26.9 C
Dzaoudzi
mercredi 10 août 2022
AccueilFil infoLa justice a tranché, une expertise pour risque grave devrait être menée...

La justice a tranché, une expertise pour risque grave devrait être menée chez EDM

Alors qu'une première expertise demandée par une intersyndicale est en cours sur les conditions de travail du personnel chez EDM, le Comité Social et Économique vient de remporter une 2ème victoire, au tribunal cette fois.

A travers la demande d’une expertise “pour risque grave” chez Électricité de Mayotte (EDM) demandée par le Comité Social et Économique (CSE), il faut voir l’action de la CGT Ma contre l’arrivée du nouvel actionnaire Quaero que le syndicat n’a cessé de pourfendre.

En février dernier, il dénonçait “une gestion catastrophique”, à la suite de deux incidents techniques, le blackout du 14 février et une coupure localisée émanant de la centrale de Longoni. Au sein d’une intersyndicale, il avait obtenu que soit menée une expertise au sein de la société, après avoir déposé un préavis de grève en mars dernier. Menée par le cabinet PROGEXA, elle est en cours et porte sur la politique sociale et les orientations stratégiques d’EDM, qui a dû débourser plus de 45.000 euros pour sa réalisation.

Le CSE demandait également que soit menée une expertise pour risque grave, argumentée notamment par la remise en service lors du blackout de février, que le syndicat considère comme “pénible, dangereuse et accidentogène”. C’est en tout cas son argumentaire auprès de la justice, puisque EDM l’avait assigné demandant d’annuler la délibération du CES qui demandait que soit menée l’expertise pour faute grave.

Demande rejetée par une décision en référé de la Chambre d’appel ce 28 juin 2022, la délibération du CSE est donc validée, l’expertise devrait pouvoir être menée, de nouveau financée par la société.

Nous avons contacté la direction qui indique étudier l’opportunité d’un pourvoi en cassation.

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Coupures d’électricité à Hagnoudrou ce jeudi 11 août de 8 h...

139533
Dans le cadre de travaux d'entretien, Electricité de Mayotte (EDM) fait savoir dans un communiqué que des coupures sont prévues le jeudi 11 août...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Visite ministérielle : de grands enjeux en perspective

139533
Dans le cadre de la visite du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre délégué aux Outre-mer, Jean-François Carenco, prévue la semaine du 22 août prochain, les séances de travail se sont multipliées à Paris la semaine dernière. Ainsi, le 5 août, le président du Conseil départemental, Ben Issa Ousseni a été reçu par Jean-François Carenco. La veille, la parlementaire Estelle Youssouffa s’était entretenue avec Gérald Darmanin.

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139533
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139533
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.

Koungou : un comité de sécurité créé pour faire face à la délinquance

139533
Jeudi dernier, la ville de Koungou communiquait sur les réseaux sociaux à propos de la constitution d’un comité de sécurité. Son objectif ? Mutualiser les moyens des comités déjà existants pour mieux mailler les quartiers et améliorer la collecte d’information en cas de troubles. Malgré les actes de médiation, les événements de ces derniers temps font naître un ras-le-bol perceptible.

Les outre-mer dans la Constitution : « changer de paradigme ultramarin est une nécessité...

139533
Pour nourrir le débat sur la place des outre-mer dans la Constitution, la délégation sénatoriale aux outre-mer a organisé en juin dernier une réunion conjointe avec l’Association des juristes en droit des outre-mer. L’objectif, esquisser des pistes de réflexion pour refonder les articles 73 et 74 de la Constitution au regard des réalités des territoires ultra-marins.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com