Accouchement surprise… dans la voiture d’un policier

Ce fonctionnaire de police ne s'attendait pas à cela en sortant faire son sport ce lundi matin. Une dame prise de contractions devant chez lui a fini par accoucher dans sa voiture avec deux soignantes présentes par hasard, avant d'être prise en charge par le SAMU.

0
1969
Le SAMU est arrivé à la fin du travail, juste à temps pour amener le nouveau né et ses parents au CHM. (Photo DR)

Il y a un an, Arnaud, fonctionnaire de police au commissariat de Mamoudzou, jouait au héros low-cost dans son appartement, reproduisant des films avec trois bouts de ficelle pour égayer le confinement au gré de ses vidéos amateur. Un an plus tard le confinement est un lointain souvenir chez nous, mais pour Arnaud la réalité a rattrapé la fiction, avec un rôle pour le moins inattendu.

« Il était environ 8h30. J’étais devant chez moi en train de faire mon sport, et là je vois une bweni avec son mari couchée sur mon capot, je m’approche et je vois qu’elle a mal, elle se tient le ventre, donc j’ouvre ma voiture et je lui dis de se coucher sur la banquette plutôt que sur le capot. »

Il s’en est fallu de peu pour que le policier, qui a commencé sa carrière comme sapeur-pompier, n’aide lui-même à l’accouchement, mais le hasard a encore mieux fait les choses.
« Deux sage femmes qui venait en consultation au fond de la rue sont arrivées à ce moment là. Le mari était en train d’appeler les pompiers et les sage femmes les ont appelés à leur tour.

De mon côté j’ai donc appelé les collègues pour nous ouvrir la route car il y avait des bouchons. C’était bloqué de partout. Le temps qu’ils arrivent la dame était déjà en train d’accoucher. Le Samu est arrivé dans la foulée, donc je les ai laissés travailler. Quand je suis revenu à mon véhicule le bébé était déjà dans l’ambulance avec le papa. Dans l’ensemble ça a été très vite, à 9h20 c’était terminé » sourit Arnaud, qui n’en revient toujours pas. « Au début je ne savais même pas qu’elle allait accoucher. Puis avec l’arrivée des deux sage femmes sur place je n’étais pas trop inquiet. C’est le genre de chose qui ne serait pas arrivé en métropole : un matin se retrouver dans une affaire comme ça… La maman a eu de la chance d’avoir les sage femme à ce moment là » sourit le fonctionnaire.

Aussi insolites soient-elles, ces aventures ne sont pas si rares, notamment parce que les véhicules de police en patrouille sont en première ligne pour porter secours.  Début décembre, une dame avait déjà accouché dans un véhicule de patrouille de nuit à Kawéni. Dans un véhicule privé en stationnement, c’est déjà moins fréquent.

Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here