L’intercommunalité du Nord a enfin été installée

Créée par arrêté préfectoral le 28 décembre 2015, l’intercommunalité du Nord n’avait pas encore pu voir le jour suite à un litige entre les maires des 4 communes qui la compose. C’est aujourd’hui chose faite puisque l’élection des conseillers communautaires s’est déroulée le 17 juillet dernier. C’est Assani Saindou Bamcolo, le maire de Koungou, qui a été élu président de cette interco.

0
537
Assani Saindou Bamcolo (au centre) a été élu président de l'interco du Nord.

Dernière intercommunalité à avoir été créée, celle du Nord aura mis bien des années à voir enfin le jour. En effet, suite à un litige entre les maires de M’Tsamboro, d’Acoua, de Bandraboua et de Koungou, les 4 communes composant l’intercommunalité, cette dernière n’avait pas pu être mise en place. Selon le DGA de la mairie de Koungou, Mounirou Ahmed, ce litige reposait sur le fait que les maires de M’Tsamboro, Acoua et Bandraboua ne voulaient pas de Koungou dans l’interco. « Dans ce cas, pourquoi n’ont-ils pas demandé la modification ou l’annulation de l’arrêté du préfet ? », s’interroge Ahmed Mounirou. « Ou peut-être ne voulaient-ils pas que le maire de Koungou en soit le président ? Cela n’était pas concevable pour ce dernier puisque Koungou comptabilise à elle seule la moitié des conseillers communautaires et allait être le premier contributeur », a-t-il ajouté. Toujours est-il que ce conflit, qui durait depuis des années, n’avait pas permis l’installation du conseil communautaire jusqu’à présent. Il aura fallu que de nouveaux maires arrivent à la tête des communes du Nord pour que ce litige soit enfin réglé.

Le maire de Koungou élu à la tête de l’interco du Nord

Les élections du conseil communautaire se sont déroulées le 17 juillet dernier et le maire de Koungou a été élu président de l’interco. 12 vice-présidents ont également été élus pour le seconder dans sa tâche. Le statut de cette interco va sans doute évoluer en communauté d’agglomération puisqu’elle dépasse actuellement les 50 000 habitants. « Au dernier recensement de 2017, on a pu constater que le nombre d’habitants avait évolué depuis la création de l’interco en 2015 et qu’il était établi désormais à 60 372 habitants », nous explique le DGA de la commune de Koungou. Cela va nécessiter un changement de statuts et de compétences qui vont bien occuper l’interco à ses débuts. « Pour le moment, nous en sommes encore à l’installation et à la mutualisation des services », nous explique Assani Saindou Bamcolo, son président. Toutefois, ce dernier a déjà défini les grands axes de son mandat de 6 ans. Ils s’articuleront autour du développement économique, du tourisme, des transports et de l’agriculture.

N.G

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here