Le référé de Moussa Mouhamadi Bavi a été rejeté par le juge

Moussa Mouhamadi Bavi, l’ancien président du SMEAM, conteste toujours les résultats de l’élection du 30 juillet dernier. Il a déposé 6 référés auprès du tribunal administratif dont 2 en liberté, 2 en suspension et 2 en annulation. Le juge des référés a rejeté pour le moment les référés liberté et c’est donc pour le moment toujours Fahardine Ahamada, le maire de Bandraboua, qui est le nouveau président du SMEAM.

0
300
Bavi souhaite faire annuler l'élection du nouveau président su SMEAM.

L’élection du nouveau président du SMEAM s’est déroulée le 30 juillet dernier dans une ambiance pour le moins particulière. En effet, suite à un litige entre les participants, le doyen a dû suspendre la séance. Croyant que celle-ci était terminée, 16 délégués sont partis. Le vote s’est néanmoins poursuivi avec les 18 délégués restants, qui ont élu Fahardine Ahamada, maire de Bandraboua, nouveau président du SMEAM. Pour Moussa Mouhamadi Bavi, le président sortant, cette élection ne s’est donc pas déroulée dans les règles de l’art et devrait être invalidée. Il a donc déposé 6 référés au tribunal administratif pour faire invalider l’élection.

Fahardine Ahamada reste le nouveau président du SMEAM jusqu’à nouvel ordre.

Toutefois, le juge des référés a rejeté sa demande de référé liberté. Pour lui en effet, il n’y a pas d’urgence à statuer là-dessus et il souhaite prendre le temps d’examiner les autres référés. Pour Saïd Mohamadi, le chargé de communication de Moussa Mouhamadi Bavi, tout n’est pas perdu pour autant. « Faire invalider une élection prend du temps et le juge va peut-être accepter les autres référés », a-t-il déclaré.

En attendant les autres décisions du juge, c’est bien toujours Fahardine Ahamada le nouveau président du SMEAM. Il souhaite tout faire pour redresser la situation financière de ce dernier et faire en sorte que tous les Mahorais aient accès à de l’eau potable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here