Enterrements : le conseil cadial donne les règles à suivre pour ne pas créer de clusters

0
424
Limiter les contacts avec le défunts, une priorité pour endiguer la circulation du virus

Difficile de ne pas accompagner un proche pour son dernier voyage. Et pourtant nous ne sommes pas dans un contexte normal, le Grand Cadi de Mayotte appelle toute la population à « redoubler de vigilance ».

Pour les obsèques, le conseil cadial rappelle que même si « l’enseignement prophétique recommande 4 droits du défunts : les toilettes mortuaires, le kafani, la prière mortuaire et l’enterrement », il suffit qu’un groupe l’ait réalisé pour le défunt, « cela suffit à l’ensemble de la communauté ».

Il recommande que les préparatifs soient effectués par les membres les plus proches, « avec leurs équipements sanitaires nécessaires », et en cas de besoin d’accompagnement, « faire appel aux services compétents ».

Enfin, le conseil cadial rappelle que « le défunt a surtout besoin de nos invocations et de la prière (salat mayiti) qui peuvent se faire à distance depuis chez soi ».

Rappelons à ce sujet la tribune de l’écrivain Mouhoutar Salim dans nos colonnes, « Mourir du Coronavirus à Mayotte ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here