25.9 C
Dzaoudzi
samedi 28 mai 2022
AccueilFaits diversFace aux barrages, la préfecture dénonce la prise en otage des automobilistes

Face aux barrages, la préfecture dénonce la prise en otage des automobilistes

Cette nuit à 4h une vingtaine d’habitants de Chirongui ont érigé des barrages sur la RN3 et au croisement entre la RN3 et la CD5, pour réclamer l’installation de ralentisseurs. Les gendarmes de la brigade territoriale de Mzouazia sont intervenus immédiatement pour tenter d’obtenir la levée des barrages, annonçant la venue d’élus de la mairie de Chirongui et d’un représentant de la DEAL.

Devant l’obstination d’une minorité d’habitants et malgré ces annonces, les barrages n’ont pas été levés et des dizaines d’automobilistes se sont retrouvés bloqués.

Selon la préfecture, les élus et les services de l’État se sont montrés “très diligents”, puisque, “avant 6h, des élus et un représentant de la DEAL sont arrivés pour écouter les revendications des bloqueurs. A 7h30, après avoir pris connaissance des demandes de la population, la DEAL a annoncé qu’elle installerait des ralentisseurs dans les prochains jours. A 8h, le dernier barrage a été levé.”

Le préfet Thierry Suquet “salue l’engagement de la gendarmerie et la réactivité des élus de Chirongui et de la DEAL”. En revanche, il dénonce la prise en otage des automobilistes motivée par un problème au sujet duquel les services de l’État n’ont jamais été saisis préalablement : “Dans notre République, l’occupation de la voie publique par une minorité, pénalisante pour la majorité de la population, ne peut être une voie de saisie des élus et des services de l’État. Non seulement ce mode d’action handicape trop souvent le développement économique de Mayotte, mais il détourne les forces de sécurité intérieure de la lutte contre la délinquance et contre l’immigration clandestine.”

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Covi-19 : 58 nouveaux cas positifs, “l’effort de vaccination doit s’amplifier”

139533
"Au cours de la semaine du 16 au 22 mai, 58 cas de COVID-19 confirmés ont été identifiés parmi les patients domiciliés à Mayotte, soit un...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Yael Braun Pivet, Mayotte, OUtre-mer

Yaël Braun-Pivet, nouvelle ministre des outre-mer, avait pointé la responsabilité de l’Etat dans la...

139533
Au terme d'un suspens sans fin, le nouveau gouvernement choisi par la nouvelle première ministre a été constitué. Plusieurs ministres restent au gouvernement, et c'est Yaël Braun-Pivet qui est nommée à l'Outre-mer. Elle était venue en immersion dans les quartiers de cases en tôles sur les hauteurs de Doujani en 2018
Sénat, déchets, outre-mer, Mayotte

Le Sénat étudie la gestion des déchets dans les territoires ultramarins: “Comment éviter le...

139533
La Délégation sénatoriale aux outre-mer va consacrer son prochain rapport d’information à la gestion des déchets dans les territoires ultramarins. En partant d'une "situation préoccupante", il faut arriver à un objectif "zéro déchets". Un déplacement des sénateurs est prévu en juin à Mayotte
Législatives, LREM, Ensemble!, Mayotte

Législatives – Boinamani Madi Mari investi par le parti de la majorité présidentielle dans...

139533
Deux nouveaux candidats sont investis en outre-mer par "Ensemble ! - Majorité présidentielle", l'émanation de LREM en associations avec les autres partis au pouvoir. Nous en sommes à la 3ème vague ultramarine d'investiture de candidats...
Fort-de-France, RUP, Mayotte

L’appel de Fort-de-France pour une politique collant aux réalités des territoires ultramarins

139533
Au lendemain de la présidentielle, alors que l'Europe est sous les feux de l'actualité internationale, les représentants des 6 RUP français ont alerté sur l'urgence de modifier les politiques Outre-mer des Etats.
Chirongui, Mayotte

Bihaki Daouda, nouveau maire de Chirongui

139533
Le conseil municipal a élu un successeur à l'éphémère et condamné Andhanouni Saïd qui aura dirigé la commune pendant moins de deux ans. Bihaki Daouda devra mener les nombreux projets de la commune, qui ont été poursuivis pendant l'interim
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com