25.9 C
Dzaoudzi
dimanche 2 octobre 2022
AccueilEconomieAvec la Journée pour entreprendre, la 3C0 drague les porteurs de projets

Avec la Journée pour entreprendre, la 3C0 drague les porteurs de projets

Le Centre-Ouest faisait valoir ses atouts et comble ses faiblesses pour développer l’entreprenariat local. Jusque là éloignée du centre de décision sur Mamoudzou, elle se dote de Maisons France Service, et prochainement d’une antenne du GIP Europe. Elle présente en revanche davantage de foncier libérable.

Mayotte, territoire le plus dynamique de France sur la création d’entreprise, tente d’améliorer encore cette performance. Les très petites structures créées jusqu’alors sont pour beaucoup de la formalisation de commerces. Or, le développement du territoire passe aussi par des moyens voire grands projets. C’est l’objectif de la 2ème édition de la Journée pour entreprendre, organisée par la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) et la Communauté de Communes du Centre-Ouest (3CO), qui se tenait donc à Mroale, dans la commune de Tsingoni. La 3CO, c’est plus de 51.000 habitants répartis sur 5 communes, M’tsangamouji, Tsingoni, Chiconi, Sada, Ouangani, sur 95km2.

Saluons l’organisation qui proposait à ceux qui ne pouvaient se déplacer, un live de qualité, autant sur la définition de l’image que sur la présentation des Power Point… après quelques atermoiements.

« La 3CO, c’est le grenier et le château d’eau de l’île, mais nous voulons en faire aussi un territoire d’innovations. Nous avons donc mis en place les aides immobilières et des moyens financiers au service de l’entreprenariat local », rapportait Salim Boina Mze, 5ème vice-président de la 3CO, chargé du développement.

Le vaste champ des projets couverts par les fonds européens

Son partenaire de la CCI, représentée par Marcel Rinaldy, à la tête du groupe 3M, rapportait que sur les 10.574 entreprises de l’île, 17% soient implantées dans la 3CO, et relistait les accompagnements alloués par l’Etat, le conseil départemental et la CCI pour les accompagner en période de crise Covid.

Une des problématiques à résoudre, c’est le foncier, remarquait un intervenant dans l’assistance or, « dans les communes du Centre-Ouest, nous en avons », lâchait Anrafati Combo, directrice de développement de la 3CO. Qui incitait à sa libération par ses détenteurs, Etat, CD ou particuliers, « il n’y a plus de cession gratuite, il faut passer par une AOT ou une acquisition ».

L’Alpha et l’Omega de l’accès aux fonds européens

L’autre, le nerf de la guerre, c’est l’argent. Mais pour créer son entreprise ou la développer, il faut être au fait des différents accompagnements, qui impliquait la présence du GIP l’Europe à Mayotte, de l’ADIM, de la plateforme Initiative Mayotte, ou de la CSSM pour la présentation du statut d’auto-entrepreneur.

GIP EUROPE A MAYOTTE
Exposé convainquant de Chantal Dagnaud. Avec le GIP Europe, Mayotte met les chances de son côté sur la consommation des fonds

Le lien entre ces structures était synthétisé avec clarté par Chantal Dagnaud, responsable du Pôle Animation au GIP Europe à Mayotte, un Groupement d’Intérêt Public qui a permis de monter la 1ère plateforme d’ingénierie sur ces fonds qui échappaient majoritairement jusqu’à présent aux entrepreneurs locaux. « Comment une entreprise peut-elle émarger au Feder, au FSE ou à l’InterReg ? Il faut d’abord savoir que ces fonds européens ne financent pas les frais de fonctionnement de vos projets, et qu’ils remboursent vos dépenses. Il faut donc avoir les moyens des les engager. L’effet de levier fonctionne ensuite, puisque sur un investissement que vous mènerez de 500.000 euros, nous vous rembourserons sur les années suivantes 80%, soit 380.000 euros que vous pourrez réinvestir, etc. »

Et pour assurer le préfinancement, et lancer le projet, des structures comme l’ADIM, etc. sont là pour accompagner, et travaillent en coopération avec le GIP Europe, explique Chantal Dagnaud : « Ils faut que les financeurs lancent un appel à projets, pour qu’ensuite arrive le financement », et la machine est enclenchée, permettant de prétendre ensuite aux fonds européens. Sur l’InterReg axé sur l’indispensable coopération régionale entre Mayotte, les Comores et Madagascar, « il reste 9 millions d’euros à dépenser, sur des projets initiant les échanges économiques, l’amélioration de la santé ou la mise en place de formation de qualité ». L’idée d’élargir au Mozambique et à la Tanzanie sera sans doute concrétisée « d’ici la fin de l’année ».

Et pour coller à la géographie du territoire, en cette journée de la 3C0, la représentante du GIP Europe annonçait la prochaine implantation d’une antenne à Tsingoni.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

3e édition de la fête du sel à Bandrélé du 7...

139533
La 3e édition de la Fête du sel, organisée par la mairie de Bandrélé, aura lieu du 7 au 9 octobre prochains. De nombreux...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139533
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139533
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139533
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139533
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139533
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com