24.9 C
Dzaoudzi
dimanche 3 juillet 2022
AccueilEducationJournée Nationale d'Accès au Droit : « Nous essayons de préparer la...

Journée Nationale d’Accès au Droit : « Nous essayons de préparer la justice de demain »

Dans le cadre de la Journée Nationale d’Accès au Droit, le Conseil départemental de l’accès au droit a organisé ce mardi une matinée de sensibilisation au monde de la justice à la Maison pour tous de Dembéni. Près de 80 élèves du lycée de Dembéni et de Chirongui ont participé à cet événement.

« Cette matinée est consacrée à la découverte du monde judiciaire. Sentez-vous libre de poser les questions que vous souhaitez ». Les propos de Laurent Ben-Kemoun, président du tribunal judiciaire de Mamoudzou, se veulent bienveillants au regard du parterre d’étudiants, plus de soixante-dix réunis à la Maison pour tous de Dembéni.

« Permettre une meilleure compréhension du monde de la justice »

Mieux comprendre le rôle et le fonctionnement de la justice

« Le Conseil départemental de l’accès au droit (CDAD) de Mayotte est une toute petite structure, nous sommes cinq, explique Laurent Ben-Kemoun, également président du CDAD. L’objectif de la manifestation de ce jour est de permettre une meilleure compréhension du monde de la justice ». Alors que pour beaucoup de concitoyens le monde de la justice demeure opaque et difficilement compréhensible compte tenu « de son propre vocable et de sa technicité », il est souvent cantonné à un rôle purement punitif. Or, constate le président du tribunal, « la raison d’être de la justice c’est d’écouter les deux sons de cloche, ce que l’on appelle le principe du contradictoire ».

Depuis la création en 2018 par le Ministère de la justice de la Journée nationale de l’accès au droit, les CDAD de France sont acteurs de cet événement. Cette 5e édition, comme les précédentes, vise à rappeler que dans une société démocratique, chaque citoyen doit avoir un accès effectif à ses droits et devoirs que ce soit par l’information, l’orientation vers des organismes adaptés ou encore la consultation juridique. En outre, mieux comprendre le fonctionnement de la justice permet à chacun de vivre sa responsabilité à l’égard de la société dans son ensemble.

Des ateliers pédagogiques pour appréhender le rôle de la justice

Pour tenter d’accomplir cette mission, la matinée de mardi s’est structurée autour de 3

La justice n’est pas qu’une affaire de punition mais aussi d’aide notamment aux victimes

ateliers qu’il s’agisse de théorie, d’information pratique ou de mise en condition. Selon Adel Mohamed du bureau d’aide aux victimes du tribunal judiciaire et animateur de l’atelier « La justice c’est quoi ? », « le public d’aujourd’hui est averti, réfléchi et éveillé ». Les questions des élèves ne manquent pas, que ce soit sur le rôle des différents types de tribunaux, « à quoi sert les prud’hommes? Est-ce uniquement pour le travail? », ou encore la justice pour les mineurs, « quel est l’âge le plus jeune où on risque d’aller en prison ? ». Ainsi, pour l’animateur du second atelier portant sur la filiation parentale, « ils ne vous le diront pas mais la plupart d’entre eux sont concernés par ces questions ». Les délais de reconnaissance d’un enfant, les trois sortes de filiation (légitime, naturelle et adoptive) sont autant de sujets qui captent l’attention du groupe d’élèves qui se sont installés en demi-cercle face au vidéoprojecteur.

« La justice n’est pas uniquement là pour punir, elle est aussi là pour aider »

Rien de mieux que d’expérimenter dans une mise en scène d’un procès les différents rôles

Des scénettes pour susciter des vocations

d’une salle d’audience. Dans une scénette d’une vingtaine de minutes, les étudiants endossent le rôle de président, procureur, avocat ainsi que victime et prévenu. « Il faut que ce soit vivant, poser des questions » leur signale Bastwya Ali, directrice du CDAD. Rapidement mis en condition, les élèves jouent le rôle qu’ils ont choisi. La parole est parfois hésitante mais les propos résolument pesés, en témoigne cette plaidoirie “” au lieu de profiter de sa jeunesse, mon client s’enferme dans sa chambre, la honte au corps. Mais la honte doit changer de camp”.

« Cette sensibilisation du fonctionnement de la justice est au cœur de la thématique de cette journée, détaille Bastwya Ali. A Mayotte, il y a une diabolisation de la justice. Mais la justice, ce sont avant tout des hommes et des femmes qui sont là pour accompagner les victimes. Elle n’est pas uniquement là pour punir, elle est aussi là pour aider ». La directrice a tenu à rappeler que « l’intérêt des jeux de rôles permet de faire prendre conscience des positions de chacun et de pourquoi pas faire naître des vocations », avant de conclure, « on manque de personnel de justice sur l’île, il n’y a pas de greffiers mahorais par exemple. Nous essayons de préparer la justice de demain à Mayotte».

Pierre Mouysset

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Conférence sur le thème de l’accompagnement des orphelins à Mayotte organisée...

139533
Ce dimanche, l’association DYAMA, Maison des orphelins de Mayotte organise à Mronabéja, en partenariat avec le Conseil Cadial et la Fédération des associations Islamiques...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
AMF, Délégation outre-mer, Mayotte

Création d’une délégation ultramarine au sein de l’Association des maires de France

139533
C'est une 1ère chez les maires de France: ils ouvrent une plage d'expression propre à leurs pairs d'outre-mer. Pour Mayotte, c'est logiquement Madi Madi Souf, président de l'AMM, qui y siège
Assemblée nationale, Mayotte, LR, LIOT, Outre-mer

Les derniers échos ultramarins de l’Assemblée nationale

139533
On sait dans quelle commission vont siéger nos deux députés mahorais. Quant au 10ème groupe politique qui devait être dédié aux députés outre-mer, LIOT, c'est une autre configuration qui émerge

Mayotte La 1ère et l’audiovisuel public vent debout contre le président Macron

139533
Dans le cadre de l’ouverture de la XVIe législature au Palais Bourbon aujourd’hui, les syndicats CGT, CFDT, FO, SNJ, SUD, UNSA, CGC et CFTC appellent au rassemblement. Un mouvement de contestation suivi localement par la rédaction de Mayotte La Première. L’objectif, alerter les parlementaires sur la suppression de la contribution à l'audiovisuel public. Des perturbations des programmes sont à prévoir.
Yaël Braun-Pivet, Outre-mer, Mayotte, Assemblée nationale

Candidate au perchoir, Yaël Braun-Pivet quitte le ministère des outre-mer

139533
Elle aura sans doute été la plus éphémère ministre des Outre-mer de l'histoire : Yaël Braun-Pivet a décidé de démissionner de sa fonction pour briguer la présidence de l'Assemblée nationale. En attendant le proche remaniement ministériel, c'est la 1ère ministre Elisabeth Borne qui reprend les rênes du ministère
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139533
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com