25.9 C
Dzaoudzi
mardi 30 novembre 2021
Accueilorange« Le Plan Mayotte encourage l'immigration clandestine », critique le député Mansour...

« Le Plan Mayotte encourage l'immigration clandestine », critique le député Mansour Kamardine

Le député LR qui avait passé une nuit avec les femmes bloquant le service d’immigration ne critique pas l’absence d’avancées du Plan avenir pour Mayotte, mais son orientation même : « Il profite aux étrangers ». Exemples des établissements scolaires et du logement locatif, à l’appui.

Pour l’instant, seul le préfet et Délégué du gouvernement fait des points réguliers, comme ce fut le cas encore ce mercredi, sur les avancées en matière de sécurité du Plan avenir pour Mayotte. C’est d’ailleurs le seul axe qu’agrée le député Mansour Kamardine, « la sécurité, c’est le seul point de respiration ». Quant au reste, il critique un Plan fait « pour les étrangers ».

Il appuie son propos par deux exemples : « Sur le plan scolaire, nous avons assez d’établissements pour scolariser les enfants mahorais. Donc, les 500 millions d’euros prévus au plan sont orientés vers les clandestins, et ne suffiront même pas au regard des kwassas qui arrivent chaque nuit. Si je reprends les chiffres de la ministre des outre-mer d’arrivées quotidiennes de 120 personnes, je peux dire que depuis le 21 mars (date de l’arrêt des reconduites), 20.000 clandestins ont touché nos côtes. Ce Plan encourage l’immigration clandestine ».

Autre exemple, le logement : « Les Mahorais ont l’habitude d’être propriétaires, aucun n’ira dans un locatif social. » Ce fut le raisonnement jadis, mais, bien que très aidés par les communes, beaucoup de pouvaient rembourser les échéances et devaient quitter leur logement, « mais c’est précisément parce que l’Etat n’a pas mis en place les allocations comme elles existent en métropole. On nous explique que cela peut générer un appel d’air, mais pas davantage que les arrivées actuelles. »

Pas de mesures structurelles

Une des banderoles des collectifs

Bien que le préfet le démente à chacune de ses interventions, pour Mansour Kamardine ces deux mesures prouvent que « tout est fait pour une régularisation à l’échelle industrielle. Les Mahorais veulent bloquer le Service des étrangers car on sait très bien par exemple que les demandeurs d’asile qui n’ont pas obtenu leur statut, reste sur le territoire. » Une problématique nationale.

Il évoque les 8 Sri Lankais renvoyés immédiatement par le préfet de La Réunion, ainsi que les 18 migrants de l’Aquarius péniblement acceptés par la France, « et on voudrait que Mayotte prenne toute la misère humaine ! »

En matière de titre de séjour d’exception, qui n’autorise pas un détenteur de titre à quitter Mayotte, nous l’avons interrogé sur son action de parlementaire : « Les propositions que nous avons faites avec le sénateur Thani ne sont jamais passées. Il faut attendre le prochain texte sur l’immigration pour tenter de nouveau. »

Un Plan qui « ne parle pas » non plus au développement de Mayotte : « Nous attendons une piste longue, un 3ème quai à Longoni, des routes, le développement du numérique, des équipements sportifs… des infrastructures pour l’île qui créeraient des emplois ». Même chose pour les minimas sociaux, « il nous faut un vrai plan de convergence. »

Il revient sur le taux de moitié de population en situation irrégulière, « Mayotte est un territoire généreux, nous accueillerons tous les étrangers arrivant ici par une voie légale ».

Anne Perzo-Lafond
Lejournaldemayotte.com

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

COI, Mayotte, Seychelles, Comores

Réunion a minima d’une partie des ambassadeurs de la région à...

0
L'ambition de cette rencontre sur la COI s'est réduite comme peau de chagrin au fur et à mesure des impératifs incontrôlables de ses protagonistes....
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan