Covid-19: bonne orientation de l’épidémie, mais 4 nouveaux décès qui dépassent la barre des 100 à Mayotte

Le taux d'incidence est passé sous la barre des 800 pour 100.000 habitants, malgré une accentuation du dépistage. Malgré tout, les cas graves ne faiblissent pas. L'ARS annonce l'ouverture de l'unité d'urgence de l'hôpital de Pamandzi ce vendredi.

0
568
escrim, mayotte
Ouverture de l'unité d'urgence de l'hôpital de Pamandzi

Le taux de positivité est en baisse à 25,6%, on peut s’en réjouir étant donné que le nombre de tests est en hausse sur les 7 derniers jours, 8.932.

Par contre, les hospitalisations sont en hausse, 175, dont 153 en médecine et 22 en réanimation.

Bulletin du 25 février 2021

Quatre nouveaux décès sont à déplorer, portant à 102 le total de décès liés au coronavirus depuis le début de l’épidémie (dont 5 à La Réunion après évacuations sanitaires). Il s’agit d’une personne âgée de 71 ans hospitalisée en médecine et de trois personnes décédées aux urgences (67, 77 et 82 ans).

La semaine prochaine la campagne de vaccination se poursuit à Mamoudzou, Labattoir, Kani Kéli, M’tsangamouji et Bouéni.

Ce vendredi à 8h, l’ARS annonce l’ouverture de l’unité d’urgence de l’hôpital de Pamandzi.

Le taux d’incidence semble se stabiliser depuis plusieurs jours, il reste néanmoins très élevé.

Pour faire face à la tension hospitalière toujours très importante au Centre Hospitalier de Mayotte, 35 professionnels de l’ESCRIM (Élément de Sécurité civile rapide d’intervention médicalisée) sont arrivés hier matin. Installée dans le nouvel hôpital de Petite Terre, la mission soulagera les équipes du CHM grâce à l’ouverture d’une unité de soins d’urgence dans les locaux tout juste achevés du Centre médical Martial Henry à Pamandzi et participera, si besoin, à la coordination des Evasans.

Dès ce vendredi matin à 8h, c’est ce nouveau service qui accueillera 24 heures sur 24 les patients jusqu’alors reçus dans l’ancien hôpital de Dzaoudzi. Celui-ci continuera à accueillir les femmes enceintes, ainsi que les patients chroniques bénéficiant du renouvellement de leur ordonnance. Le déplacement de la pharmacie vers les nouveaux locaux ne sera en effet effectif qu’en fin de semaine prochaine.

Le personnel de l’ESCRIM n’aura pas chômé, arrivés il y a deux jours, ils inaugurent ce vendredi le service d’urgence

Renforts de l’ESCRIM : organisation du nouvel hôpital de Petite Terre à Pamandzi
Missionnés par le Gouvernement français pour une durée de 4 semaines (minimum), les 35 renforts de la Sécurité Civile (ESCRIM) finalisent aujourd’hui leur installation dans le nouvel hôpital de Petite Terre à Pamandzi, pour pouvoir accueillir dès demain matin les premiers patients. Toute personne qui se présentera aux urgences bénéficiera d’un test antigénique avant son entrée dans l’hôpital pour garantir, le plus possible, un tri entre les patients COVID+ et COVID – et ainsi éviter des contaminations intra hospitalières.
Les équipes de l’ESCRIM seront régulièrement en contact avec le centre 15 pour évacuer si besoin les patients vers le plateau technique de Mamoudzou en médecine ou en réanimation.

Renforcement de la stratégie d’isolement des cas positifs de COVID-19 et des cas contacts
Au regard de la circulation du variant sud-africain à Mayotte, la durée d’isolement des personnes positives passe de 7 à 10 jours. Cet isolement prend effet à partir de la date de début des symptômes, ou depuis la date du test si le sujet est asymptomatique.
La durée d’isolement des cas contacts ne change pas : elle est toujours de 7 jours après le dernier contact avec le sujet positif. Cependant, si le test antigénique réalisé immédiatement après le dernier contact est négatif, le cas contact se doit de respecter scrupuleusement un isolement de 7 jours avant de renouveler un test antigénique de fin d’isolement.

Planning des vaccinations

Campagne de vaccination : date des rappels pour la 2ème dose et planning
La semaine prochaine, la 2ème dose de vaccin sera administrée aux personnes qui ont déjà reçu leur 1ère dose en fonction du calendrier suivant :
Pour recevoir la 2ème dose, il suffit de vous rendre dans le centre de vaccination où vous avez reçu votre 1ère injection et ce, 28 jours plus tard.
Par exemple : Je me suis fait vacciner à la CCAS de Pamandzi le 3 février => je retourne dans ce même centre de vaccination le 3 mars.

 ATTENTION : Si vous avez été vacciné un samedi, votre 2ème injection peut être avancée au jour précédent. Par exemple : Je me suis fait vacciner le samedi 6 février à la MJC de M’Gombani à Mamoudzou, je peux retourner dans ce même centre le vendredi 5 mars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here