24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 7 octobre 2022
AccueilEconomieL'accès à l'eau potable à Mayotte amélioré par un Plan d'actions sur...

L’accès à l’eau potable à Mayotte amélioré par un Plan d’actions sur 10 ans

Eau robinetSégolène Royal, la ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, en charge des Relations internationales sur le climat, et George Pau-Langevin, ministre des Outre-Mer lancent un plan d’actions pour les services d’eau et d’assainissement en Guadeloupe, Guyane, Martinique, La Réunion, Mayotte et Saint-Martin.

Ce plan, annoncé lors de la conférence environnementale du 26 avril 2016, s’appuie sur la mission d’expertise interministérielle qui s’est rendue dans tous les territoires concernés, et dont le rapport a été publié début 2016. Il vise à accompagner sur une durée de dix ans les collectivités compétentes dans l’amélioration du service rendu à leurs usagers en matière d’eau potable et d’assainissement, gage de qualité de vie et d’attractivité des territoires.

Il a été présenté devant les élus des collectivités ultramarines le 30 mai par George Pau-Langevin. Son objectif est de favoriser les investissements et les emplois dans la rénovation et la création des réseaux d’eau potable et d’assainissement.

Il vise à mobiliser les capacités financières et d’expertise de l’État et de ses partenaires nationaux (Agence Française de Développement, Caisse des dépôts et consignations, Office national de l’eau et des milieux aquatiques), aux côtés de celles des acteurs locaux (régions, départements, collectivités uniques, offices de l’eau…), dans une logique de contractualisation avec les services d’eau et d’assainissement, pour renforcer leurs capacités d’investissement et de gestion.

Les borne-fontaines garantissent l'accès à l'eau
Les borne-fontaines garantissent l’accès à l’eau potable

Ainsi, 73,5 millions d’euros sont déjà dédiés à l’eau potable et l’assainissement dans le cadre des contrats de plan État-Région sur la période 2014-2020, et une partie du Fonds Exceptionnel d’Investissement (40 millions d’euros en 2016 et 50 millions d’euros en 2017), sera consacrée au financement d’équipements structurants pour l’eau potable et l’assainissement. Les engagements financiers de l’Agence Française de Développement et de la Caisse des dépôts et consignations portent sur des subventions, prêts bonifiés, prêts Croissance verte, etc. et les aides de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (ONEMA) seront versées au titre de la solidarité inter-bassins.

C’est donc le Sieam, le syndicat intercommunal de l’eau et de l’assainissement qui sera concerné à Mayotte. Notre île est ciblé avec un programme de solidarité sur l’eau potable : “Face à la prégnance d’un habitat informel dénué d’accès au réseau d’eau potable, un système de bornes-fontaines monétiques a été installé. Une gestion locale adaptée implique les habitants dans l’entretien de ces équipements et a permis de réduire sensiblement les dégradations.”

A.P-L.

Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupure d’eau en cours sur les communes de Koungou, Mamoudzou et...

139522
Dans un communiqué, le syndicat des eaux informe sa clientèle que compte tenu du niveau trop bas des réservoirs de tête "dans le secteur...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com