Le conseil départemental mobilise des moyens pour les populations les plus fragilisées

0
209
ASE, Mayotte
Issa Abdou, en charge de l'Action sociale au Département

Les Fonds de solidarité et les allocations aux personnes âgées sont parmi les mesures adoptées par le conseil départemental. Notamment le FASAAL, doté de 3,7 millions d’euros.

Un certain nombre de dispositifs de solidarité existent et vont être plus fortement sollicités : secours d’urgence, aides exceptionnelles (mobilier et électroménager), secours exceptionnels (SE), allocations mensuelles (AM), Fond de solidarité logement, allocation personnes âgées d’urgence, aide à l’adaptation et à l’amélioration des logements (FASAAL), appels à projets de soutien aux structures personnes âgées et handicapées, renforcement de l’action cadiale dans les signalements de situations de précarité (familles isolées…)

Ces interventions multiples du Conseil départemental « sont réalisées au plus près de la population par le biais des Unités territoriales sectorielles en cours de renforcement (Nord, sud, centre, petite terre, Mamoudzou et Majicavo Dubai), joignables aux numéros habituels. Les travailleurs sociaux ont, par ailleurs, la responsabilité d’évaluer les situations et de proposer la ou les mesures les plus appropriées ».

Le fonds de solidarité est aussi là pour soulager les factures d’électricité

Le Fonds de solidarité logement (FSL), mesure du droit commun octroyée pour un montant de 231.510 euros l’an dernier sera mobilisé. Il est renforcé par le dispositif FASAAL (eau, électricité, adaptation du logement…) qui prévoit, par ailleurs, une enveloppe exceptionnelle de 3,7 millions d’euros pour 2021.

S’agissant de l’allocation personnes âgées, attribuée par le Conseil départemental sans conditions de ressources à des personnes en perte d’autonomie ou affaiblies, une procédure d’attribution en urgence pourrait permettre une réponse plus rapide. 8,7 millions d’euros y ont été consacrés toutes prestations confondues en 2020.

Le service en charge du traitement des projets de développement des structures intervenant dans secteur médico-social poursuit ses missions d’information et d’accompagnement des opérateurs durant cette période (Contact téléphonique : 06 39 62 77 07-06 39 63 98 08).

Enfin, l’action des cadis dans les villages pour les signalements des situations de précarité sera renforcée.

« L’ensemble de ces dispositifs solidaires de droit commun et leur activation à un niveau plus important peut représenter une réponse forte et continue, face à cette nouvelle situation de crise sanitaire qui perdure », indique le Département qui salue les aides alimentaires de l’Etat comme un complément de la mobilisation du conseil départemental. Il ne reste qu’à espérer que mis bout à bout, et d’où qu’elle viennent, ces aides soient efficaces et touchent rapidement les populations en besoin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here