29.8 C
Mamoudzou
vendredi 27 janvier 2023
AccueilEconomieLa CSSM signe des conventions avec les communes pour une meilleure prise...

La CSSM signe des conventions avec les communes pour une meilleure prise en charge du social

Dans le cadre de ses missions, la CSSM a pour rôle d’accompagner le développement du territoire de Mayotte en mettant en place des équipements et des services au plus près de la population. Aussi, les conventions territoriales globales (CTG) vont dans ce sens puisqu’il s’agit d’un partenariat entre les collectivités et les CAF/CSS qui vise à renforcer l’efficacité et la coordination des actions envers les habitants.

C’est dans la grande salle de réunion de la CSSM que les différents protagonistes se sont réunis vendredi matin pour élaborer ensemble la mise en place des conventions territoriales globales (CTG). Pas moins d’une trentaine de représentants de plusieurs communes de l’île (maires, DGS, …) avaient fait le déplacement, ainsi que Vincent Nicolle, directeur du département gestion et financement de l’action sociale de la branche famille de la CNAF. Pour le Président du conseil de la CSSM, Nourdine Dahalani, « Ces premières conventions territoriales globales doivent être une boussole de la politique sociale territorialisée. La caisse peut faire beaucoup mais pas tout pour les communes », a-t-il indiqué dans son propos d’introduction.

En effet, depuis 2022, la CSSM a souhaité soutenir sous forme de partenariat avec les communes, le fonctionnement des services aux familles comme les crèches, les accueils de loisirs, les centres sociaux, etc. Pour Vincent Nicolle, les CTG sont un outil pertinent « puisqu’elles permettent de donner des ressources aux différents projets permettant le développement du territoire. A Mayotte il y a une forte demande sociale, les CTG peuvent permettre de répondre favorablement à ces enjeux », explique-t-il.

Un cabinet de conseil a été mandaté pour faire un état lieux

Plusieurs représentants des communes de l’île étaient présent lors de cette réunion

Pour mettre en place les CTG, la CSSM a fait un appel à un cabinet de conseil « Plénitudes » qui a étudié le territoire afin de proposer des solutions pertinentes pour accompagner les différentes communes à développer l’accès aux services, aux droits, … et d’apporter des réponses aux besoins des habitants. On apprend ainsi qu’à Mayotte le taux de pauvreté monétaire est de 42%, alors qu’il est de 14% en métropole. De plus, le niveau de vie moyen dans le 101e département français est de 10 000 euros, tandis qu’il est de 32 000 euros dans l’hexagone et de 2000 euros aux Comores.

Par ailleurs, l’Indicateur de Développement Humain (IDH), qui permet d’évaluer le taux de développement humain des pays du monde en se fondant principalement sur trois critères : le PIB par habitant, l’espérance de vie à la naissance et le niveau d’éducation des enfants de 17 ans et plus, n’est que 0,54 à Mayotte alors que la moyenne mondiale est de 0,68 et qu’en France il est de 0,87. C’est dire le chemin qu’il reste encore à parcourir. Ainsi, pour Laurent Dumonteil du cabinet de conseil « Plénitudes », les projections démographiques pour Mayotte à l’horizon 2050 se situent entre 440 000 et 760 000 habitants. « Il va falloir sécuriser socialement les gens en développant des équipements et des services au plus près du public. L’enjeu est d’avoir un plan territorialisé afin d’améliorer les conditions de vie des Mahorais et leur sécurité sociale », explique-t-il.

La mise en place des CTG se fera en plusieurs phases

Prime de Noël, CSSM, Mayotte
Le siège de la Caisse de Sécurité sociale de Mayotte à Kawéni

Le déploiement des CTG sur Mayotte va s’effectuer en trois vagues comme l’indique la Directrice Générale de la CSSM, Ymane Alihamidi-Chanfi, en prenant en compte les structures existantes, la densité de population ou encore l’urgence des besoins sociaux, mais aussi au travers de plusieurs critères comme l’existence d’un établissement d’accueil du jeune enfant ou avoir un agrément d’animation de la vie sociale, entre autres exemples. Les communes de Pamandzi, Bouéni et Mtsamboro vont ainsi s’engager et signer la CTG au cours de cette semaine, puis il y aura une deuxième vague en 2023-2024 qui concernera les villes de Kani-Kéli, Dzaoudzi-Labattoir, Tsingoni, Chirongui, Dembéni, Koungou et Ouangani. La troisième vague se terminera par les collectivités de Mtsangamouji, d’Acoua, de Bandraboua et de Chiconi. L’objectif étant une couverture en CTG du territoire à 100% en 2025.

Comme le rappelle la directrice générale de la CSSM, « Notre rôle est de proposer une offre de services qui corresponde à chaque territoire, de faire un accompagnement adapté et individualisé afin d’améliorer les conditions de vie des Mahorais. Ainsi, à titre d’exemple pour 40 304 enfants de 0 à 4 ans en 2022, c’est moins de 18 crèches offrant 378 places et 50 assistantes maternelles agréées, dont seulement 6 en activité. Il est donc urgent d’agir ».

B.J.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
STM, Mayotte

Droit de retrait du personnel du STM

0
Pas de rotations de barges depuis ce vendredi matin 7h. Le personnel a décidé d'exercer son droit de retrait en raison de l'état du service et des responsabilités endossées
CHM, agression , Mayotte, CME,

Rassemblement des soignants : l’hôpital, entre sanctuaire et portes-ouvertes aux malades

0
Les langues se sont déliées lors du rassemblement de soignants en soutien au chirurgien agressé dans l’enceinte du CHM. Les déficiences sont nombreuses, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Après cette agression, l'impact sur l’attractivité de l’île va encore s’en ressentir
Sénat, LADOM, continuité territoriale, La Réunion, Mayotte

Sénat – Continuité territoriale, la parole est donnée aux représentants de l’océan Indien.

0
C’est depuis le Sénat, par retransmission directe et visioconférence que se déroulait ce jeudi 26 janvier 2023, une table ronde organisée par la délégation sénatoriale aux outre-mer, dédiée à l’étude des problématiques et aides à la mobilité, entre l’Hexagone et les départements ultramarins de la Réunion et Mayotte
SMEAM, Assainissement, eau, Mayotte, Chambre régionale des Comptes

La CADEMA va reprendre la compétence en matière d’assainissement

0
La CADEMA a organisé une réunion hier en fin d’après-midi afin de délibérer pour sortir du syndicat des eaux, SMAE. En effet, le torchon brûle depuis pas mal de temps entre la Communauté d’agglomération et le syndicat. L’objet du conflit est que SMAE ne ferait pas les travaux nécessaires et urgents concernant le réseau d’assainissement.
Sciences Po, Paris, Mayotte

Les meilleurs élèves du lycée des Lumières vont découvrir Science Po Paris

0
Pour la 4ème année, un pont est dressé entre le lycée mahorais et l’institut élitiste national. Il va être le prétexte à une découverte des institution et des joyaux culturels de la capitale, de quoi nourrir la culture générale des élèves

Recent Comments