21.9 C
Dzaoudzi
mercredi 5 octobre 2022
AccueilEconomieMarges sur l’eau en bouteille : le Front Départemental Mahorais demande des...

Marges sur l’eau en bouteille : le Front Départemental Mahorais demande des comptes

Le prix des packs relevés ce lundi 23 octobre à Jumbo score
Le prix des packs Cristalline relevé ce lundi 23 octobre à Jumbo score

Avant de publier le communiqué envoyé par le Front départemental Mahorais, nous avons tenu à vérifier s’il y avait bien valse d’étiquette. Les prix avancés à Mayotte sont exacts : pour un pack de 6 bouteille d’eau de la marque Cristalline annoncée à 1,02 euro à Auchan Macon, il faut débourser 5,94 euros à Mayotte. Sur le site d’Auchan le prix est affiché à 1,32 euros, mais si l’impact est moindre, la marge demeurerait importante.

Après calcul de l’octroi de mer de 30% rajouté au prix métropolitain, le Front Départemental Mahorais arrive à un total de 1,33 euro, « si je comprends bien vous vous faites une marge de 4€61, pour chaque pack que vous vendez », rajoute-t-il, avant de replacer dans le contexte : « Pendant la crise de l’eau qui a duré plus de 4 mois vous avez continué à dépouiller les mahorais qui étaient dans le besoin ».

La critique se poursuit sur la marque Ojiva, « qui utilise de l’eau de robinet de Mayotte et mis en bouteille ici, est inaccessible pour les mahorais. »

Quel gendarme pour les prix ?

L'appel du FDM
L’appel du FDM

Pas de contrôle, poursuit la critique, « le préfet de Mayotte applaudit des deux mains en invoquant la libre fixation des prix dans les commerces », mais sur un territoire où « l’insularité » biaise les équilibres, et alors que « la loi Lurel est passée par là ».

Le Front Départemental Mahorais interpelle la Dieccte, le « directeur de Cora », le préfet et les élus locaux, pour demander des réponses. Il pourrait rajouter les principaux syndicats qui hébergent des associations de consommateurs (AFOC, INDECOSA, etc.), sans compter l’ASCOMA.

Comme en écho à la dernière note de l’INSEE qui met en avant des augmentations exorbitantes des prix des produits frais, le Front Départemental Mahorais constate que « tous les produits, venant de l’extérieur, et vendus à Mayotte connaissent le même sort. » En février 2016, une étude de l’INSEE Mayotte faisait apparaître des marges particulièrement élevées dans le secteur du commerce : 25% contre 14% en métropole.

A.P-L.
Lejournaldemayotte.com

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Le centre social de Bouéni entend participer à résorber l’illettrisme

139522
Alors que l’illettrisme affecte une personne sur deux à Mayotte, ce taux étant deux fois plus élevé dans les quartiers prioritaires, le centre social...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139522
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com