27.9 C
Dzaoudzi
mercredi 8 décembre 2021
AccueilFaits diversDélinquance : «on vide le Titanic avec une petite cuillère!»

Délinquance : «on vide le Titanic avec une petite cuillère!»

C’est une expression de désarroi de policiers qui se sont trouvés face à un groupe d’une centaine de jeunes, très jeunes, armés de cailloux, samedi soir à Kawéni. Une jeune dentiste en a fait les frais.

Pare brise briséElle était venue pour aider une population en difficulté, aggravée par le désert médical. Une jeune dentiste qui passait en voiture par Kawéni samedi vers 20h45 a été assaillie de jets de cailloux, brisant son pare-brise, ses vitres droites et gauches. Tentant de les éviter, elle donne un coup de volant qui envoie le véhicule dans un des larges fossés récemment rénovés à Kawéni. Choquée, empêtrée dans sa ceinture de sécurité, elle entend plusieurs jeunes l’assaillir, lui dérober sac à main et portable, sans se soucier de sa santé. «Elle était venue à Mayotte rendre service à une région en difficulté» rapporte le commandant de Police Christophe Gesset.

C’est une violente altercation entre deux familles voisines du quartier de Mahabouréni qui est à l’origine des troubles. A tel point que plusieurs blessés doivent être évacués par les secours. «Ils se font alors caillasser et décident de passer en force». C’est le début de violences qui perdureront jusqu’à deux heures du matin : «trois policiers ont été blessés dont un brûlé au bras et cinq automobilistes, victimes, ont décidé de porter plainte. On a retrouvé sur la banquette arrière d’une voiture un demi-parpaing» témoigne le policier.

A délinquance spécifique, mesures adaptées

Le seul élément positif est l’appel passé par des habitants du quartier aux services de secours, les prévenant d’une embuscade. Mais aucune interpellation n’a pu avoir lieu, «les enfants auteurs des faits ne vont jamais au contact de force de l’ordre». Et ils sont plus agiles que des gendarmes ou policiers engoncés dans leurs gilets pare-balle, leurs casques et leurs rangers.

Une enquête est bien sûr diligentée et permet la plupart du temps de remonter aux auteurs des faits… mais quelques semaines après. La justice a alors affaire à de très jeunes auteurs, considérés comme non justiciables. Les parents ne sont pas ou peu inquiétés, sans doute à cause de leur vulnérabilité.

D’autre part, il est interdit de placer en garde à vue des jeunes de moins de 13 ans, en dehors d’une retenue judiciaire en présence des parents, qui n’est jamais appliquée, car trop lourde.  Quand, enfin, la justice va jusqu’au bout, il s’agit des cas les plus extrêmes, laissant les autres s’amplifier, et reste démunie devant l’engorgement des centres de placement.

Une solution existe si on écoute les forces de police : appliquer à Mayotte un plan Marshall comme le préconise Noussoura Soulaimana, de la CFE CGC, qui sortirait des règles conçues pour la métropole pour adapter des mesures à la situation mahoraise.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

2 Commentaires

  1. je ne suis pas totalement d’accord sur ce qui est publié la concernant cette violence a Kaweni, car moi personnelement j’etais sur place et j’ais vus une partie du conflit, je ne dis pas que les jeune de Kaweni sont des anges mais il faut savoir que les policiers aussi ne le sont pas aussi, moi perso j’etais sur Kaweni au moment des fais et on reçois de Lacrymo dans la cour sans savoir pour quoi et s’est bien confirmé que ce sont les policiers qui l’on lancé, voyant de la fumé s’echaper, un bebe sous le bras je me suis précipité dans la maison mais je me rend compte que ce n’était pas la meilleur solution parce-que la maison empester dejas le gaz. Sachant que l’on n’est pas au bord de la route meme , je me demande pourquoi il me l’on envoyer dans ma cour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

COMMUNE DE CHICONI (976)

0
ORGANISME ACHETEUR : Commune de Chiconi (976) Contact : Youssfou MADJINDA, 1 place de la Mairie, 97670 Chiconi, FRANCE. Tél. +33 269648411.Fax +33 269623049.Courriel : youssfou.madjinda@villedechiconi.fr. URL...

VILLE DE MTSANGAMOUJI (976)

VILLE DE KOUNGOU (976)

AVIS

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.