27.8 C
Mamoudzou
samedi 9 décembre 2023
AccueilorangeTout savoir sur les sénatoriales de ce dimanche 24 septembre

Tout savoir sur les sénatoriales de ce dimanche 24 septembre

Ce dimanche, deux sénateurs seront choisis parmi les 10 candidats et candidates qui ont été enregistrés à Mayotte. Nous rappelons les enjeux de cette élection.

Au nombre de 348, les sénateurs examinent et votent les lois. Ils assurent également un rôle de contre-pouvoir, en contrôlant le Gouvernement et en évaluant les politiques publiques. Le Sénat est la représentation des collectivités territoriales.

Durée du mandat

Le Sénat est composé de 348 sénateurs et sénatrices, élus pour six ans au suffrage universel indirect par un collège de 162.000 “grands électeurs”.

Tous les trois ans, le Sénat est renouvelé par moitié. Les 170 sièges de la série 1 sont renouvelés ce 24 septembre 2023. La série 2, qui comporte 178 sièges, a été renouvelée lors des élections de septembre 2020 et, pour les Français de l’étranger, en septembre 2021.

À la différence de l’Assemblée nationale, le Sénat ne peut être dissous par le Président de la République.

Renouvellement sénatorial

Ce 24 septembre 2023, les circonscriptions renouvelables sont les départements qui vont du numéro 37 (Indre-et-Loire) à 66 (Pyrénées-Orientales), ainsi que ceux d’Île-de-France. Six collectivités ultra-marines et la moitié des sièges assurant la représentation des Français établis hors de France sont également concernés par l’élection.

Les élections se déroulent dans le chef-lieu du département, donc à Mamoudzou. Les bureaux de vote sont ouverts de 8h30 à 17h30. Contrairement aux autres scrutins, le vote aux élections sénatoriales est obligatoire. Les candidats doivent tenir un compte de campagne.

Des deux sénateurs sortants, seul Thani Mohamed Soilihi (à droite) se représente

Mode de scrutin

Dans les départements où sont élus un ou deux sénateurs comme à Mayotte, l’élection a lieu au scrutin majoritaire à deux tours. Pour être élu au premier tour, il faut obtenir la majorité absolue des suffrages exprimés et un nombre de voix égal au quart des électeurs inscrits. En cas de second tour, le ou les sénateurs sont élus à la majorité relative.

Dans les départements où sont élus au moins trois sénateurs, l’élection a lieu au scrutin proportionnel de liste à un tour, suivant la règle de la plus forte moyenne. Chaque liste doit être composée alternativement d’un candidat de chaque sexe.

Age minimum

Il faut avoir 24 ans révolus pour se présenter aux élections sénatoriales, contre 18 ans pour les élections législatives. En 2020, le plus jeune sénateur élu avait 26 ans.

Conditions

Les sénateurs ne peuvent pas cumuler leur mandat parlementaire avec une fonction exécutive locale (maires, adjoints au maire, etc.).

Groupes politiques

Les sénateurs se répartissent en groupes politiques. Il en existe actuellement huit, auxquels s’ajoute la réunion administrative des sénateurs non-inscrits.

Les groupes politiques exercent un rôle important aux divers stades de la procédure législative. Par exemple, ils interviennent dans la fixation de l’ordre du jour, prennent position par la présentation d’amendements et peuvent demander des travaux de contrôle, comme des commissions d’enquête (« droit de tirage »).

Chaque groupe doit compter au moins 10 membres. Cette condition garantit une représentativité minimum des groupes, tout en évitant une trop grande dispersion des votes.

Rôle du président du Sénat

Les deux urnes au sein de l’hémicycle du Palais Bourbon (Photo A.P-L.)
Le Président du Sénat est le 2ème personnage de l’Etat, C’est lui qui assure l’intérim lorsque le Président de la République n’est plus en mesure d’assumer ses fonctions. l’organisation et la direction des débats. Il est chargé de représenter le Sénat auprès de tous les organismes officiels. Le Président du Sénat est élu par l’ensemble des sénateurs, à l’issue du renouvellement.
Les enjeux à Mayotte
Sur les deux sénateurs actuels, Hassane Abdallah et Thani Mohamed Soilihi, seul ce dernier se représente pour un 3ème mandat. Les 540 grands électeurs de Mayotte que sont les conseillers municipaux, les délégués des conseillers municipaux, les conseillers départementaux et les parlementaires, seront amenés à voter pour choisir deux des dix candidats et candidates. Ils voteront le matin pour le premier tour et l’après-midi en cas de second tour.
Les 10 candidatures reçues :
  • M. ABDOURAHAMAN Mouslim Remplaçant : Mme ATTOUMANI Achiaty
  • M. AHAMADA Nadjim Remplaçant : Mme ABDALLAH Tayza
  •  Mme BAMANA Anchya Remplaçant : M. DAOUDOU Soumaila
  • M. DOUKAÏNI Abdoul Remplaçant : Mme SAÏDINA Anrifia
  • Mme HARITI Aminat Remplaçant : M. ABDOU Oussouldine
  • M. MAHAMOUDOU Siaka Remplaçant : Mme MGAZI Charifia
  • M. MOHAMED SOILIHI Thani Remplaçant : Mme RAMIA Salama
  • M. NAHOUDA Salim Remplaçant : Mme ASSANI Zaina
  • M. OMAR OILI Said Remplaçant : Mme MROUDJAE Sitirati
  • M. TAVANDAY Zaidou Remplaçant : Mme ALI Marise

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Elisabeth Borne, Mayotte, OIN, ANRU, DUP Vivien

Bidonville : Elisabeth Borne confrontée aux enjeux immenses du relogement à Mayotte

0
Dans le département le plus pauvre de France, les communes doivent se débattre avec des moyens souvent insuffisants pour rénover l’habitat insalubre. Les délais sont trop longs, et le cadre réglementaire n’aide pas, se faisait expliquer la Première ministre qui dégaine son OIN sur trois collectivités
Elisabeth Borne, Mayotte, CHM, Shikandra, Philippe Vigier, Aurélien Rousseau

Interview exclusive d’Elisabeth Borne : « Plusieurs crises traversent l’île, il faut y répondre concrètement »

0
La visite d’une Première ministre est forcément un moment essentiel pour un territoire, dans ce qu’elle permet de faire remonter une vision globale de toutes les problématiques. A Mayotte, c’est sur la délinquance qu’Elisabeth Borne est avant tout attendue, ainsi que sur une vision de développement structurel du territoire. Nous avons eu l’opportunité de l’interroger à quelques jours de sa visite

Élisabeth Borne au chevet du Conseil départemental pour renflouer les caisses

0
Alors que la Première ministre, Élisabeth Borne, doit se rendre aujourd’hui au Conseil départemental pour signer le contrat d’engagement (financier) entre l’État et le Département, les élus se sont réunis hier afin d’acter à l’unanimité cette convention et de donner pouvoir de signature au président du Département, Ben Issa Ousseni. L’enjeu de ce contrat est de plusieurs centaines de millions d’euros jusqu’en 2027.
Sénat, Thani Mohamed, très haut débit, Mayotte

Très haut débit à Mayotte : 50 millions d’euros pour ne plus louper le coche

0
« Ça rame ! » Il ne s’agit pas de commenter là une épreuve d’aviron, mais de tenter au quotidien de télécharger des documents sans y passer plusieurs heures. La lenteur de la connexion est...
Elisabeth Borne, Ton Petit Dom, Mayotte

Pour son retour, Ton Petit Dom s’adresse à Babeth en la suppliant de « rétablir...

0
Il avait réussi son coup de com' le Petit Dom quand il s'adressait en 4x3 sur les affiches de la commune de Mamoudzou à "Manu" en 2019. UN mode d'expression mi-caustique, mi-moqueur dont l'objectif...

Recent Comments