25.8 C
Mamoudzou
samedi 4 février 2023
AccueiljusticeVandalisme du bus de Majikavo : deux auteurs derrière les barreaux

Vandalisme du bus de Majikavo : deux auteurs derrière les barreaux

Le procureur Yann Le Bris communique sur les investigations en cours après la violente incursion de jeunes armés de machettes dans un bus scolaire. D’autres interpellations devraient avoir lieu.

L’agression d’une violence sans nom du  bus transportant 37 élèves de Kaweni le 16 novembre dernier avait été le détonateur d’une prise de conscience locale et nationale qu’un seuil avait été franchi.

L’acte ne sera pas impuni, indique le procureur qui revient sur la tentative du conducteur pour sortir son véhicule de ce guet-apens : « Bloqué dans le flot de circulation, le conducteur tentait une manœuvre mais il était rapidement victime de coups portés par les assaillants dont certains parvenaient à pénétrer à l’intérieur du bus armé de bâtons, de pierres, de couteaux et de machettes. Des coups étaient portés sur les enfants qui tentaient de se réfugier à l’arrière du bus ou prenaient la fuite par les fenêtres. Dans le même temps, des vols étaient commis. »

Mayotte, bus, Vigipirate, Matis,
Le bus caillassé et saccagé à Majikavo

5 victimes sont prises en charge, « choquées » souffrant de « plaies profondes ayant entrainées plusieurs jours d’ITT ». Des dégâts importants étaient également constatés sur le bus.

On sait qu’une vidéo embarquée avait pu être exploitée et les gendarmes de Koungou identifiaient alors plusieurs des auteurs de ces faits.

Deux premières interpellations ont eu lieu le 27 novembre, indique Yann Le Bris : « Il s’agit de deux jeunes âgés de 15 et 16 ans, dont l’un est connu défavorablement de la justice. » Ces derniers ont été présentés hier devant la juge d’instruction.

Le chauffeur de bus blessé (Image SAS Matis)

A l’issue de leur garde à vue, ils ont été présentés au Tribunal judiciaire, et mis en examen dans le cadre d’une information judiciaire ouverte des chefs de vols avec armes, violences aggravées, participation à un attroupement armé et dégradation d’un véhicule de transport scolaire.

« La peine maximale encourue pour sanctionner ces actes est de 20 ans de réclusion criminelle », poursuit-il.

A l’issue de leurs interrogatoires devant le juge d’instruction, ils étaient présentés au juge des libertés de la détention et étaient placés en détention provisoire hier soir.

« D’autres interpellations sont prévues dans les jours à venir. »

Le procureur de la République appelle aux témoignages : « Toute personne ayant été témoin des faits, certaines pouvant le cas échéant avoir filmé les faits,  peuvent prendre contact avec la brigade de gendarmerie de Koungou pour y déposer leurs images ou faire des déclarations utiles à la manifestation de la vérité. »

A.P-L.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Six nouveaux magistrats sont arrivés à Mayotte

0
Le ministre de la justice, Éric Dupont-Moretti, avait annoncé il y a quelques mois de cela l’envoi de renforts pour le tribunal judiciaire de Mamoudzou. C’est chose faite puisque six nouveaux magistrats sont arrivés...
Pictogramme lutte contre les piqures de moustiques à Mayotte

Les 3 ’’moustiquaires’’, le nouveau roman mahorais de Santé publique France

0
Ainsi l’écrivait Michel Audiard dans son adaptation du célèbre livre d’Alexandre Dumas, les trois mousquetaires : «  Une amitié pour être bien trempée doit l’être dans le sang des autres » … Et le moins...

Un recensement de la population mahoraise sous le signe de la transparence

0
Le recensement de la population mahoraise a débuté ce jeudi et se terminera le 3 mars. Nous avons suivi un agent recenseur sur le terrain afin de voir comment il procède pour effectuer cette mission dans un département où l’habitat et les pratiques culturelles diffèrent grandement par rapport à l’Hexagone ainsi que dans les autres départements d’Outre-mer. État des lieux...
Catherine Vautrin, ANRU, DEAL, Jean-Louis Borloo, Emmanuel Macron, Mlézi, CUF

Catherine Vautrin : « Il faut engager les actions de destructions-reconstructions dans les temps impartis »

0
C’est par l’escarpé quartier du Talus que la présidente nationale de l’ANRU et femme politique avertie, a découvert les spécificités de Mayotte. L’opération menée à Koungou est à la fois traditionnelle pour l’Agence nationale de la Rénovation Urbaine à la fois exceptionnelle ici au regard de l’ampleur du phénomène de l’habitat insalubre et des moyens naissants. Il faut donc faire preuve d’ingéniosité, ce que lui auront prouvé les acteurs

Mutualité Française : une visite de son président décisive pour Mayotte

0
Ce jeudi, Éric Chenut, président de la Fédération Nationale de la Mutualité Française (FNMF), a déposé ses valises dans le département. Il aura jusqu'au 4 février pour échanger avec divers acteurs. Des discussions qui auront pour ordre du jour, le développement du domaine de la mutualité, et plus précisément de la complémentaire santé, à Mayotte, qui compte un retard considérable là dessus.

Recent Comments