Relaxé pour outrage et violence, Balahachi Ousseni condamné à 2 mois de prison avec sursis

0
757
Prés de 200 personnes formaient son comité de soutien, dans et hors la salle d'audience

Prés de 200 personnes membres du comité de soutien à Balahachi Ousseni ont laissé éclater leur joie à l’issue du jugement rendu au terme de 4 heures de débats. Le syndicaliste est condamné à 2 mois de prison avec sursis pour rébellion, et relaxé pour outrages et violence, « faute de preuves », comme l’avait plaidé un de ses avocats, Me Andjilani.

Il est condamné à verser 100 euros à chacune de ses victimes, les 4 gendarmes plaignants.

Nous reviendrons sur les arguments retenus par le juge Rodriguez et ses deux assesseurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here