Le CHM dénonce les attaques perpétrées contre le SMUR et les transports sanitaires

Par voie de communiqué la direction du CHM déplore les agressions dont ont été victimes ses équipes de secours ces derniers jours. Ces actes ont impacté la capacité du SMUR et des transports sanitaires à intervenir auprès des blessés et malades.

0
580
Les véhicules des pompiers ont été caillassés dans la nuit de samedi à dimanche (photo d'illustration)

« Ces derniers jours, les équipes du CHM assurant le transport de patients ont été victimes de plusieurs attaques intolérables.

Dans la nuit du samedi au dimanche 2 août, l’équipe du SMUR du Centre Hospitalier de Mayotte a été prise à partie et caillassée lors d’une intervention dans la commune de Tsingoni.Le véhicule a été sérieusement endommagé, entrainant son immobilisation durant plusieurs jours. Le matériel de secours, indispensable pour la prise en charge urgente des patients, a été vandalisé, mettant en péril la capacité du CHM à réagir rapidement en cas de besoin.
Dans la nuit du mardi 4 au mercredi 5 août, une ambulance de Dzoumogné revenant d’un transfert aux urgences de Mamoudzou a été victime d’un caillassage à Trévani. Le véhicule a été endommagé et le chauffeur a subi des lésions.
Le personnel est extrêmement choqué par ces comportements compromettant l’exercice de sa mission.

Nous rappelons que le SMUR, le SAMU et les transports sanitaires sont des services d’urgence déclenchés quand une médicalisation rapide est nécessaire. Ces services, essentiels pour garantir la continuité des soins, sont au service de la population. Ces actes de malveillance intolérables impactent sa capacité à intervenir auprès de patients nécessitant une prise en charge urgente.

Le Centre Hospitalier de Mayotte déplore ces agissements irresponsables qui mettent à mal le fonctionnement du service public. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here