29.8 C
Mamoudzou
samedi 10 décembre 2022
AccueilEducationEspoir et Réussite de Doujani, une association phare pour les naufragés du...

Espoir et Réussite de Doujani, une association phare pour les naufragés du lien social

Le sous-préfet Cédric Kari-Herkner a rencontré vendredi dernier les équipes de l’association Espoir et Réussite de Doujani dans ses locaux. Une visite de terrain permettant la mise en avant des projets présents et à venir tout en faisant prendre conscience de la réalité du terrain.

Franchissant la porte d’entrée de la Maison des parents, le sous-préfet Cédric Kari-Herkner accompagné du président de l’Association Espoir et Réussite de Doujani, est accueilli par la Marseillaise. Un peu hésitante, certes, mais la vingtaine de parents rassemblés autour de la table ne manquent pas d’y donner de la voix, avec force et détermination. Un honneur républicain qui ne laisse pas insensible le sous-préfet et dont la curiosité est piquée au vif : « Que faites-vous concrètement ici ? ».

Les participants à l’Ecole des parents entonne la Marseillaise

La genèse de l’association

Créée en 2014 par son président Tony Mohamed à la suite d’épisodes de violence dans le village de Doujani, l’association Espoir et Réussite entend renforcer les liens entre les politiques publiques et les acteurs du territoire. Parmi ces acteurs, les habitants y tiennent une place prépondérante. « C’est notre cœur de métier », souligne le président de la structure, précisant que « tout le monde souffre de l’insécurité mais en réfléchissant ensemble, on peut trouver des solutions ».

Depuis lors, l’association n’a cessé de s’agrandir et de monter en compétences en aidant aussi bien les jeunes que les parents. Une complémentarité d’actions matérialisée dans le quartier de Doujani II par la Maison des parents, dite la « maison rouge » et la Maison des jeunes, qualifiée de « maison jaune ». Deux bâtiments aux couleurs vives, phares d’espérance pour ceux et celles souhaitant renouer avec le lien social.

L’Ecole des parents, de la lutte contre l’illettrisme au cours d’éducation civique

Le sous-préfet en discussion

Ainsi, les parents volontaires désireux d’être accompagnés dans l’apprentissage du français, à l’écrit comme à l’oral peuvent solliciter la structure associative. Doyen de l’association, M. Doujani affirme que depuis 2016, il « s’occupe des parents dans le cadre de Écoles des parents. Avec cette activité, ils sont à même de comprendre ce que font les enfants à l’école ».

Néanmoins précise le président, l’action se veut plus globale puisque « les parents sont accompagnés dans les démarches administratives, dans la constitution des dossiers pour les cartes de séjour ou encore ceux pour la scolarisation de leurs enfants ». L’accent est ainsi porté sur la maîtrise des outils numériques alors que de plus en plus de démarches se font par voie dématérialisée. Ces temps d’accompagnement sont aussi l’occasion de dispenser des « conseils d’aide à la parentalité et expliquer les fondamentaux des principes républicains tels que la charte de la laïcité », abonde Tony Mohamed. Créer du lien, redonner confiance, autant de soutien susceptible de lutter contre l’exclusion y compris à destination des jeunes.

Nettoyage de la rivière de Doujani

Inculquer un savoir-être aux jeunes

Actuellement, dix-huit jeunes réalisent des travaux d’insertion en nettoyant la rivière de Doujani. « Ces actions sont fonctions des partenaires que nous avons tels que l’Etat, la mairie, l’Agence régionale de santé », renseigne Aboubacar Fayid, coordinateur à l’insertion des activités économiques. Tout l’enjeu repose selon lui dans la pérennité de ce type de travaux, vecteur de sociabilité. Une véritable satisfaction pour le coordinateur : « on redonne confiance à des jeunes qui l’avaient totalement perdue, ils se découvrent des ressources insoupçonnées jusqu’alors ». Ce cadre de travail participe à l’émergence d’un savoir-être notamment avec l’apprentissage du respect des horaires.

De nouveaux projets en perspective

Une des quatre bornes fontaines installées à Doujani par l’association

L’association œuvre aussi à la mise en place de projets novateurs ayant transformé le quotidien des habitants à l’instar de l’implantation de quatre bornes fontaines avec l’ARS lors de la pandémie. Actuellement, la structure associative est en passe de créer un snack solidaire sur la place dite Foyer de Doujani. Outre cette démarche volontaire, l’association a reçu il y a quelques semaines l’agrément « Centre social » concluant « un an de travail en concertation avec les habitants afin de mener à bien ce projet », renseigne le président. Un déterminisme à toute épreuve salué par le sous-préfet, « en un mois à Mayotte c’est la première association structurée que je visite, sans esprit polémique, je suis admiratif de l’offre que vous proposez », concluant son propos en ces termes « tout ce que vous faites est indispensable ».

Pierre Mouysset

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
INSEE, prix, Mayotte

Augmentation modérée du prix des produits pétroliers pour le mois décembre

0
Pour le mois de décembre les prix des produits pétroliers, annonce la préfecture, "enregistrent une augmentation par rapport à ceux de la deuxième quinzaine de novembre". En cause, d'une part, l'évolution à la hausse...

Les faits de délinquance en augmentation à Mayotte

0
Les chiffres publiés par la préfecture concernant le mois d’octobre 2022 (au regard du mois d’octobre 2021) et au sujet des 10 premiers mois de l’année 2022 (en comparaison à la même période en 2021) mettent en évidence une augmentation des faits de délinquance. Des disparités sont néanmoins présentes entre la zone Police et la zone Gendarmerie.

Reprise du ramassage scolaire en cette journée de rentrée

0
Les vacances scolaires ayant pris fin ce lundi 24 octobre, la question de la reprise du ramassage scolaire a été l’objet d’intenses négociations lors de la rencontre de vendredi dernier à la préfecture de Grande-Terre.

Coupure d’électricité : un retour à la normale prévu d’ici la fin de journée

0
A 15 h30, la préfecture de Mayotte indique que la reprise progressive de l’alimentation en électricité est en cours. Cette réalimentation concerne plus de 46 000 clients impactés sur les 50 000 d’Electricité de Mayotte. Cet incident...

Transport scolaire : « Les conducteurs travaillent dans un champ de mines, mais nous n’avons pas...

0
Alors qu’un droit de retrait est à nouveau exercé par certains chauffeurs du Nord de l’île, ce mercredi, les représentants de la préfecture, du Conseil départemental, des forces de l’ordre, des transporteurs et des chauffeurs se sont réunis afin de faire le point sur les avancées réalisées.

Recent Comments