25.9 C
Dzaoudzi
lundi 29 novembre 2021
AccueilSociétéNouvelle journée d’action des fonctionnaires

Nouvelle journée d’action des fonctionnaires

Blocage des établissements scolaires, rassemblement puis manifestation dans les rues de Mamoudzou, les fonctionnaires de Mayotte ne décolèrent pas. En attendant les résultats de la réunion interministérielle qui se tient aujourd’hui à Bercy.

TRACT CGT EDUCATION MAYOTTE

10.000 tracts imprimés durant le week-end et distribués aux collégiens et lycéens. Les membres de la CGT éducation ont souhaité sensibiliser leurs élèves alors que les portes de nombreux établissements scolaires étaient bloquées ce matin par les grévistes. «Est-ce que les cours reprennent demain ?» demande une élève devant l’entrée du lycée de Mamoudzou barrée par les drapeaux syndicaux. Le professeur, badge syndical accroché à la chemise, se fait pédagogue et explique les revendications et reconnait ne pas savoir combien de temps la grève va durer. Le préavis a été déposé pour toute la semaine, jusqu’à samedi matin.

9 heures. Sur la Place de la République, les manifestants sont moins nombreux que mardi dernier. Ils sont tout de même probablement 800 et toutes les corporations sont encore là : des personnels du CHM avec leur tenue identifiée, des personnels du ministère de la justice et bien évidemment des professeurs qui, aujourd’hui encore, composent l’essentiel des troupes de grévistes.

L’indemnité d’éloignement.
MANIFESTATION FONCTIONNAIRES MAMOUDZOU 4 NOVEMBREC’est toujours le cœur du mouvement. Malgré l’annonce de sa non-fiscalisation pour l’année en cours par le député Ibrahim Aboubacar, les grévistes attendent un engagement écrit de l’Etat. «C’est mon premier poste en tant que titulaire, explique Guillaume. Je suis venu à Mayotte en découvrant le système d’indemnité mais la bonne surprise n’a pas duré longtemps. Avec les coûts du voyage puis de l’installation, j’en ai déjà dépensé plus de 50%. Et aujourd’hui, on va m’imposer sur cet argent qui est déjà à moitié dépensé. »

La crise à l’éducation nationale.
En plus des questions fiscales, les professeurs sont confrontés à un immense flou quant à l’évolution du système de mutation. «C’est mon troisième séjour à Mayotte et je suis dans ma 4e année, témoigne une enseignante de Koungou. Moi, je resterais bien, mais aujourd’hui, on ne connait tout simplement pas les conditions qu’on nous propose.» Jusqu’à présent, les enseignants ne pouvaient pas rester en poste plus de quatre années consécutives et retournaient alors automatiquement dans leur académie de départ. Ce n’est plus le cas, depuis qu’ils ont intégré le système de mutation national basé sur un principe de points… un changement de fonctionnement qui se ferait au détriment des professeurs présents à Mayotte depuis quelques années.

Les conséquences.
Depuis le début du mouvement, les perturbations se font sentir dans l’ensemble des missions de l’Etat. Au tribunal par exemple, 80 dossiers de pilotes de kwassa ont été classés sans suite mercredi. Ces personnes, poursuivies pour avoir convoyé des clandestins depuis Anjouan, n’étaient pas présents sur le sol mahorais lors de l’audience et ne pouvaient être reconvoqués après le renvoi de leur dossier.

Les grilles du lycée de Mamoudzou bloquées par les grévistes
Les grilles du lycée de Mamoudzou bloquées ce matin par les grévistes

A l’éducation nationale, c’est l’avenir de la qualité de l’enseignement prodigué aux élèves mahorais qui inquiète. «J’imagine que l’Etat a une solution de repli avec le départ annoncé de beaucoup de titulaires, se demande Olivier. Peut-être qu’il compte sur les contractuels pour nous remplacer. Mais enseigner, c’est un métier qui demande une formation. Moi, j’ai dû remettre ma pédagogie en question par rapport à mon expérience précédente en Martinique».
«Les élèves ont des difficultés mais ils ont un respect de l’école qu’on ne trouve plus en métropole» conclut Guillaume. Tout ce mouvement, ça m’embête beaucoup parce qu’au final, j’ai peur que les élèves en subissent durement les conséquences alors qu’il y a tellement de potentiel chez les jeunes de Mayotte.»

Une réunion interministérielle était programmée ce matin à Bercy pour évoquer, entre autres, ces questions fiscales. A plus de 8.000 km de là, dans les rues Mamoudzou, les manifestants espèrent que leurs messages seront entendus.
RR

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

MAIRIE DE BANDRABOUA

0
Directive 2014/25/UE SECTION I : POUVOIR ADJUDICATEUR I.1) NOM ET ADRESSES Mairie de Bandraboua, BP48 - 238, rue de l’Hôtel de Ville , 97650, Bandraboua, Courriel : soibirdine.hachime@mairie-bandraboua.fr,...

VILLE DE MAMOUDZOU (976)

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan