28.9 C
Dzaoudzi
vendredi 7 octobre 2022
AccueilFil infoJournée mondiale de la Santé: L’occasion de reparler du diabète

Journée mondiale de la Santé: L’occasion de reparler du diabète

Ce jeudi 7 avril est la Journée mondiale de la santé. Cette année, lL’organisation mondiale de la santé (OMS) a choisi de focaliser l’événement sur la prévention et le traitement du diabète, une épidémie à laquelle Mayotte, comme La Réunion sont très fortement exposées, rappelle l’agence régionale de santé (ARS). Chez nous, près d’une personne sur dix bénéficie d’un traitement contre le diabète, soit le double de la moyenne nationale.

.
Une alimentation équilibrée pour prévenir le diabète, comme ce petit déjeuner concocté par Rediab’Ylang

L’ARS rappelle que «des mesures simples et efficaces existent pour prévenir la maladie et ses complications : maintenir un poids normal, pratiquer régulièrement un exercice physique, adopter une alimentation équilibrée, respecter un suivi médical régulier.»
Elles sont certes simples mais elles sont loin d’être faciles à adopter par tous. Parlant de «défi collectif», l’ARS organisera une Conférence régionale de consensus le 28 avril, avec l’ensemble des partenaires concernés. «Largement ouverte aux acteurs et aux patients, cette démarche originale et exigeante devra rénover nos modes d’intervention pour plus d’efficacité dans la prévention du diabète et de ses complications», indique l’agence.

Le diabète, une maladie chronique
Le diabète est une maladie métabolique caractérisée par une concentration en sucre trop forte dans le sang du fait d’une insuffisante production d’insuline, hormone régulant le glucose dans le corps. A côté du diabète de type 1, maladie auto-immune apparaissant dans l’enfance, le diabète de type 2 survient à l’âge adulte et est principalement causé par le surpoids et l’obésité, ainsi que par le vieillissement, sans exclure l’intervention de facteurs génétiques.

Le diabète est une maladie chronique, avec laquelle le patient devra vivre toute sa vie, et qui peut s’accompagner de complications graves et invalidantes : troubles de la vision, insuffisance rénale, artérite des membres inférieurs pouvant entraîner des amputations, infarctus du myocarde, accidents vasculaires cérébraux…

Le nombre de personnes vivant avec le diabète a pratiquement quadruplé depuis 1980, s’élevant à 422 millions d’adultes vivent avec le diabète dans le monde, soit 4 fois plus qu’en 1980.
Le surpoids et l’obésité constituent des facteurs à l’origine de cette augmentation spectaculaire.
A La Réunion et à Mayotte, près d’un adulte sur dix est traité pour un problème de diabète, soit plus de deux fois la moyenne nationale.

Quels sont les moyens de prévention ?
La prévention du diabète et de ses complications, souvent graves et invalidantes, reposent sur des comportements nutritionnels adaptés, avoir une alimentation variée, manger au moins 5 fruits et légumes par jour et éviter les boissons sucrées. Il est aussi recommandé de pratiquer une activité physique régulière (30 minutes par jour).

Un suivi médical et paramédical régulier : consultation annuelle cardiologique et ophtalmologique, mesure trimestrielle de l’hémoglobine glyquée, dépistage annuel des risques de complication rénale, suivi dentaire et podologique régulier.

Diabète ARSFace au diabète, les institutions et acteurs de santé sont mobilisés.
A La Réunion, comme à Mayotte, l’ARS Océan Indien a fédéré l’Assurance maladie, la Mutualité, la
Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DAAF), la Direction de la Jeunesse, des Sports et la Cohésion Sociale (DJSCS), l’Education nationale et les collectivités locales, autour d’un Programme Alimentation Activités Nutrition Santé (PRAANS). Lancé en 2013-2014, ce programme oriente l’action de ces partenaires autour des enjeux de connaissances, d’amélioration de l’offre alimentaire, de développement de l’activité physique, d’information sur les bonnes pratiques nutritionnelles, d’amélioration du dépistage et d’accompagnement des patients.

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Arrivée à Mayotte du pont de secours de Dzoumogné : «...

139126
C’est un déchargement inédit qui s’est déroulé ce jeudi en fin d’après-midi au port de Longoni avec l’arrivée d'un viaduc métallique démontable. Ouvrage ayant vocation à remplacer temporairement l’actuel pont de Dzoumogné, son acheminement sur le site est prévu en début de semaine prochaine pour une ouverture à la circulation dès le 17 octobre.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com