La mangrove confrontée à l'activité humaine et aux déchets et rejets

mangrove

Le 13 mars 2018, l’Agence AFD de Mayotte, dans le cadre de sa mission d’accompagnement des actions de préservation de l’environnement et d’amélioration de la gestion de l’écosystème, et l’association des Naturalistes, Environnement et Patrimoine de Mayotte, qui œuvre à la connaissance et à la protection du patrimoine naturel et culturel mahorais, ont signé une convention de partenariat pour la mise en place du projet « Avec mon école, je veille sur ma mangrove ».

Ce projet a pour but de sensibiliser un nombre très significatif d’enfants des écoles (25% des élèves de l’école élémentaire, soit 9 000 enfants) à la préservation de la nature et aux bons gestes en matière de déchets et au respect de l’environnement. Il se focalisera sur la mangrove, écosystème stratégique pour la résilience du territoire aux effets du changement climatique et aux catastrophes naturelles, et dans le même temps très fragile et subissant de nombreuses pressions.

Après la construction d’outils pédagogiques spécifiques, adaptés au contexte mahorais, le projet prévoit la mise en place d’ateliers de sensibilisation dans les écoles sur les bons gestes en matière de gestion des déchets et sur la connaissance de la mangrove, de ses bienfaits et de sa fragilité vis-à-vis des déchets. Des actions de terrains, impliquant les enfants sensibilisés mais aussi les équipes éducatives, les associations, les parents d’élèves, les élus, les équipes municipales seront aussi organisées.

Parler de la mangrove c’est parler de l’adaptation voire de l’atténuation des effets du changement climatique. C’est parler de protection civile des populations et donc de leur sécurité. : Sujet d’actualité ! C’est aussi parler d’avenir, de développement durable, d’attractivité du territoire pris en charge par les premiers concernés. Nos enfants. Notre avenir, leur avenir est entre nos mains. Pourquoi attendre plus ?

image_pdfFaites un PDF avec l'article

Comments are closed.