Les acteurs de la Semaine de la propreté urbaine de Mamoudzou

Avec ces Assises de la propreté urbaine, il s’agit pour la commune de Mamoudzou de dépasser la réussite des Uharafu na Unono, dont la 5ème édition en 2017 avait mobilisé 11.000 participants, 62 associations, 18 partenaires privés institutionnels, 2 écoles maternelles, 5 écoles élémentaire, 2 écoles privées, 3 centres de formation 2 collèges et 1 lycées. « Le coût lié à la pollution évité avait été de l’ordre de 340 600 euros. 296,24 tonnes de déchets avaient été ramassés en novembre 2017 durant cette opération ».

Avec officiellement 75.000 habitants (réactualisé sur 2017), soit prés de 28% de la population de Mayotte, la capitale économique qu’est Mamoudzou, est le point de convergence quotidien de l’ensemble de la population. Notamment, sur Kawéni, « le plus gros bassin d’emploi de l’île », mais qui comprend aussi d’importantes zones d’habitats précaires, sur Mamoudzou centre, cœur administratif avec notamment la préfecture et le Conseil général, alors que les villages comme Vahibé, plus rural, donne une typologie de la commune contrastée.

Mamoudzou accueille ainsi de nombreux usagers (travailleurs, clients, touristes, …) qui la confrontent à une quantité importante de déchets à collecter et traiter. « La ville joue un rôle moteur, dans la mesure où elle innove sans cesse et investit dans de nouvelles méthodes visant à réduire les déchets et améliorer la propreté publique », explique la mairie dans le dossier de presse de lancement de l’opération.

Professionnels et grand public sont attendus

Depuis le 31 décembre 2015, la ville fait partie de la Communauté d’Agglomération de Dembeni- Mamoudzou (CADEMA), qui récupère parmi ses compétences le traitement des déchets. L’opération n’est pourtant portée que par la mairie, car elle a sa propre régie de collecte.

Dans la continuité des nombreuses actions environnementales mises en place par la municipalité de Mamoudzou et afin de trouver des solutions à la question de l’insalubrité urbaine sur le territoire communal, le maire de la commune, Mohamed Majani et son équipe organisent les Assises de la propreté urbaine du 23 au 25 octobre 2018 à la MJC de Mamoudzou. Cet événement rassemblera les acteurs institutionnels, des entreprises, et le grand public pour réfléchir ensemble à la problématique de la propreté urbaine.

Sensibiliser, préserver, inciter, sont les verbes-maîtres de cette opération : Informer, mobiliser et sensibiliser le public à la propreté urbaine, Réduire les coûts de réparation des dommages causés à l’environnement, Inciter à un comportement citoyen plus écoresponsable, Sensibiliser la population sur les nouveaux comportements au travers des éco-gestes et la prise de conscience de chacun sur la nécessité de réduire les déchets à la source, La préservation de la biodiversité, L’amélioration du cadre de vie, La prévention de la santé, La réduction des coûts environnementaux.

Pour l’illustrer, une affiche qui montre, fait peu commun, un mzungu jetant une bouteille par dessus-son épaule. A voir la quantité phénoménale de déchets qui dévalent du quartier Mangatélé à Kawéni à chaque forte pluie, on devine donc que beaucoup de métropolitains habitent sur ces hauteurs…

Voir le Programme

A.P-L.
Lejournaldemayotte.com