23.9 C
Dzaoudzi
mercredi 19 janvier 2022
AccueilEconomieProgression de la Fièvre de la Vallée du Rift : Interdiction d'exporter...

Progression de la Fièvre de la Vallée du Rift : Interdiction d’exporter viande ou lait cru

La circulation de la Fièvre de la Vallée du Rift (FVR) se poursuit à Mayotte. Cette semaine, on enregistre 15 nouveaux foyers animaux et 6 nouveaux cas humains. Les mesures de prévention sont rappelées.

Maladies animale d’origine virale, la fièvre de la vallée du Rift affecte principalement les ruminants domestiques (bovins, ovins, caprins), provoquant des avortements et une forte mortalité chez les jeunes animaux. Elle peut se transmettre de l’animal malade à l’Homme.
Durant la semaine écoulée, 15 nouveaux foyers animaux et 6 nouveaux cas humains ont été signalés, soit un total de 75 foyers animaux et 107 cas humains depuis la survenue des premiers cas fin novembre 2018.

Dans ce contexte épidémique, la préfecture de Mayotte, en collaboration avec l’ARS Océan Indien et la Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt de Mayotte (DAAF) rappelle l’importance des mesures prévention pour se protéger de la maladie.

Situation épidémiologique au 22 mars 2019

Au total, depuis le début de l’épidémie (fin novembre) :
– Les prélèvements effectués par les vétérinaires sur des animaux malades ou lors d’avortements ont permis d’identifier 75 foyers d’animaux malades (dont 59 foyers bovins). Les foyers animaux sont principalement localisés dans le centre et le nord-ouest de l’île mais les premiers foyers animaux sont apparus dans la commune de Mamoudzou (4 foyers bovins et 1 foyer petit-ruminant).
– 107 cas humains de FVR ont été signalés à la plateforme de veille et d’urgences sanitaires de l’ARS OI (CVAGS) de Mayotte par le laboratoire du CHM. Parmi les personnes ayant pu être interrogées, près de 80% déclarent avoir été en contact avec des animaux.
Depuis le début de l’alerte sanitaire, les cas humains restent principalement localisés dans le centre et le nord-ouest de l’île.

Recommandations

Il est recommandé de se protéger lors de découpe de carcasse de zébu (Image d’archives)

Chez les ruminants :
La surveillance de la Fièvre de la vallée du Rift passe notamment par le suivi des avortements. Ainsi, il est demandé aux éleveurs de signaler sans délai aux vétérinaires tout avortement ou mort-né survenant chez leurs animaux ou tout animal malade afin de faire les prélèvements à la recherche de la maladie.

Un arrêté d’interdiction de commercialisation du lait non traité thermiquement est en vigueur depuis le 27/02/2019.

Et depuis cette semaine, un arrêté d’interdiction d’exportation d’animaux vivants, de viande et de lait crus, produits par les élevages de ruminants mahorais est en vigueur depuis le 20/03/2019.

Chez l’homme :
La maladie se manifeste généralement, par un syndrome grippal : forte fièvre (39°), douleurs musculaires et/ou articulaires, maux de tête intense, fatigue. Dans la grande majorité des cas, la guérison survient en quelques jours.
Il est recommandé de consulter un médecin dès la survenue des signes afin que les prélèvements à la recherche de la maladie soient faits.

RECOMMANDATIONS POUR SE PROTEGER DE LA MALADIE

>> Pour les éleveurs et les personnes en contact avec les animaux :
o Se laver les mains avec du savon après contact avec des ruminants domestiques (bovins, ovins, caprins).
o Ne pas manipuler sans protection des animaux malades ou ayant avorté, ni les produits d’avortements.
o Ne pas manipuler les carcasses d’animaux sans protection.
o Porter obligatoirement des gants, des lunettes couvrantes et surtout un masque pour l’abattage de tout animal. En effet, les animaux infectés peuvent ne présenter aucun signe, alors qu’ils peuvent transmettre le virus.

>> Pour l’alimentation :
o Faire bouillir le lait
o Ne pas consommer de lait caillé sauf s’il a été bouilli puis caillé par ferments lactiques.
o Se laver les mains après découpe de la viande.
o Ne pas consommer de viande non cuite
o Ne pas consommer la viande d’un animal malade.

>> Pour se protéger des piqûres de moustiques :
o Eliminer les gîtes larvaires, vider tous les récipients qui peuvent contenir de l’eau.
o Utiliser des moustiquaires et des produits répulsifs.
>> En cas d’apparitions de symptômes :
o Consulter immédiatement son médecin traitant

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Covid 19 : Poursuite de la chute des indicateurs

139524
Au cours de la semaine du 10 au 16 janvier, 3.181 cas de COVID-19 confirmés ont été identifiés parmi les patients domiciliés à Mayotte,...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Mayotte, LR

Législatives : Issihaka Abdillah confirmé comme candidat LR

139524
Les candidats commencent à se mettre en ordre de marche pour les prochaines législatives qui se tiendront les dimanches 12 et 19 juin 2022. Les LR ont investi au niveau national deux candidats sur...
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139524
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139524
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement

Avis négatif sur le projet de loi Mayotte : pour le gouvernement, rien ne servait...

139524
Un timing accéléré, un déficit de concertation et dans une ambiance passionnée, voilà les ingrédients de l’avis défavorable du conseil départemental au projet de loi Mayotte

Face aux abus, le CD demande l’encadrement des prix de l’eau

139524
Cela fait déjà plusieurs semaines que l’île au lagon souffre d’une pénurie de bouteilles d’eau plate. Les rayons sont systématiquement dévalisés peu après les livraisons. Le phénomène tire son origine de plusieurs facteurs, du...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com