24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 7 octobre 2022
AccueilEconomieDéveloppement durable: Un méthanier à Dzoumogné et de nombreux projets de toutes...

Développement durable: Un méthanier à Dzoumogné et de nombreux projets de toutes tailles

Le projet de méthanier présenté lors de la visite de l'ISDND
Le projet de méthanier présenté lors de la visite de l’ISDND

Combiner économie, environnement et social, le développement durable entre peu à peu dans les mentalités. «Mayotte compte beaucoup de retard dans le domaine, parfois souhaités pour tenir compte de la réalité du tissu économique. Mais notre département dispose aussi de nombreux points sur lesquels il est très en avance», explique Yourgo mohamed Yassin, responsable du service développement durable et environnement à la CCI, organisatrice de cette semaine. En témoigne la visite organisée hier mardi à l’ISDND, la décharge de déchets ultimes installées à Dzoumogné. Là-bas, un projet prometteur est en train de voir le jour.

Cette décharge, financée en grande partie par l’Europe et l’ADEME, récupère les eaux usées et polluées issues des déchets entreposés. Ces eaux sont jusqu’à présent traitées par une station d’épuration en aval, avant d’être rejetées dans la nature. L’idée est d’en faire une matière première avec un «méthaniseur» qui, comme son nom l’indique, va produire du gaz.

«Ce méthane sera ensuite utilisé par une centrale thermique qui produira de l’électricité. Lorsqu’il va fonctionner à plein régime, on pense que le système pourrait produire jusqu’à un mégawatt, de quoi alimenter entre 6.000 et 10.000 foyers», explique Yourgo Mohamed Yassine. «C’est l’exemple parfait du projet de développement durable, avec une activité économique, qui prend en compte l’environnement et qui crée de l’emploi». Le projet n’est pas une utopie. Il va voir le jour avant la fin de l’année.

De toutes tailles

L'ISDND porte un projet de grande ampleur qui ne doit pas cacher la masse de petites initiatives
L’ISDND porte un projet de grande ampleur qui ne doit pas cacher la masse de petites initiatives

Ce projet de grande envergure, qui rassemble l’ISDND, l’Europe, EDM et l’ADEME, est un peu le symbole de ce bond en avant qu’est capable de faire Mayotte. «Avec cette semaine du développement durable, on veut montrer qu’à Mayotte, il se passe plein de choses, avec beaucoup de projets plus ou moins avancés. Il y a de grosses opérations mais aussi des initiatives beaucoup petites mais qui apportent des solutions nouvelles dans notre développement», indique Yourgo Mohamed Yassin.
C’est par exemple le cas d’une petite structure qui récupère tous les matériels informatiques usagés pour en réaliser de nouveaux.

Et l’intérêt pour cette nouvelle approche de l’économie est bel et bien là. En témoigne le nombre de demandes pour participer à la visite organisée à l’ISDND. Elle aurait pu recevoir deux fois plus de visiteurs qu’elle ne le permettait.

Trois jours

A Mayotte, cette semaine est en réalité organisée sur 3 journées. Ce mercredi, un petit forum se tient sur la place de la mairie de Mamoudzou, partenaire de l’opération, avec 7 acteurs du développement durable de Mayotte, qui vont faire découvrir leur activité et leurs initiatives.

Les projets de développement durable à Mayotte se heurtent souvent à al petitesse du marché (Photos: CCI)
Les projets de développement durable à Mayotte se heurtent souvent à al petitesse du marché (Photos: CCI)

Enfin jeudi, la CCI va accueillir gratuitement, avec l’ADEME, tous ceux qui ont des idées pour les aider à avancer. «Cette journée porte-ouverte est dédiée aux porteurs de projets qui auraient besoin d’un regard extérieur, pour analyser la faisabilité ou la viabilité potentielle de leur idée», explique Yourgo Mohamed.

La masse critique à atteindre

Généralement, les problèmes auxquels sont confrontés les projets dans le secteur sont liés à la taille de Mayotte. Nous n’avons pas la masse critique de production qui permettrait de développer toutes les bonnes idées. «Avec la pyrolyse par exemple, on pourrait produire de l’huile ou des biocarburants à partir de pneus. Le problème est qu’il faut un flux entrant régulier et assez important que nous n’avons pas», constate Yourgo Mohamed. Pour autant, les entreprises, les associations et les éco-organismes n’ont jamais été aussi nombreux. Tous tentent de nous faire passer aux gestes du recyclage, même si la suite du processus économique ne peut pas encore se réaliser chez nous.

Dans le développement durable comme sur beaucoup de sujets, nos retards peuvent devenir une force à condition de savoir sauter les étapes. Cette semaine est là pour nous le rappeler.

RR
www.jdm2021.alter6.com

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupure d’eau en cours sur les communes de Koungou, Mamoudzou et...

139126
Dans un communiqué, le syndicat des eaux informe sa clientèle que compte tenu du niveau trop bas des réservoirs de tête "dans le secteur...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com