27.8 C
Mamoudzou
vendredi 27 janvier 2023
AccueilEducationDoublement de la capacité de formation des infirmiers en 2 ans, et...

Doublement de la capacité de formation des infirmiers en 2 ans, et ce n’est pas fini…

Le besoin identifié en infirmiers diplômés d’Etat est de 150 par an à Mayotte. Bien que depuis 2001, le territoire bénéficie de la formation en local avec l’Institut de formation en Soins infirmiers (IFSI), sa capacité est restée à 35 places chaque année jusqu’en 2018, date d’un partenariat noué avec la Croix Rouge pour délocaliser une partie de la formation, et accroitre considérablement le nombre de places.

La délocalisation proposée par l’IFSI dans plusieurs département de l’Hexagone permet de répondre à deux problématiques : proposer des capacités supplémentaires et offrir la possibilité de suivre les deux stages obligatoires hors Mayotte prévue dans la formation. Un dispositif qui ne s’adresse pour l’instant qu’aux étudiants admis sur ParcoursSup.

Ainsi, en 2018, sous l’impulsion du conseil départemental dont c’est la compétence, un premier partenariat de 15 places supplémentaires a vu le jour avec les IFSI Croix-Rouge occitans de Nîmes, de 8 places, et Toulouse, 7 places. A compter de la rentrée 2022, les étudiants mahorais affectés en Occitanie seront tous regroupés à Nîmes.

En 2020, rebelote, un deuxième partenariat de 15 places voit le jour avec l’IFSI de Quétigny, en Bourgogne Franche Comté, « dans le contexte du plan de relance promu par le premier ministre, Jean Castex ».

En deux ans, l’Institut a donc doublé ses capacités en délocalisant. Le Conseil départemental de Mayotte souhaite poursuivre cette politique et cherche un 3ème partenariat de région pour 15 places supplémentaires à la rentrée de 2022.

Fraichement diplômés, les infirmiers s’engagent à exercer sur une certaine durée à Mayotte

Des études gratuites pour les jeunes mahorais, financées par le conseil départemental, en contrepartie de quoi les étudiants bénéficiaires s’engagent à exercer sur l’île de Mayotte pendant une durée de 3 fois celle de la formation financée. Cet engagement est effectif dès l’obtention du diplôme d’Etat.

Ces délocalisations mises en œuvre depuis septembre 2018 ont été réalisées avec le soutien des régions (services de la formation professionnelle et ARS), des IFSI partenaires et du centre Hospitalier de Mayotte, établissement support de l’IFSI de Mayotte. La DGOS (Direction Générale de l’Organisation des soins au ministère des Solidarités et de la Santé) a également appuyé cette initiative, par son expertise et ses conseils, et l’ARS Mayotte et le rectorat ont également accompagné le processus.

Un dispositif très récent, qui se heurte notamment au retard de versement des bourses par le conseil départemental, de 2 à 3 mois de retard, perturbant l’installation des primo-arrivants en métropole.

« Le Département réfléchit à la mise en place d’une prime d’installation qui serait versée à l’étudiant primo arrivant sur présentation d’une attestation d’inscription dans l’IFSI d’affectation », indique Josiane Henry, Directrice des soins à l’Institut des Etudes en Santé de Mayotte.

Précisons que ce retard de versement de bourses n’est pas nouveau, et que le précédent exécutif avait annoncé en être venu à bout, ce qui n’est donc pas le cas. Avant toute prime d’installation, il faudrait donc étudier ces dysfonctionnements.

« Ces partenariats de délocalisation représentent une vraie réponse aux objectifs du Département Région de Mayotte qui souhaite des infirmiers qualifiés en nombre et pérennes sur l’île », se réjouit Josiane Henry, qui y voit « un bel exemple de coopération réussie entre les acteurs susnommés en faveur de « l’amélioration de la prise en charge en santé de la population de Mayotte ».

A.P-L.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
STM, Mayotte

Droit de retrait du personnel du STM

0
Pas de rotations de barges depuis ce vendredi matin 7h. Le personnel a décidé d'exercer son droit de retrait en raison de l'état du service et des responsabilités endossées
CHM, agression , Mayotte, CME,

Rassemblement des soignants : l’hôpital, entre sanctuaire et portes-ouvertes aux malades

0
Les langues se sont déliées lors du rassemblement de soignants en soutien au chirurgien agressé dans l’enceinte du CHM. Les déficiences sont nombreuses, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Après cette agression, l'impact sur l’attractivité de l’île va encore s’en ressentir
Sénat, LADOM, continuité territoriale, La Réunion, Mayotte

Sénat – Continuité territoriale, la parole est donnée aux représentants de l’océan Indien.

0
C’est depuis le Sénat, par retransmission directe et visioconférence que se déroulait ce jeudi 26 janvier 2023, une table ronde organisée par la délégation sénatoriale aux outre-mer, dédiée à l’étude des problématiques et aides à la mobilité, entre l’Hexagone et les départements ultramarins de la Réunion et Mayotte
SMEAM, Assainissement, eau, Mayotte, Chambre régionale des Comptes

La CADEMA va reprendre la compétence en matière d’assainissement

0
La CADEMA a organisé une réunion hier en fin d’après-midi afin de délibérer pour sortir du syndicat des eaux, SMAE. En effet, le torchon brûle depuis pas mal de temps entre la Communauté d’agglomération et le syndicat. L’objet du conflit est que SMAE ne ferait pas les travaux nécessaires et urgents concernant le réseau d’assainissement.
Sciences Po, Paris, Mayotte

Les meilleurs élèves du lycée des Lumières vont découvrir Science Po Paris

0
Pour la 4ème année, un pont est dressé entre le lycée mahorais et l’institut élitiste national. Il va être le prétexte à une découverte des institution et des joyaux culturels de la capitale, de quoi nourrir la culture générale des élèves

Recent Comments