Covid-19 : le taux de reproduction de la maladie proche de 1

0
529
Santé publique France, Covid, Mayotte
Evolution du taux d'incidence et du taux de positivité par semaine (SPF)

Après la forte diminution de la circulation du virus ces dernières semaines, les indicateurs frémissent de nouveau, et alors que moins de personnes se font dépister.

Aprés la baisse continue, la semaine du 12 avril une légère tendance à l’augmentation a été observée : 143 nouveaux cas ont été comptabilisés soit une augmentation de 6% par rapport à la semaine précédente. Cette tendance est confirmée par une hausse de l’estimation du Ro depuis début avril, qui atteint 0,95 au 20 avril, bien que celui-ci demeure toujours inférieur à 1. (Un Ro inférieur à 1 signifie que le nombre de nouveaux cas diminue). Le taux de positivité demeure sous le seuil de vigilance de 5% et ce depuis 3 semaines consécutives.

Ces résultats sont à mettre en lien avec « une chute drastique du taux de de dépistage, -65% depuis la semaine 7 ». Assez logique puisqu’en cas de moindre circulation du virus, on compte moins de cas contacts, et donc moins de dépistage à opérer. Malgré tout, SPF indique que « Il apparait essentiel de maintenir les efforts de tests autour des situations les plus à risque de flambée épidémique: les clusters, les villages pour lesquels l’incidence augmente sensiblement et rapidement, les voyageurs entrant sur Mayotte ayant transité dans des zones de circulation de variants non ou peu introduits sur l’île,renforcement des contrôles aux frontières en provenance d’Europe, d’Amérique du Sud, d’Asie ».

Dans un contexte de diffusion de variants Sud Africain plus transmissibles sur le territoire, « il est nécessaire de rester particulièrement vigilant et de maintenir les efforts de lutte contre la COVID-19 », indique Santé Publique France: « De part la reprise des activités sociales et l’arrivée du mois du Ramadan avec des rassemblements fréquents, un rebond épidémique dans les prochaines semaines ne peut pas être exclu. Par ailleurs, à ce stade, la couverture vaccinale actuelle ne permet pas de conclure à une protection suffisante dans la population générale. »

Consulter le Bulletin Mayotte_PER_04_21_2021 _VF

A.P-L.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here