27.8 C
Mamoudzou
jeudi 29 février 2024
AccueilorangeLe livre d’art « Mayotte, l’âme d’une île » sort en librairie...

Le livre d’art « Mayotte, l’âme d’une île » sort en librairie ce 12 août

Pièce maîtresse d’un projet artistique cosigné par le photographe Thierry Cron et l’écrivain Nassuf Djailani, le livre « Mayotte - l’âme d’une île », publié aux éditions des Autres, sort en avant-première dans les librairies de Mayotte, ce mercredi 12 août.

Publié aux éditions des Autres, le livre d’art « Mayotte, l’âme d’une île », est un regard croisé entre le photographe métropolitain Thierry Cron et l’écrivain mahorais Nassuf Djailani. Si le photographe découvre, s’émeut et s’interroge, l’écrivain tente quant à lui de mieux comprendre son île. Ce sont des visages, des scènes du quotidien, des mains, des figures complexes, variées, riches, qui racontent la somme d’une île. La pandémie de la covid ayant chamboulé toute la programmation, l’ouvrage aurait normalement dû sortir le 4 avril dernier accompagné d’une exposition des photos extraites du livre au comité du tourisme. Si l’exposition est reportée à une date indéterminée, l’éditeur a cependant décidé de sortir l’ouvrage en avant-première dans toutes les librairies de Mayotte le mercredi 12 août prochain.

« Mayotte, l’âme d’une île » sort en librairie le 12 août prochain.

Un livre d’art dédié aux Mahoraises et aux Mahorais

Ce livre porte avec lui l’envie sincère de sublimer la culture et les traditions mahoraises. Mélange de photos et de textes, il est une sorte de miroir de la vie quotidienne sur l’île aux parfums. « Donner à voir l’île de Mayotte amène à se poser la question du point de vue. En photographie, la notion est importante. Où se placer ? Où placer la caméra ? Quoi montrer ? Pourquoi ? L’objectif, naturellement est de signifier d’où l’on parle. La démarche de l’auteur est un petit peu la même, à ceci près qu’il raconte les siens, qu’il se raconte, avec sa sensibilité, avec le risque de la subjectivité. Mais quel est la vérité en Art, si elle n’est pas subjective ? Tout ce projet repose sur une forme de subjectivité », déclare l’écrivain Nassuf Djailani. Aucune prétention de dire à la place des autres n’a été le projet des deux artistes. Leur seule démarche a été de voir, de vivre et de partager une sensibilité, un regard, un point de vue. Le gens figurant dans le livre se sont raconté au photographe d’abord puis à l’écrivain qui a tenté de rendre compte de leur expérience avec sincérité. Pour Nassuf Djailani, le nombre conséquent de livre déjà publiés sur Mayotte avaient toujours le regard du passant, du voyageur qui pose un regard distant et extérieur à l’île. Cette fois-ci il s’agit d’un regard croisé entre un voyageur justement et un natif de l’île qui tente d’en restituer la beauté brute, sans concession.

Deux artistes aux univers très différents

Le photographe Thierry Cron est à l’origine du projet. Crédit : Alan Batty

Le photographe, Thierry Cron, est né à Paris et vit entre la France et la Sicile, sa terre d’adoption. Après avoir parcouru le monde, il met son expérience des voyages au service de la production photographique. C’est en 1998 qu’il signe sa première campagne en tant que photographe professionnel. Les images qu’il réalise vont alors obtenir de nombreux prix. Il réalise aujourd’hui des reportages dans le monde entier tout en continuant son travail de photographe publicitaire.

A ses côtés pour la réalisation de cet ouvrage, Nassuf Djailani est quant à lui né à Chiconi dans le centre de l’île. Journaliste et écrivain, il a notamment travaillé pour France Télévision et il est directeur de publication de la revue PROJECT-ILES. Il a écrit de nombreux recueils de poèmes et plusieurs pièces de théâtre dont l’une d’entre elles, « En finir avec Bob », sera jouée à Limoge en novembre 2020 par la compagnie Stratagème.

L’écrivain et journaliste Nassuf Djailani a commenté les clichés du photographe. Crédit : Laurent Plantard

A l’origine Thierry Cron est venu à Mayotte en 2014 pour réaliser un reportage au bénéfice du comité du tourisme. Il en a profité pour prendre des photos de l’île, mais craignant que ses œuvres n’aient un regard trop naïf, il ne les a pas publiées dans un premier temps. Il a ensuite contacté Nassuf Djaïlani pour lui montrer ses clichés. Ce dernier a tout de suite été emballé et a accepté de commenter les images. Thierry Cron est ensuite revenu plusieurs fois à Mayotte pour réaliser de nouvelles images que le journaliste et écrivain a commenté avec le talent de narrateur qu’on lui connaît. Ce livre est principalement basé sur l’humain et son travail et a pour objectif de faire découvrir aux gens la culture mahoraise sans prétention d’exhaustivité.

N.G

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Sénat, insalubre, Mayotte, Guyane

Le Sénat allonge le délai de démolition d’une case informelle à 4 jours après...

0
Un texte facilitant les démolitions d’habitats insalubres à Mayotte et en Guyane a été adopté ce jeudi par les sénateurs. Avec comme objectif, « rendre moins attractif le territoire », défendait Thani Mohamed Soilihi

Coupures d’eau « techniques » dans le Nord-Est de l’île

0
La Mahoraise des Eaux informe les usagers de la nécessité de mettre en œuvre les actions ci-dessous pour maintenir à un niveau acceptable la distribution d’eau dans les secteurs alimentés par l’usine de Bouyouni...
Mayotte, délinquance, Gérald Darmanin, Marie Guévenoux, Vigipirate, place nette

Point post-visite ministérielle sur les outils de lutte contre la délinquance à grande échelle

0
Avant même de se lancer dans un Wuambushu II, un bilan du premier n’est pas inutile et permet de repositionner le curseur sur les besoins. Sur son volet délinquance, le dispositif « place nette » a été rajouté par Marie Guévenoux. Et faute d’état d’urgence sanitaire, utilisons "place nette" et pourquoi ne pas décliner Vigipirate actuellement en vigueur en France ?

Meurtre dans le cadre d’une guerre des gangs Gotham et Medellin à Majikavo

0
Le décès d’un jeune d’une vingtaine d’année à Majikavo Koropa ce mardi soir replace la détention d’armes à feu sous les projecteurs. Nous sommes encore dans le cadre d’une vengeance entre deux bandes

Salon international de l’Agriculture : les confidences des médaillés d’argent en vanille et miel

0
Alors que les portes du Salon international de l’Agriculture doivent se refermer ce week-end, nos représentants mahorais, bien que très peu nombreux, ont brillé dans leur domaine. La quantité ne faisant pas la qualité, nos agriculteurs ont valorisé notre territoire puisqu’ils repartent chacun avec une médaille d’argent au concours général agricole, à savoir la culture de la vanille mais aussi, et cela est nouveau, dans la production de miel.

Recent Comments