21.9 C
Dzaoudzi
lundi 8 août 2022
AccueilCultureInauguration du parc SPPM, « Kaweni nous dévoile son nouveau visage »

Inauguration du parc SPPM, « Kaweni nous dévoile son nouveau visage »

Première phase du Nouveau Projet de Rénovation Urbaine de Kawéni, l’inauguration du parc SPPM s’est déroulée ce jeudi matin aux abords de la MJC en présence, entre autres, du maire du Mamoudzou. L’occasion pour les officiels de découvrir les nouveaux espaces d’aménagement sortis de terre. Petit tour d’horizon. 

« Enfin la transformation de Kaweni nous dévoile son nouveau visage » s’est réjoui le maire de Mamoudzou dans son discours, rappelant notamment qu’il y a « un an, nous nous sommes réunis ici-même, dans cet espace à présent réaménagé, pour lancer ensemble la première phase du Nouveau Projet de Rénovation Urbaine de Kawéni ». Le travail accompli depuis lors s’offre aux yeux des habitants.

Sécuriser le ramassage scolaire et renforcer le lien social

Dévoilement de la plaque

Avec la clôture de la phase 1 du projet de rénovation, le nouveau parc SPPM comprend désormais « une plateforme de bus, une grande ombrière, un boulodrome, des aires de jeux, et un espace de vente dédié aux activités de restauration rapide et aux productions locales », détaille Ambdilwahedou Soumaila. Garantir une meilleure sécurité au moment du ramassage scolaire, accueillir et abriter les grandes manifestations sportives et culturelles, créer un espace de rencontres et d’échanges, favoriser la pratique d’activités physiques avec un parcours sportif, tout a été pensé dans le moindre détail pour améliorer au mieux le cadre de vie des habitants de Kaweni.

Cette première étape a été rendue possible grâce à la participation de plusieurs acteurs institutionnels qu’il s’agisse de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine engagée à plus de 2.7 millions d’euros, l’Union européenne avec un financement de plus d’un million d’euros au titre du fonds FEDER. Sans oublier le soutien financier et foncier du Conseil départemental. « Le terrain a été rétrocédé à la mairie à hauteur d’un euro symbolique », explique Ambdilwahedou Soumaila, précisant que « sans la maîtrise du foncier, il n’y a pas de financement européen possible ».

Le tissu associatif partie prenante intégrante du projet

Lors de l’inauguration, le maire a également remis les clés de la gestion du site à l’association Action Coup

Le maire de Mamoudzou durant la visite du site

de Pouce s’engageant « à être présente sur le site de 6h à 21h, tous les jours, pour garantir la propreté, la sécurité et l’animation du parc ». Le tissu associatif est une partie prenante à part entière même si la commune continue d’apporter son soutien au gestionnaire. A ce titre, une rénovation urbaine totale ne peut faire l’impasse de « donner les conditions aux habitants, aux associations, et aux acteurs économiques de pouvoir évoluer favorablement en lien avec la transformation de leur cadre de vie », s’est exprimé le premier édile.

Tous les regards sont tournés vers le début de la seconde phase d’aménagements dont les travaux devraient commencer d’ici la fin de l’année. La rénovation urbaine de Kaweni se poursuivra avec la construction d’un gymnase en partenariat avec le rectorat, une cuisine centrale et des logements. Gage à la population de s’approprier désormais ces nouveaux espaces de vie.

Pierre Mouysset

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139533
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139533
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.

Koungou : un comité de sécurité créé pour faire face à la délinquance

139533
Jeudi dernier, la ville de Koungou communiquait sur les réseaux sociaux à propos de la constitution d’un comité de sécurité. Son objectif ? Mutualiser les moyens des comités déjà existants pour mieux mailler les quartiers et améliorer la collecte d’information en cas de troubles. Malgré les actes de médiation, les événements de ces derniers temps font naître un ras-le-bol perceptible.

Les outre-mer dans la Constitution : « changer de paradigme ultramarin est une nécessité...

139533
Pour nourrir le débat sur la place des outre-mer dans la Constitution, la délégation sénatoriale aux outre-mer a organisé en juin dernier une réunion conjointe avec l’Association des juristes en droit des outre-mer. L’objectif, esquisser des pistes de réflexion pour refonder les articles 73 et 74 de la Constitution au regard des réalités des territoires ultra-marins.

Les députés de l’île en première ligne pour défendre Mayotte et les outre-mer

139533
Estelle Youssouffa et Mansour Kamardine semblent ne pas avoir démérité depuis ce début de semaine dans l’hémicycle. Si la première a été élue en début de semaine vice-présidente de la délégation aux outre-mer de l’Assemblée nationale, le second a eu un amendement voté en son nom prévoyant une enveloppe de 15 millions d’euros pour « renforcer les aides alimentaires en Outre-mer ».
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com