Premières sanctions pour infractions aux mesures anti-covid

0
2557
Jean-François Colombet, Mayotte
Jean-François Colombet annonce d'autres contrôles, notamment sur le port du masque

Durant le week-end, les forces de police et de gendarmerie ont mené plusieurs contrôles pour vérifier l’application des mesures énoncées par le préfet Jean-François Colombet pour endiguer une 2ème vague de Covid à Mayotte. Le port du masque sur tout le territoire est la 1ère d’entre elle, pour éviter toute propagation du virus.

Le non-port du masque sur la voie publique  a valu à 23 personnes de payer une amende de 135€. Deux bars-restaurants à Mamoudzou qui ne respectaient manifestement pas les
mesures de lutte contre le Covid-19 sur l’interdiction de la musique dansante, le port du masque, ou la fermeture à 22h30, ont été mis en demeure par la préfecture. « Si un nouveau manquement est constaté, ces établissements seront fermés administrativement pour plusieurs semaines, sans pouvoir toucher les aides financières décidées par le Gouvernement (activité partielle, fonds de solidarité) », indique la préfecture dans un communiqué. 3 autres bars-restaurants dans le Sud et le Nord de l’île recevront une
mise en demeure dans les prochains jours.

Samedi soir, une opération anti-beach parties a été menée au large de Bandrélé par la gendarmerie nationale et les affaires maritimes. 11 navires ont été contrôlés dans la bande des 300 mètres et 30 personnes sur les îlots Bandrélé et Bambo Est.

D’autres opérations se dérouleront dans les prochaines semaines, préviennent les services de l’Etat.

Qui confirment l’obligation d’avancer un motif impérieux pour voyager depuis et vers Mayotte, c’est à dire « une déclaration sur l’honneur attestant qu’ils voyagent pour un motif personnel, familial, sanitaire ou professionnel. »

« Le virus circule toujours. Seul un comportement responsable de chaque Mahorais permettra d’éviter le durcissement des mesures de lutte contre le Covid-19. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here