28.8 C
Mamoudzou
jeudi 8 décembre 2022
AccueilEconomieRéorganisation des vendeurs à la sauvette et mise en place de la...

Réorganisation des vendeurs à la sauvette et mise en place de la traçabilité à Mamoudzou

Mamoudzou veut faire place nette. La vente de fruits et légumes se fera désormais sur des sites bien identifiés, qui devront séduire les touristes… et en les attendant, les habitants. Une opération témoin a été menée à Tsararano.

A côté de son petit étal d’ananas, Ibrahim* est désappointé. Lui qui avait lancé le concept de fruit en barquette et des ananas prêt à consommer dans ce quartier économique de Kawéni, est réduit à vendre quelques mangues et ananas en retrait de la route. Le maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soulaimana, a en effet décidé de réorganiser les abords de la route nationale, pour plusieurs raisons, nous avait expliqué celui qui est en charge de la DPSU (Direction de la prévention et de la sécurité urbaine), Chaharoumani Chamassi : « Beaucoup de commerce étaient installés sans autorisation, et certains gênaient la visibilité des automobilistes. Il s’agit aussi de redonner de la propreté le long de la nationale, d’éviter les arrêts intempestifs des véhicules pour acheter des fruits et des légumes. »

Une opération également destinée à inviter les commerçants à se mettre en règle. « Mais je l’ai fait, nous glisse Ibrahim, cela fait longtemps que j’ai déposé un dossier, et là, je ne gagne plus assez ». Nous avons refait un point avec le capitaine Chamassi, et constaté que la situation a fait un grand pas en avant sur le plan de l’organisation. « Nous appliquons l’arrêté du maire qui interdit la vente sauvage. Les vendeurs en situation irrégulière ne peuvent plus rester sur la voie publique puisqu’ils ont vocation à être reconduits, et ceux qui sont en situation régulière ont donc du déposer un dossier à la mairie. Ils sont tous en cours d’instruction. Ils peuvent ensuite se réinstaller mais avec table et chaises pliantes, et avec un parasol. Ou alors faire de la vente ambulante. »

L’espace jonché de déchets tel que l’ont laissé les vendeurs à la sauvette quelques jours avant

La traçabilité contre le vol

Une place leur sera dédiée à Kawéni, derrière la MJC : « Ils vont pouvoir s’installer sur la gauche de la place SPPM. Nous avons commencé par Tsararano. Là, l’emplacement est numéroté, et les vendeuses ont des parasols de différentes couleurs, et non des vieux Orangina ou Coca Cola comme il y avait avant. Ensuite, les vendeurs ambulants de Mtsapéré seront regroupés sur la place à côté de la mosquée de Doujani. »

Et la mairie vise plus loin, toujours dans le cadre du plan Mayotte 2030 voulu par son maire. « Lorsqu’ils arrivent, les touristes doivent voir un paysage propre, pas négligé comme on a le fait trop souvent. Et pour eux comme pour les habitants, je veux créer une fiche de traçabilité. Je cite un exemple en l’air : lorsqu’on achète des légumes à une vendeuse, on saura que c’est ceux de Rachid à Hajangua. Ça permettra de contrer les tentatives de vente des marchandises volées par les gamins. L’agriculteur devra mettre son nom et sa pièce d’identité. »

Des containers de poissons avariés

Tsoundzou devient l’exemple leader, « sur les 75 vendeurs et vendeuses ambulants, il y avait 40 étrangers en situation irrégulière qui ne peuvent pas être pris en compte. Nous avons numéroté les places et installé déjà18 vendeuses sur l’espace dédié à côté de la station. C’est en cours de finalisation, mais on peut déjà voir les parasols nouveau style depuis la route. Il y a 70 places en tout. »

Il y avait un gros ménage à faire à la halle des pêcheurs de Mtsapéré (Photo : A.P-L.)

Des vendeurs qui ne sont plus sur le bord de la route, donc moins visibles, il faut donc changer les habitudes des consommateurs, comme ce fut le cas pour le marché couvert de Mamoudzou, après que le vaste amas de cases en tôle ait été rasé il y a plusieurs années. « J’ai discuté avec Michel Ahmed, le directeur du Comité de tourisme, pour que le circuit touristique proposé notamment à la saison des paquebots, fasse un stop chez ces vendeurs traditionnels mahorais. » Et la mairie va se retrousser les manches sur ce sujet aussi, « un Service d’attractivité est en cours de création à la mairie de Mamoudzou. »

Autre site à avoir fait l’objet d’un toilettage, la halle des pêcheurs à Mtsapéré : « Il y avait là une cinquantaine de containers qui servaient à conserver du poisson dans des conditions telles que plusieurs étaient avariés. Il y avait également des containers qui servaient à stocker du matériel volé. Le précédent maire avait tenté de s’y attaquer, en vain. Nous avons engagé des discussions, et tout a été nettoyé. »

La tâche reste encore titanesque, mais Ambdilwahedou Soumaila le répète à l’envi, « quand on la volonté politique d’y arriver, ça bouge. »

Anne Perzo-Lafond

* Nom d’emprunt

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Hakim Karki, Affaire Roukia, Lafarge, Mayotte, Dominique Ferrière

Jugé pour viol, l’ex-magistrat Hakim Karki crie toujours au complot

0
La comparution du juge Hakim Karki pour viol à la Cour d'Assises de paris parviendra-t-elle à faire la lumière sur le fonctionnement de ce magistrat et de la justice à Mayotte lorsqu’il y a exercé d’octobre 2010 à juillet 2014 ? En tout cas, elle va permettre d’éclairer la personnalité de celui qui est vu par certains comme un chevalier blanc, et par d’autres comme un provocateur
LADOM, Mayotte

Mobilité pour les études ou pour la métropole: un bon point pour LADOM

0
LADOM a lancé une étude de satisfaction inédite auprès de plusieurs dizaines de milliers d’ultramarins ayant bénéficié d’un dispositif de mobilité au cours des années 2019-20-21.  Mayotte y a particulièrement sa place.
Etudiant, Mayotte, DPSU, LADOM

Portrait – Kassim Abdou : Un talent qui a su trouver sa voie

0
Les récents récits de décès prématuré au sein de la communauté étudiante mahoraise installée en France métropolitaine nous poussent à nous questionner sur leurs conditions de vie. Nous vous proposerons des portraits d’étudiants en métropole, pour prendre la température de leurs difficultés et voir comment ils les surmontent.
Langouste, Parc Naturel marin, Mayotte

Interdiction de pêche à la langouste jusqu’au 31 mars

0
Du 1er novembre au 31 mars, la pêche, la vente et la détention des langoustes, cigales de mer et crabes de mangrove est interdite à Mayotte par arrêté préfectoral. Le Parc naturel marin de Mayotte...
Parc naturel marin, Mayotte

Installation de 13 filets pour capter les déchets drainés par les fortes pluies dans...

0
Après la phase test à Koungou et Pamandzi l'année dernière aux réussites diverses, le Parc Naturel marin poursuit son opération de pose de filets de rétention des déchets dans les canalisations

Recent Comments