Le club sportif du Maracana a ouvert ses portes ce samedi en Petite-Terre

Le club sportif du Maracana a ouvert ses portes ce samedi 1er août dans le quartier de Sandravoingue à Pamandzi sur le front de mer. Il propose aux enfants et adolescents des activités de natation et de kayak.

0
218
Le Maracana accueille une trentaine d'enfants par jour.

Lancé il y a deux ans, le club sportif du Maracana a enfin ouvert ses portes ce samedi 1er août à Sandravoingue sur le front de mer de Pamandzi. « La municipalité précédente ne nous avait pas suivi », explique son président Soyfoudine Abdou Razak. « C’est pour cela que nous n’avions pas pu ouvrir plus tôt, mais la nouvelle municipalité a à cœur de développer les activités sportives à Pamandzi », s’enthousiasme-t-il. Soyfoudine Abdou Razak espère que sa base nautique obtiendra bientôt l’eau courante et l’AOT (Autorisation d’occupation Temporaire) de cette partie du lagon.

L’apprentissage de la natation est au coeur des activités du Maracana.

Natation et kayak au programme  

Le club sportif du Maracana a pour principal objectif d’apprendre la natation et le kayak aux enfants dès leur plus jeune âge. « Nous pouvons même accueillir les bébés nageurs », explique son président. Pour cela, il a engagé un maître-nageur mahorais, Chibako Dahilou, qui aura pour mission d’apprendre la natation aux enfants. Un moniteur muni d’un CQP (Certificat de Qualification Professionnelle), Saadani Moussa Miradji, est également présent sur la base nautique pour apprendre aux enfants l’art de manier les kayaks. En tout, ce sont environ une trentaine d’enfants que le club accueille chaque jour. Ce dernier est ouvert 7 jours sur 7 de 6h à 20h. Il faut compter environ 100 euros l’année pour l’apprentissage du kayak et de la natation. Le club proposera bientôt également des activités de fitness et de randonnée avec un autre partenaire. « Nous visons l’excellence », explique Soyfoudine Abdou Razak qui espère contribuer à former de futurs licenciés en kayak.

Le Maracana possède une trentaine de kayaks pour l’apprentissage et la location.

Mais l’autre objectif du président est également de développer les activités de tourisme sur l’île. Outre les cours pour les enfants, il propose aussi une location de kayak afin que les gens puissent découvrir le lagon en toute sécurité. « Pour aller jusqu’à la pointe de l’aéroport, il faut environ une heure, mais on peut également proposer aux gens de faire le tour de Petite-Terre en 5h et même le tour de Grande-Terre en quelques jours », explique Véronique, la directrice-adjointe. Les touristes seront bien entendu munis de gilets de sauvetage et accompagnés par un guide. La location de kayak à la journée est au prix de 15 euros.

Développer d’autres bases nautiques sur Grande-Terre

Soyfoudine Abdou Razak souhaite également développer ses activités sur Grande-Terre. Il a déjà créé une autre base nautique à Dembeni proposant les mêmes activités. D’autres bases sont en cours de création à Koungou, Passamainty et Kani-Kéli. L’objectif du président serait de s’étendre aux 17 communes de l’île, mais bien du travail l’attend encore pour arriver à obtenir toutes les autorisations nécessaires pour réaliser son rêve.

N.G

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here