Il est pas frais mon poisson ?

0
50

Poissons saisis

Le doute était permis sur la vente à la sauvette de poissons prés de l’amphidrome de Grande Terre. Souvent, des asticots sortaient des poissons à peine achetés.

Ce sont 750 kg de poissons mis en vente illégalement qui ont été saisis le 13 novembre par les services de la Direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la Forêt et le Pôle Consommation de la DIECCTE* appuyés par une équipe de 6 policiers. 
«Le poisson était vendu sur des cartons au sol ou sur des brouettes. Aucun produit n’était réfrigéré» indique la préfecture dans un communiqué. «90 % des poissons étaient des bonites, ajoutant le risque histamique au risque bactériologique». L’intoxication histamique, dont les symptômes font penser à une intoxication alimentaire, n’a pas les mêmes répercussions en fonction des individus, touchant principalement les personnes allergiques ou asthmatiques.
Les contrôles se sont effectués sur plusieurs sites: le pont de Tsoundzou, M’Tsapéré (à côté de la COVIPEM), et quai de l’amphidrome en Grande Terre. Les poissons saisis ont été emmenés dans la chambre froide de la DAAF en attente de destruction par la STAR.
13 balances ménagères non autorisées pour une activité commerciale ont été saisies par la DIECCTE.

*DIECCTE : Direction des entreprises, de la consommation, de la concurrence, du travail et de l’emploi.