26.9 C
Dzaoudzi
mercredi 10 août 2022
AccueilEconomieKarine Poisson : « Nous allons poursuivre la politique de rénovation des stations service »

Karine Poisson : « Nous allons poursuivre la politique de rénovation des stations service »

En inaugurant le nouveau logo de la marque TotalÉnergies, c’est une première sortie médiatique haute en couleur que faisait Karine Poisson, la nouvelle directrice générale de TotalÉnergies Marketing Mayotte. Nous en avons profité pour aborder avec elle quelques sujets liés au développement du groupe sur le territoire.

Et notamment, l’éternelle question de la desserte en carburant sur une île qui compte 8 stations services à terre et 2 maritimes. Quand on habite Kani Keli ou Mtsamboro, on est particulièrement attentif au niveau de la jauge de sa voiture ou de son scooter, la station la plus proche n’est pas dans le village voisin. La dernière en date est sortie de terre à Combani, un gros plus pour les habitants de la zone. De nouvelles stations ne sont pour autant pas programme, et la DG s’explique : « Ce n’est pas d’actualité. Notamment parce que nous avons un problème de foncier. Il faudrait pouvoir en implanter une à Dembéni, mais nous n’avons pas de site pour l’instant ».

Elle évoque un autre problème, celui de la capacité du réseau routier : « Nous avons échangé sur ce sujet avec le maire de Mtsamboro, il faut que nos camions citerne puissent passer partout, or, il y a des zones d’étranglement notamment sur les ponts, qu’il faut solutionner auparavant ».

A l’heure d’afficher un logo coloré du rouge-pétrole au jaune-solaire, dernier cri, certaines stations offrent un piètre visage… « Nous allons en effet poursuivre la politique de rénovation, notamment celle de Majikavo. Car nous voulons afficher le nouveau logo partout, mais aussi, solariser l’ensemble des stations ». Quant à celle de Longoni qui ressemble davantage à un abri provisoire qu’à une station, c’est un autre chantier : « Nous avons soumis le projet au siège qui a donné son accord. »

Le “High Freedom”, un des pétroliers qui touchent Mayotte chaque mois

Les prix des carburants impactés par ceux du fret

En terme d’organisation, les anciennes stations restent sous direction TotalEnergies, « Cela date de 2003, quand nous sommes arrivés et que nous avons repris l’ensemble du personnel. Parce qu’elle est récente, celle de Combani est en gérance, ce qui sera le cas des nouvelles dans l’avenir. »

Enfin, les prix des carburants restent très élevés à Mayotte, malgré la remise de 15 centimes par litre de l’Etat et de 10 centimes par TotalEnergies. Ils étaient même ce mois-ci, les plus élevés des outre-mer. Rappelons que l’Inspection générale des Finances mène actuellement une mission relative à la régulation du prix des carburants et du gaz dans les départements d’outre-mer, à la demande de plusieurs ministres de l’ancien gouvernement, qui souhaitaient une régulation des prix « économiquement raisonnable tant pour les opérateurs que pour les consommateurs ».

Karine Poisson se fie à la méthode de calcul mise en place par décret 2014 afin de réguler les marges jugées trop élevées des compagnies pétrolières, « nous utilisons toujours la même procédure de calcul, mais le résultat peut varier en fonction de plusieurs paramètres. Quand les prix redescendent, nous le répercutons immédiatement, il n’y a pas d’effet parachute. Par contre, les prix restent plus élevés car le fret est plus cher ici qu’ailleurs. » Et l’embargo sur le pétrole russe décidé ce mardi par le président Macron ne va pas impacter favorablement les prix.

Notre île est toujours approvisionnée par l’arrivée d’un pétrolier par mois.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Coupures d’électricité à Hagnoudrou ce jeudi 11 août de 8 h...

139533
Dans le cadre de travaux d'entretien, Electricité de Mayotte (EDM) fait savoir dans un communiqué que des coupures sont prévues le jeudi 11 août...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Visite ministérielle : de grands enjeux en perspective

139533
Dans le cadre de la visite du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre délégué aux Outre-mer, Jean-François Carenco, prévue la semaine du 22 août prochain, les séances de travail se sont multipliées à Paris la semaine dernière. Ainsi, le 5 août, le président du Conseil départemental, Ben Issa Ousseni a été reçu par Jean-François Carenco. La veille, la parlementaire Estelle Youssouffa s’était entretenue avec Gérald Darmanin.

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139533
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139533
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.

Koungou : un comité de sécurité créé pour faire face à la délinquance

139533
Jeudi dernier, la ville de Koungou communiquait sur les réseaux sociaux à propos de la constitution d’un comité de sécurité. Son objectif ? Mutualiser les moyens des comités déjà existants pour mieux mailler les quartiers et améliorer la collecte d’information en cas de troubles. Malgré les actes de médiation, les événements de ces derniers temps font naître un ras-le-bol perceptible.

Les outre-mer dans la Constitution : « changer de paradigme ultramarin est une nécessité...

139533
Pour nourrir le débat sur la place des outre-mer dans la Constitution, la délégation sénatoriale aux outre-mer a organisé en juin dernier une réunion conjointe avec l’Association des juristes en droit des outre-mer. L’objectif, esquisser des pistes de réflexion pour refonder les articles 73 et 74 de la Constitution au regard des réalités des territoires ultra-marins.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com