Un scooter chanceux : trois fois volé, trois fois retrouvé

Il est des scooters qui, bien domestiqués, reviennent toujours à leur propriétaire. C'est le cas de celui-ci, volé à trois reprises en à peine plus d'un an, et à chaque fois restitué à sa propriétaire grâce à la sagacité des forces de l'ordre et des riverains.

1
1395
Le scooter a été récupéré par les gendarmes et restitué

« Il a la baraka ce scooter. » En apprenant que son véhicule avait été retrouvé, dimanche dernier, sa propriétaire n’en a pas cru ses oreilles. Le vendredi soir, le deux-roues lui était dérobé à Pamandzi alors qu’elle participait à une soirée. L’oeil vif des gendarmes a permis de le récupérer. Là où l’histoire sort de l’ordinaire, c’est que le véhicule, un 50cm cube, a été ainsi volé et retrouvé trois fois en un an et demi !

« La première fois c’était à Passamaïnty devant la Bouquinerie, pendant une conférence », relate la propriétaire. « Une bouéni est entrée et a annoncé que quelqu’un avait volé un scooter, la BAC est très vite venue et en 10 minutes ils avaient retrouvé le scooter dans une ruelle ».
« La deuxième fois c’était dans la nuit à Labattoir, alors que la chaîne était mise. Quand je suis allée porter plainte auprès des gendarmes le lendemain matin, ils l’avaient déjà retrouvé dans la nuit. » Cette fois-ci encore, la bienveillance d’habitants couplée à la vitesse de réaction des forces de l’ordre a permis une issue heureuse.

« Des habitants de la Vigie avaient repéré un groupe suspect, ils ont prévenu la police municipale qui a appelé les gendarmes. Quand ils sont arrivés, les individus qui étaient en train d’essayer de briser la chaîne se sont enfuis à pied. »

Le scooter malmené par ses voleurs

Ce qui nous amène au vendredi trois janvier. « La dernière fois, c’était vendredi soir à Pamandzi, au petit matin mon scooter avait disparu » raconte la propriétaire. Cette fois en allant déposer plainte, elle n’a guère d’espoir de retrouver le véhicule. Et pourtant.
Durant le week-end, des gendarmes en patrouille passent sans la savoir à proximité du scooter volé. Cette fois c’est l’attitude des voleurs qui les a trahis.

Le véhicule a pu être récupéré à la gendarmerie de Pamandzi

« Les voleurs qui roulaient avec le scooter ont fait demi tour et se sont enfuis, ça a mis la puce à l’oreille des gendarmes ». En prêtant plus attention à ce deux-roues qui faisait demi-tour, un autre indice a convaincu les militaires de le prendre en chasse. « Comme en plus il n’y avait plus de plaque à l’arrière, ils ont su qu’il était volé » explique la plaignante. Pourchassés, les voleurs ont préféré abandonner le scooter et partir à pieds. Les gendarmes ont chargé le deux-roues dans leur véhicule et l’ont ramené à la gendarmerie de Pamandzi où, une fois de plus, il a pu retrouver sa propriétaire. Il ne s’en est toutefois pas sorti indemne. Phare arrière brisé, phare avant démonté, neiman et boîte à gants défoncés valent à la jeune femme plusieurs centaines d’euros de frais de réparation. Mais toujours moins qu’un rachat à neuf.

Y.D.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here