Mamoudzou : les commerçants du centre ville vont s’unir en fédération

Verra-t-on bientôt des baisses de prix dans les commerces de proximité du centre de Mamoudzou ? C'est en tout cas un des objectifs de la future fédération des commerçants, qui compte donner de la voix à ces derniers, et mutualiser leurs moyens, gage d'économies.

0
305
La CCI accompagne cette initiative des commerçants

L’union fait la force, et les commerçants de Mamoudzou centre l’ont bien compris. Ce mardi matin, les associations de commerçants de la rue du Commerce, de la place Mariage et de la place Zakia Madi se sont réunis à la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) afin d’évoquer leur futur mariage. Le but, créer une fédération de commerçants qui les rendra plus efficients.

« On essaye de créer cette fédération pour pouvoir mettre en place des événements qui tiennent la route et faire entendre notre opinion », explique Fatima Ibrahim, de la boutique Ethnik sise rue du Commerce. « Par exemple la mairie de Mamoudzou pourrait fermer la rue sans consulter les commerçants, ça nous pénalise et ce n’est pas juste, s’il y a des travaux dans la rue on n’est pas consultés. Avec les vendeurs à la sauvette on est aussi pénalisés. Les poubelles dans la rue, c’est à notre détriment. Il s’agit de se faire entendre, tout simplement. Pour le projet Caribus, on n’a pas été consultés, est ce que c’est normal ? La réunion a permis d’aborder toutes ces choses » énumère la commerçante.

Ces échanges ont eu lieu sous la supervision de la CCI, qui y voit une manière de dynamiser le centre ville.

Le stationnement est un enjeu majeur de la vitalité des commerces

« Ce matin on a expliqué à l’ensemble des commerçants les avantages d’avoir une union commerciale et les actions qu’on pourra mener ensemble » relate Amir Maoulida de la CCI.

« On a échangé sur les problématiques du centre ville et on a décidé de se lancer sur la création de la fédération » poursuit-il.

Et les avantages sont multiples. Réunis en fédération, les commerçants pourront plus facilement « travailler en synergie sur les questions d’import », et ainsi réduire leurs coûts, et leurs prix, mais aussi « s’organiser en lobby » après des pouvoirs publics, et échanger sur les questions de stationnement par exemple.

Deux semaines pour impulser une dynamique

La vente à la sauvette régulièrement dénoncée à Mayotte fait partie des défis à relever

Parmi les projets qui pourraient voir le jour, « on peut mettre en place une carte de fidélité commune à tous les commerces de la rue du commerce ou des animations commerciales » poursuit Amir Maoulida, pour qui tout cela devrait à terme « booster les ventes des commerçants qui participent à la fédération ».

Pour la CCI, qui accompagne les associations de commerçants dans cette initiative, il s’agit aussi de s’inscrire « dans une démarche de revitalisation du centre ville ».

Quant au calendrier, il va désormais bien s’accélérer. « On s’est donné 15 jours pour restructurer l’association des commerçants de la rue du commerce qui va fusionner avec celles de la place Mariage et de la place Zakia Madi pour former la fédération. C’est très intéressant pour des commerçants qui ne sont pas représentés auprès des instances mais qui rencontrent des difficultés. Il y a pas mal de réponses qu’on pourra apporter avec la fédération » conclut Amir Maoulida.

Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here