Institut des langues et des civilisations et sport de haut niveau en gestation au CD

Ce sont deux tâches monumentales qui ont été confiées à la conseillère départementale de Pamandzi. Un état des lieu pour parvenir à l'excellence sportive, et la mise en place d'un Institut des langues et des civilisations.

2
667
Soihirat El Hadad hérite de deux lourds dossiers

C’est à Soihirat El Hadad, conseillère départementale d’opposition qu’ont été confiées deux missions de taille : le développement du sport de haut niveau et de la culture avec la mise en place de l’institut des langues et des civilisations.

En lien avec le plan de mandature et en cohérence avec les politiques départementales, cette « mission » consistera d’abord en l’élaboration d’un état des lieux général de la stratégie déployée pour parvenir à l’excellence sportive en formulant des propositions susceptibles d’améliorer l’accompagnement des sportifs inscrits dans un parcours professionnel ou de sport de haut niveau mais aussi en promouvant la formation d’encadrants qualifiés.

Elle pourra sans doute pour cela se doter des diagnostics qui ont déjà été produits en la matière par des structures de la place.

Le conseil départemental indique que l’élue pourra aussi formuler des propositions pour renforcer la visibilité des actions mises en œuvre et la construction des infrastructures dédiées à travers le schéma de développement des équipements sportifs, notamment le centre de formation des sportifs de haut niveau et la salle polyvalente.

Lors de ses Vœux, le président du Conseil départemental a annoncé le lancement, dès cette année, du concours de maîtrise d’œuvre portant sur 13 projets structurants pour le territoire avec un coût global avoisinant 212,5 millions d’euros, financés dans le cadre du contrat de convergence et des fonds structurels européens. Ces deux équipements en font partie.

Soihirat El Hadad devra également suivre et impulser les travaux devant conduire à l’élaboration et à l’adoption des statuts de l’Institut des langues et des civilisations de Mayotte. « Je me félicite de cette marque de confiance dont je saurais être digne, souligne l’élu, ce qui me conduira notamment à présenter un rapport annuel proposant un diagnostic des actions conduites, le bilan de cette mission et des propositions pour aller vers ce grand projet.”

2 Commentaires

  1. Le même institut des langues et des civilisations qui devait ouvrir à la Réunion, avec comme directrice, la fille de l’ancien président de la région. Payée par de l’argent public alors que la maison de civilisations n’était encore qu’un projet sur papier ?! On en a marre de ce genre de projets stériles pour la société !!!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here