Une enquête ouverte pour tentative de meurtre devant le lycée Bamana

0
173
Le lycée Younoussa Bamana
Les élèves du lycée Bamana doivent rester à l'intérieur
Le lycée Bamana

La victime l’a échappée belle. Ce mardi midi, un lycéen du lycée Younoussa Bamana de Mamoudzou a été victime de quatre coups de couteau devant l’établissement.

La bande qui a participé à ces violences est soupçonnée d’avoir participé quelques minutes plus tôt à une tentative de vol de téléphone ciblant trois victimes qui se sont réfugiées dans le lycée. Bloquée devant les grilles, la bande aurait alors commencé par caillasser le lycée avant de poignarder un lycéen devant la grille.

Dans la foulée de l’agression, trois personnes présentes sur les lieux ont été placées en garde à vue, avant d’être remises en liberté. « Les recoupements de témoignages ont permis d’écarter leur participation et de les mettre, pour l’instant, hors de cause » explique une source proche de l’enquête.
En revanche, des témoignages concordants ont permis aux policiers d’identifier deux « auteurs principaux » présumés, désignés par plusieurs personnes. Ces deux suspects sur qui l’étau se resserrait ce mercredi étaient en route pour se constituer prisonniers au commissariat quand ils ont été interpellés.
Tous les deux ont été placés en garde à vue. Selon la même source, l’un des deux est l’auteur probable des coups de couteau. Une enquête de flagrance pour tentative de meurtre a été ouverte, et s’oriente vers l’ouverture d’une information judiciaire. Le scénario le plus probable au regard des faits consiste en une mise en examen suivie d’un placement en détention provisoire.

Un témoin clé recherché

La victime des coups de couteaux doit peut-être la vie à l’intervention d’une « jeune femme », qui, selon plusieurs témoignages, lui aurait porté assistance, mettant fin à l’agression. Rien ne laisse à penser qu’elle ait participé aux violences, mais sa proximité avec la victime lors de l’agression fait d’elle un témoin clé, que les enquêteurs aimeraient entendre.

Toujours hospitalisé au CHM, le jeune homme semble quant à lui être tiré d’affaire. Son pronostic vital n’est plus engagé.

Cette attaque rappelle celle qui, en 2012 avait coûté la vie à un jeune de 16 ans. Ali Hamidoune Charifoudine, poursuivi par plusieurs assaillants s’était réfugié dans le lycée Bamana avant d’y être tué de plusieurs coups de couteau. Deux auteurs avaient été poursuivis en 2014 devant la cour d’assises des mineurs dans cette affaire.

Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here