradigme ultramarin est une nécessité...

139533
Pour nourrir le débat sur la place des outre-mer dans la Constitution, la délégation sénatoriale aux outre-mer a organisé en juin dernier une réunion conjointe avec l’Association des juristes en droit des outre-mer. L’objectif, esquisser des pistes de réflexion pour refonder les articles 73 et 74 de la Constitution au regard des réalités des territoires ultra-marins.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com