Mayotte 1ère microMédiamétrie a livré sa mesure annuelle d’audience des radios et télévisions diffusées à Mayotte. Le poids du service public reste sans équivalent.

«Mayotte 1ère est la première radio de l’ensemble du groupe France Télévisions». Johnny Bakary ne boude pas son plaisir. Le directeur d’antenne de la radio publique est «tout à fait» satisfait de la dernière livraison des chiffres de Médiamétrie : avec 52,9% de part d’audience, la radio continue de disposer d’une grille solide, même si certains changements opérés à la rentrée dernière ont du mal à faire le plein.

Le journal de 6 heures de Mayotte 1ère la radio reste le rendez-vous radio le plus écouté du département. Mais l’antenne bénéficie également d’un pic d’audience très important à midi, puis d’une fin de journée puissante entre 16 heures à 21 heures.

Pour autant, la radio publique perd 4% de part d’audience d’une année sur l’autre. L’explication est essentiellement à chercher du côté des matinées. «Il faut laisser le temps aux nouveaux programmes de fidéliser les auditeurs sur ce créneau-là», précise Johnny Bakary.

Le JT de 19 heures, rendez-vous télé le plus regardé à Mayotte
Le JT de 19 heures, rendez-vous télé le plus regardé à Mayotte

Avec de tels scores, la sérénité est évidemment la règle, Mayotte 1ère ne laissant que moins de la moitié des oreilles mahoraises à la concurrence, quelle soit musicale ou généraliste.

NRJ, première musicale

Du côté des musicales, c’est précisément le jeu des chaises du même nom. NRJ reprend des couleurs en s’adjugeant 7,5% de part d’audience (+1,1 point d’une année sur l’autre). Mais le carton est signé RMJ. La radio qui a changé de positionnement fait plus que tripler le nombre de ses auditeurs passant de 2,3% à près de 7%. Elle siphonne ainsi Caribou qui s’écroule tandis qu’Ylang FM se maintient à 2,5%.

Quant à Kwezi FM, impossible de connaître officiellement son audience. La radio privée ne participe plus à cette mesure depuis de nombreuses années. Officiellement, Patrick Millan estime que la méthode de Médiamétrie n’est pas pertinente sur Mayotte. Pour la radio privée, l’argument est d’autant plus facile à utiliser que ces chiffres ne sont jamais très bons.

Car sans être rendue publique, l’audience de Kwezi est mesurée et ne reste accessible qu’aux clients de l’étude. Selon nos informations, l’an dernier la radio privée était à 11,4%. Elle aurait très légèrement progressé en 2016.
Il est à noter que très peu de médias, quels que soient les territoires, remettent en question les mesures d’audience de Médiamétrie.

Cocoico première émission radio qui bénéficie du pic du journal de 6 heures
Cocoico première émission radio qui bénéficie du pic du journal de 6 heures

Ne sont pas officiellement publiées non plus, les audiences de France Inter ou de radio Dziani, qui choisissent de ne pas participer financièrement à cette mesure d’audience.

La télé publique squatte les meilleures places

Du côté de la télévision, la situation est la même. Le service public mahorais conserve une place prépondérante avec plus du tiers de l’audience et s’offre même le luxe de grappiller 0,8 point. Mayotte 1ère la télé, s’adjuge 34,2% de part d’audience.

Mais le podium change. C’est France Ô qui reprend la 2e place (6,4% et + 4,3 points d’une vague sur l’autre !) avec une explication très simple : la chaîne propose des séries sud-américaines en fin de matinée qui cartonnent. Ces telenovelas permettent à la chaîne d’être 1ère de 10h à midi, gonflant le résultat global de ses journées.

Les troisième et quatrième places aussi reviennent au service public. France 4 réalise 4,5% de part d’audience suivie de France 2 avec 2,2%.

Mais là encore, certaines chaînes n’ont pas souscrit la mesure d’audience. C’est par exemple le cas de TF1 qui ne se montre guère intéressée par le marché publicitaire mahorais. Pourtant, selon nos informations, l’an dernière la chaîne s’adjugeait 7,9% de part d’audience à Mayotte.

Comme pour la radio, Kwezi Télévision (KTV) ne participe pas à l’étude. Cette année encore, selon nos informations, la chaîne privée mahoraise ne parviendrait pas à entrer dans le Top 10, malgré l’intense campagne de communication qui a suivi le cambriolage dont elle a été victime, une opération qui a précédé de très peu la période de mesure d’audience.

Comme pour la radio, c’est l’information qui rassemble le plus d’audience en télévision. Le journal de 19 heures de Mayotte 1ère reste LE rendez-vous télévisuel du département avec plus de 45% d’audience.

RR
www.lejournaldemayotte.com