Le préfet Colombet annonce la poursuite du confinement jusqu’au 12 mars

Si selon le préfet, les mesures de confinement ont permis d’interrompre la dynamique de cette troisième vague, la situation reste "très préoccupante" et nécessite de maintenir pendant les vacances scolaires les mêmes mesures.

0
506
Des moyens supplémentaires pour alléger la surcharge hospitalière (Capture préfet976)

Il y a des raisons d’espérer mais pas de se réjouir, selon le préfet : « Depuis le 5 février, la situation épidémique s’est stabilisée, à un niveau élevé, avec un  aux d’incidence supérieur à 800 et un taux de positivité proche de 30%). La circulation du virus marque des premiers signes d’essoufflement. »

Le situation au Centre hospitalier de Mayotte reste « très préoccupante », avec des capacités
de réanimations doublées grâce à l’engagement du service de réanimation du CHM et aux renforts apportés par le module de réanimation du service de santé des armées et la réserve sanitaire. Près de 80 patients de réanimation ont été évacués à La Réunion. C’est la gravité des cas actuellement hospitalisés qui inquiète.

Jean-François Colombet maintient le confinement sur 2 semaines supplémentaires

La mesure de confinement a freiné la progression de l’épidémie, mais ne produit pas encore d’effets sur les prises en charge hospitalières. « Il faut donc poursuivre nos efforts ». Après avoir consulté les élus et les forces vives du territoire et après avoir échangé très régulièrement avec le Ministre des Outre-mer et le Gouvernement, le préfet Jean-François Colombet, annonce la poursuite du confinement jusqu’au 12 mars 2021 inclus :
• les établissements scolaires restent fermés et le Recteur poursuit son plan de continuité pédagogique, adapté aux moyens des élèves ;
• les guichets des services publics restent fermés, hormis les services de santé, les brigades de gendarmerie et le commissariat de police ;
• l’activité du secteur des travaux publics se poursuit ;
• les établissements recevant du public restent fermés hormis les commerces de denrées alimentaires, les restaurants uniquement pour la vente à emporter et les livraisons, les pharmacies et les services essentiels (banques, poste) ;
• les personnes se déplaçant à titre dérogatoire devront être munies d’une attestation de déplacement ou d’un justificatif de leur employeur ;
• la barge entre Grande Terre et Petite Terre continuera de circuler avec des horaires adaptés.

Les arrivées depuis des pays étrangers restent interdites pendant la durée du confinement.
Enfin, les déplacements entre Mayotte, La Réunion et la métropole restent interdits, sauf en cas de motif impérieux d’ordre familial, médical ou professionnel. Ils restent soumis à la présentation d’un résultat de test RT-PCR négatif datant de moins de 72 heures avant le départ du vol et à un engagement à effectuer une septaine à l’arrivée et un test RT-PCR 7 jours après l’arrivée. Les voyageurs ayant prévu de voyager de Mayotte vers La Réunion ou la métropole le 3 mars 2021 et au-delà doivent transmettre à la préfecture de Mayotte la nature de leur motif impérieux et les justificatifs de ce motif, au plus tard 6 jours avant le vol. Les voyageurs du 3 mars avaient jusqu’au 25 février pour déposer leur dossier.
✔ Une plateforme en ligne permet de déposer son dossier : https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/motifs-imperieux-mayotte
✔ La liste indicative des motifs impérieux est disponible sur le site internet de la préfecture : https://www.mayotte.gouv.fr/Publications/Motifs-imperieux

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here